Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les aventures de Zanarkand.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkun

avatar

Nombre de messages : 389
Age : 29
Date d'inscription : 03/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les aventures de Zanarkand.   Mer 10 Déc - 20:38

Plaquée contre la paroi d’un tunnel, l’escouade de soldats tapis dans l’obscurité attendait en épiant les ténèbres. Un cliquetis se fit entendre au loin, ainsi qu’un souffle rauque. Il y eut un bruit de chute, un juron, des armes qui claquèrent et l’écho de pas lourds qui s’approchaient. Une momie borgne et essoufflée apparut devant ses compagnons, massant ses os en moins en haletant comme une forge.

- Non, mais vraiment, ça rime à quoi ? ! pesta Vavitu en fixant Uriel. Allons-y avec cornes et trompettes, niveau discrétion, ça ne pourra pas être pire !
- C’est notre meilleur éclaireur, chef, répondit Iznogoud d’un ton piteux. Il a des années d’expérience…Mais j’en ai plus.
- Vous vous êtes punis pour avoir voulu voler des steaks ! Regardez-le, il est à moitié moisi, il est aussi furtif qu’un troupeau de vaches avec clochettes et en plus il pue l’urine à cent mètres ! On a du bol si les orcs ne nous tombent pas dessus dans la minute !
- L’alerte n’a…pas été…donnée, parvint à articuler l’éclaireur essoufflé.
- Les sentinelles ne vous ont pas entendu avec tout ce bordel ?!
- Si, si…Elles m’ont chopé quand…je pissais sur la paroi de leur mur d’enceinte…D’ailleurs, c’est ça l’odeur…J’ai du mal à viser avec un seul œil…Ils voulaient me faire la peau…Je leur ai refilé le garçon de Saint Pierre…Ils se sont mis à le torturer en ricanant et m’ont oublié.
- Choupy ! se lamenta Saint Pierre avec désespoir.
- Choupy, c’est le garçon ? fit Vavitu, hébété. Je peux savoir ce que vous foutez en mission avec un jeune garcon et pourquoi l’éclaireur part en reconnaissance avec ?!
- Bah, on sait jamais, au cas où on vient à manquer de provisions…

Vavitu massa vigoureusement ses tempes douloureuses, sentant la migraine revenir. Saint Pierre pleurnichait à ses côtés et ne s’arrêta qu’au second coup de bottes dans son postérieur. Le chef fit signe d’avancer et la troupe se mit en marche, aussi lente que bruyante. Un bébé les aurait vue venir, mais les sentinelles orcs étaient fascinées par la torture de Choupy et furent quasiment piétinées par les guerriers qui s’engouffrèrent dans leur forteresse. D’autres gardes arrivèrent et la bataille débuta.

- Pour Saluki ! psalmodia Arkun, hystérique. Sus aux peau-vertes !
- C’est qui Saluki ? demanda Iznogoud d’un ton innocent.

La troupe de Zanarkand pila d’un même réflexe et braqua ses regards pesants sur l’orc.

- Je déconnais ! lança Iznogoud en ricanant. Vous me prenez pour un demeuré ?
- Vous ne tenez pas vraiment à entendre ma réponse, lui répondit poliment Vavitu avant de l’expédier en première ligne en lui bottant les fesses.

Les orcs jaillirent de tous côtés et les soldats se placèrent en formation. Vavitu dut promettre trois fois une double ration de cadeaux de noël pour que ses guerriers sortent de leur léthargie et boutent l’ennemi. L’escouade envahit le bâtiment principal et pénétra dans la salle du trône où les attendait leur cible, le maitre des lieux.. Wogard était un terrible orc qui imposait une terreur sur toute la contrée et les seigenurs de Zanarkand. Ces dernièrs ayant jurés de le détruire, et accessoirement de piller ses richesses, se jetèrent sur lui.

