Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Oracle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oracle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: L'Oracle   Sam 15 Nov - 11:19

Lorsque le dernier guerrier invoqué par le Chaman de Baal sortit de terre, prêt à servir une nouvelle fois, un son terrible envahit les cieux. Ils se noircirent de nuages alors que les éclairs crevaient cette marée noire de leurs scintillantes lumières blanches.
Le vent se mit à souffler, d’une force sans égal, abattant les maisons si mal construites, arrachant les arbres et faisant déborder les torrents tranquille. La terre, elle même, mugit sous la force des éléments et se fissura en plusieurs endroits.
Dans une vallée profonde, oublié de certains hommes, envahit par des arbres biscornus, avec une terre dépourvu d’herbe, sortit des entrailles du monde une pierre. Grande pierre taillée en tablettes, avec de mystérieuses inscriptions dessus. La signification de ces mots ? Oubliée depuis longtemps. Mais il en était un qui savait. Un qui connaissait encore le langage des Anciens. Il l’avait étudié toute sa vie et maintenant que la mort approchait à grand pas de sa porte afin de l’amener avec elle, il eut vent de cette mystérieuse pierre. Il se fit copier les symboles et avec hâte les déchiffra. Malheureusement, un matin, son serviteur le trouva mort dans son lit. Le visage défiguré dans une grimace de souffrance extrême. On ne sut jamais ce qu’il s’était passé. Le parchemin remplit de symbole disparu la nuit même, sans doute par un voleur passant par le plus grands des hasards. Le fidèle serviteur retrouva néanmoins la traduction, tout du moins, une partie. Et cela lui fit froid dans le dos.

« Un jour se lève, sans que l’on sache ce qu’il nous attend.
Mon frère invoque, mais ne restera pas longtemps.
Il fera de son mieux pour servir notre Maitre
Mais échouera car tel est son destin

L’amour s’efface devant la guerre, laissant la place aux larmes.
Le chaos naitra, n’ont de lui mais d’Elle.
Ils ont été choisit, mais l’un sera sacrifié.
Elle arrive, attendez là et…
»

Le serviteur ne prêta pas plus attention à la suite qui manquait. Selon lui, cela tenait des divagations d’un homme morfond et attendant la mort. Il oublia le parchemin, jusqu’au jour où il fut voler. Et la vie repris son cours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: L'Oracle   Sam 15 Nov - 14:45

L’oracle approcha lentement de l’autel du sacrifice. Simplement recouverte d’un linge blanc transparent et d’une dague incrusté d’or, elle franchit les derniers mètres jusqu’au malheureux captif. L’immense pièce était éclairée par d’imposantes roches qui, au nombre de quatre, étaient régulièrement nourrit en bois. Les teintures rouges de sang humain, pendaient comme des trophées aux murs, donnant à ce spectacle un air encore plus macabre.
Les fidèles, rassemblés autour de l’autel, bavaient d’impatience de voir le prisonnier se tordre sous la dextérité de l’Oracle. Cette dernière apprécia le jeune homme enchainé, nu sur la pierre froide. Par un habile sort, elle lui avait fait disparaitre la bouche, laissant sur son visage, une barbe noire entourant de la peau halé par le soleil. Il fallait que le captif soit brulé par le soleil avant d’être sacrifié, mais celui-ci, pécheur avant d’être capturé, supportait trop bien les rayons.
Elle décida tout de même de le sacrifier. Les chaines noires résonnaient contre la pierre de grès, mais ne cédèrent pas malgré les mouvements frénétiques du prisonnier. La lame parcourut son torse avant de faire un cercle au niveau de son cœur. Laissant couler des larmes, le prisonnier essaya de crier, sans succès. L’Oracle apprécia la peur et l’incompréhension qu’elle lisait sur son visage.