L’orc hideux leur barra la route et les repoussa les uns après les autres. Il était encore plus gros et hideux que ses congénères. Vavitu regarda ses guerrièrs voler en tous sens à travers la salle d’un air désolé. Il intercepta Arkun au retour de son cinquième vol plané. Le guerrièr était en piteux état mais fulminait de ne pas encore avoir reçu le coup fatal qui lui apporterait une mort honorable au combat
.

- Arkun, venez-là ! Mais arrêtez de mordre votre hache! Bon, je ne voulais pas vous le dire, mais…Cet orc, c’est lui qui a terminé le dernier tonneau de bière. Il tape aussi chaque nuit dans nos réserves de viandes. Et en plus il a dit tout à l’heure que vous aviez une sale gueule.
- Chef ! lança Saint Pierre, caché derrière un groupe de piquiers morts . Vous pensez vraiment que ça va marcher ? Arkun est niais mais…

Il n’avait pas fini sa phrase que l’orc décapitait Wogard, pris d’une furie sanguinaire, et s’acharnait à lui faire sauter toutes les dents en gémissant de rage. Vavitu aurait presque été fier de lui si il ne l’avait pas trouvé aussi affligeant. La victoire fut totale. Wogard et ses fidèles furent exécutés et la cité, ravagée. Les zanarkandiens rassemblèrent leurs blessés et chantaient de joie quand Saint Pierre leur annonçait la mort de l’un d’entre eux.

- Ah, les veinards, soupira Arkun d’un air envieux devant les corps de ses camarades morts.
- Votre tour viendra, la rassura Vavitu en l’observant jouer avec les pieds des orcs.
- Chef ! l’appela Iznogoud. L’éclaireur est en train de claquer.
- Encore une bonne nouvelle ! Enfin…Je veux dire, c’est bien, son âme va gagner un repos mérité auprès des dieux et…

Vavitus’interrompit en réfléchissant.

- Attendez. Il nous a baladé deux jours dans ces fichus tunnels. Quelqu’un connaît le chemin du retour à part l’éclaireur ?


Personne ne répondit et tous se regardèrent. La seconde suivante, une trentaine de soldats se ruaient sur l’éclaireur, presque canée sur les pavés.


- Je le savais, dit Iznogoud.
- Faites-lui un garrot !
- C’est sa tête ça ?!

- Je le savais, répéta Izno.
- Quelqu’un est-il sobre pour lui faire une transfusion ?
- Arkun, foutez la paix à ses os !

- Je le sa…
- TA GUEULE !!
- Ok, pas la peine ne s’énerver, répondit Izno en boudant.
- Passez-moi un bandage d’herbe au lieu de lui voler son pantalon !
- Mais comment il s’est demmerdé pour se pisser sur le menton?!

Les guerriers s’activèrent fébrilement autour de leur momie mourante, mais cette dernière était moribonde. Vavitu chercha autour de lui et s’empara d’une dizaine de potions trônant dans un coin de la salle. Persuadé qu’il y avait forcément dans le tas une potion de guérison, il fourra le tout dans la bouche d’Uriel. La dernière fut la bonne et la vielle momie éclopée rouvrit les yeux. L’assemblée poussa un soupir de soulagement.

- Gniiii ? articula-t-il. J’ai rêvé d’un endroit génial où on pouvait fouetter les humains et même leur piétiner la tronche…Qu’est-ce qui s’est passé ?
- Arrêtez de ricaner, bande de boulets ! gronda Vavitu. Le premier qui fait une remarque sur sa paire de cornes ou sa voix de fillette pré pubère, je l’envoi ouvrir la marche.
- On est sauvés ! s’exclama Arkun en montrant une pierre qu’il venait de trouver. Le chef me faisait toujours ca quand j’oubliais des soldats en chemin.

Il prit son élan et balança la pierre de toutes ses forces en plein front de l’éclaireur.


Il est dit dans les légendes que le hurlement collectif fut tel que son écho résonna une semaine durant à travers les galeries souterraines, vingt lieues à la ronde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les aventures de Zanarkand.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alain Surget ; les