« Tu m’as rapporté le parchemin, comme convenu, fit elle. Et comme promis, je t’offre ta récompense. Tu iras rejoindre notre Dieu Baal dans sa demeure. Soit donc content, nombreux sont ceux qui aimeraient être à ta place, rajouta t’elle avec un sourire. Ah oui. Tu n’aurais jamais du essayer de vendre ce parchemin en cours de route. »
Son bras se leva puis s’abaissa violemment sur le torse. La pointe stoppa à quelques millimètres de la peau. Un soupir de soulagement s’éleva du captif. La jeune femme sourit, puis posa la lame sur le cœur et poussa. L’acier pénétra la chair, lentement. Un cri méconnaissable sorti de la gorge du malheureux. Il bougea son corps, découpant un peu plus sa propre chair. Pendant qu’elle enfonçait toujours aussi lentement la pointe, lui laissant le temps d’apprécier la douleur, pendant qu’elle jouissait du spectacle.
« Je sais que tu m’entends jeune homme. Crie ta douleur…crie ta souffrance. Fait moi plaisir, crie le plus fort possible, ne te retiens pas. »
Il ne fut pas nécessaire qu’elle le lui dise. La douleur était telle qu’il criait et s’évanouissait quelques secondes avant de reprendre connaissance. Et la pointe s’enfonçait toujours. Son cœur devait être traversé de part en part maintenant, son sang coulant à bouillon de la blessure devenu béante a cause de ses mouvements frénétiques. Mais il vivait toujours. Par une sorcellerie qu’il ne comprenait pas, il vivait toujours et la douleur ne disparaissait pas. Il comprit au moment où elle fit un arc de cercle avec sa dague, lui retira la peau puis son cœur palpitant. Comment était ce possible ?
Mais L’oracle riait. Elle riait encore lorsqu’elle su que grâce à la souffrance d’un pauvre pêcheur, les armées et seigneurs fidèles à Baal recevrait l’appel de leur maitre. Elle espérait que bientôt, ils la contacteraient et feraient preuve de de courage contre les misérables qui avaient osé s’en prendre à son frère…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: L'Oracle   Dim 16 Nov - 13:44

Qu’est ce que le chaos ? Si ce n’est une autre vision du monde ? Qu’est ce que la vision du monde si ce n’est l’illusion des races à vouloir vivre sur une terre qui n’est pas la leur. Ces terres sont celles des Dieux. Et Baal en est l’ainé, le Premier, Celui qui Vient, Le Libérateur.
Comment les humains pouvaient ils à ce point être stupide ? Comment les nains pouvaient ils détourner ainsi le regard ? Comment les elfes pouvaient ils ne rien voir et les orcs préférer leurs propres dieux ? Ne comprenaient ils pas ? Ne voyaient ils pas ? Que Baal n’avait d’autres buts que de libérer les races de leurs dieux respectifs afin que ceux-ci soient libres ?
La jeune femme déambula dans l’imposante pièce qu’était sa chambre. Perché dans une tour aussi sombre qu’une nuit sans lune, elle foulait de ses pieds nus le tapis rouge en poil de lions.
Son grand lit, ornée de dorures et d’argent ne l’attirait plus. Elle ne comprenait pas le dernier message qu’elle avait reçu. Ils acceptaient d’installer le chaos sur ces terres mais non de la suivre ? Alors qu’elle était l’envoyé même du Maitre Baal ?
Elle ne comprenait pas cette manière de penser, mais qu’importe. Ca ne faisait que des ennemis de plus à détruire, mais pas maintenant. Elle observa sa table, où reposaient une dizaine de parchemins. Autant de seigneurs fidèles au Seigneur Baal. Mais pour le moment, il fallait voir comment Chaman s’en sortait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 55
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Oracle   Dim 16 Nov - 14:29

Questions de Theologie

Oui , le Chaos est une autre vision du Monde : Il est a son Harmonie , ce que la Douleur est a la Vie . Inutile.

Non, Baal ne fut pas l'aine des Dieux ; Les textes sacres de l'Ordre des Coleres d'Iszmagog reconnaissent Bedo comme le premier fils du Pere des Dieux , celui que l'on ne nomme jamais car il est le Tout originel . Ces memes textes revelent que Baal n'existe que des fantasmes demoniaques des necromants. Baal est ainsi Fils de la Vanite des Nations et n'est pas reconnu comme faisant partie du Pantheon Originel.

Oui, Baal est connu sous le nom du Liberateur, les textes sont meme plus precis et prophetisent que "les Nations aspirerent a se liberer de leurs Dieux et creerent Baal pour cacher leur orgueil aux Vrais Dieux" : C'est en cela que toute forme d'Harmonie ne s'accomode pas de sa nature a venir et qu'il ne peut etre liberer que dans le Chaos et la Desolation, tel que l'annonce le Pourceau de Baal. C'est aussi pour cela qu'il est Dieu de la Guerre , car la Guerre est vanite des Nations et n'a aucune nature divine. Les textes mentionne egalement un Dieu du Pantheon comme etant Dieu de la Guerre , le Dieu aveugle , celui par qui les morts se relevent dans les cimetieres de Navakim . Les Necromants jouerent de confusion et de mensonge pour que les faibles d'esprit voient en ce Mystere la preuve de l'existence du Faux Dieu, du Dieu Fou , de celui qui n'existe pas.

Baal n'est pas ! et les Faux Prophetes sont des menteurs .
Mais Baal , le batard des nations , en effet peut etre libere par ses createurs necromants ... et c'est contre cela que les serviteurs des Vrais Dieux ont l'obligation morale de lutter car au jour de sa liberation , les Dieux jugeront les Nations .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: L'Oracle   Dim 16 Nov - 18:30

La jeune femme releva la tête. Ainsi donc la déluré osait lui tenir tête ? Elle se mit à sourire, révélant une rangée de dent blanche. Assis sur son trône de cristal, face à ses fidèles serviteurs, elle leur intima de se taire, afin de pouvoir répondre au mieux à l’insolente.

Alors selon toi la douleur est inutile ? Va donc dire cela aux soldats que tu envoies à la Mort. Va dire cela aux guerriers qui se battent parce que dans ton égocentrisme poussé à l’extrême tu essaies d’imposer ta loi et ta vision du monde. Va leur dire que la douleur, ce système d’alarme qui les sauve, va leurs dire que tout ce ci est inutile. Va leur dire que cette douleur qui les contraint à rester au lit pour guérir est inutile. Cela pourrait être inutile si tu ne les menais pas à la guerre. Ca pourrait être utile si tu ne les envoyais pas à la mort. Mais ne ressens tu pas cette douleur ? Ne vois tu pas les visages des milliers d’hommes et de femmes morts pour ta folie ? Ne souffres tu pas de les avoir contraint à se plier à ta volonté ? Ne les vois tu pas souffrir d’avoir cru en toi et de voir que tu les as trompés ?

Elle sourit.


Je vois les malheureux que tu envois à la guerre, passer devant moi chaque jour. Je vois l’incompréhension dans leurs yeux et la douleur que tu leur ai mentit. Ils crient et te demande pourquoi tu les as arraché à la paix, à leur vie paisible et à leur familles. Pourquoi les envoies-tu au front se battre ? Moi j’ai la réponse. Tu es cupide est folle. Tu ne vois que ton dieu. Tu vois en lui l’Ainé, mais en quoi ton texte est il plus plausible que le mien ? En quoi serait-il plus véridique. En quoi ton dieu serait il plus utile à cette terre ? De quel droit te permets-tu de l’imposer aux autres ?
Je jubile à te voir t’enfoncer chaque jour. Tu présentes tes textes comme sacrées mais qui a eut l’occasion de les lire ? Ne serait ce que les voir ? Pourquoi cachés jalousement cette connaissance, si telle est la Raison et la Vérité ? Moi je sais pourquoi. Ces textes n’existent pas. Tu les présentes et les brandis comme un talisman devant toi. Tu les avais déjà brandit face aux orcs par le passé. Les orcs ont cherché leurs libertés, tu les en a privé pour ta soit disante croisade. Et maintenant tu recommences en apportant derrière toi tout un sillage de seigneurs prêt à mourir pour toi et qui mourront pour ta folie.

Tu peux être fière de toi Prêtresse de l’Apocalypse. Tu fais exactement ce que Baal veut. Tu créer la guerre. Grâce à toi des seigneurs partent au front et meurent. A chaque mort, Baal devient plus puissant. Chaque âme que tu lui envois le renforce et bientôt, lorsque Chaman aura amassé assez d’âme, grâce à toi, alors il pourra ouvrir la porte. Que crois-tu ? Que deux simples brasero sont la clef ? C’est toi notre clef Iszmar…C’est toi qui nous aide. Et tu joues ton rôle à la perfection.

Sur ces paroles, l’Oracle ferma son esprit et rouvrit les yeux. Puis elle éclata de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 55
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Oracle   Dim 16 Nov - 20:25

La Haute Pretresse sortit de la torpeur le regerd hagard ... A des remarques theologiques sur la nature de Baal, c'etait une salve demoniaque qui venait de s'abattre sur son esprit ... et cette salve avait trouve son chemin jusqu'a son coeur ... elle ne pouvait s'empecher de penser au doux Royaume de Yakim que les evenements leur avait fait quitter ; Elle ne pouvait s'empecher de penser a ces hommes valeureux et devoues que la Princesse avait envoye a la mort a ses cotes lors de la charge fatidique ... Et si , oui, en effet , elle n'etait que le jouet des memes necromants que l'Ordre combattait ...

Le doute s'insinuait et elle y reconnut les frasques du Demon semant doute et confusion autour de lui ...

Elle en pleura longuement. Son coeur saignait et les dons de la Deesse ne parvenaient a la reconforter . Elle comprit alors les dechirements et les doutes qui avaient marque la vie de sa bien-aimee et defunte Princesse .

Elle s'agenouilla et se recueillit ... Pretresse Apocalyptique ...Elle qui avait ete Maitresse des Enseignements et menait desormais une armee de colereuses amazones ... Elle qui travaillait aux champs il y a quelques semaines encore , son bras maniait dorenavant l'epee et ses recoltes etaient lugubres et etouffantes . Au devoir risquait de se substituer la Haine et l'Orgueil... Ne pas s'eloigner des voes du bien ; le chemin devenait etroit , si etroit ...

Le recueillement de la Haute Pretresse se prolongea tard dans la nuit et il est ecrit qu'Iszmar , 3eme du nom , connut la revelation de sa mission ce soir la ... Son regard se voila , cachant a son esprit les tristes contrees du Pourceau de Baal, et ouvrant a son ame les vastes miroirs de la Foi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: L'Oracle   Dim 16 Nov - 21:17

L’Oracle parcouru le corps nu et musclé de l’homme couché à ses coté de ses long doigts. Mais ses pensées étaient ailleurs. La grande prêtresse avait tellement peur qu’elle entendait ses pensées à des kilomètres de distance. Comme ci elle criait dans sa tête. La jeune femme trouvait amusant de lire dans son esprit, ou plutôt de lire ce que l’autre lui envoyait. Des remarques confuses, une peur présente, des doutes.
La voilà qui lui reprochait de l’empoisonner de ces paroles. Elle se mit à sourire et retira sa main lorsqu’elle entendit un grognement s’échapper de son compagnon.
Semer le doute et la confusion ? L’oracle se leva et parcouru, nu les quelques as qui la séparait de la fenêtre, qu’elle ouvrit en grand.

Comment est morte votre princesse ? Comment son mort ses soldats ? La faute de Chaman ? Non, la votre. Où est la confusion dans la Vérité que j’annonce ? N’avez-vous pas donné l’ordre de venir aider les armées afin de vaincre mon frère ? N’avez-vous pas lancé l’appel ? Pour quelqu’un qui prône la paix, vous appeler un peu trop souvent à la guerre. Mais cela est tout aussi normal. Personne ne sait qui combat pour qui. Mais une chose est sur, c’est grâce à vous que Baal reviendra, de part vos appel à la guerre et au sang. Grâce à vous, des seigneurs, las de se battre et de vos mensonges, se retirent et ne croit plus en votre Dieu. Car que fait-il ? A part les envoyer à la guerre ?
L’homme endormit se retourna et bougea les bras. La jeune femme le savait profondément endormis. Plus jamais il ne se réveillera.
Prêtresse de l’Apocalypse, Femme de Colère, fait attention à toi. Tourne ta colère vers la bonne personne. Celle qui est responsable de tout cela. Celle qui provoque et envoie des hommes et des femmes innocents à la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: L'Oracle   Sam 7 Fév - 15:08

Il était temps. Trop de temps passer dans l'ombre, il fallait faire revenir le Tout-Puissant Baal. La jeune femme sortit de son bain sanglant. Trop peu d'hommes mourraient ces derniers temps. Trop ne croyaient plus en Baal et doutait de lui. Elle fixa les serviteurs drogués devant elle. Pas un seul ne bava devant sa beauté époustouflante. Ils en étaient incapable avec leurs yeux morts.
Elle se drapa d'un lin blanc et s'approcha de là fenêtre d'où soufflait un vent glacial.

Il est temps. Les armées sont faibles et divisés. Baal ne reviendra qu'à la suite de l'extinction des anti-Baaliste. Leur présence est une insulte. Leur pureté empêche le Tout-Puissant de revenir parmi nous. Il est temps de frapper un grand coup. Il est temps de tuer, non pas pour les idéaux mais pour nos croyances. Il est temps de faire revenir notre Maitre à tous. Mais pour cela, il faut des morts. Beaucoup de morts...

L'Oracle se retourna.

Où es tu Izmar? Nous allons frapper fort. Nous allons frapper Zanarkand!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carambar



Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: L'Oracle   Sam 7 Fév - 15:53

tiens l'oracle se réveille, les rats sortent de l'ombre...

youppie, on va pouvoir enfin crevé comme des hommes libre. je plainds les survivants.
Je me demande si ils se mangent encore entre eux les rats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Oracle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Oracle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: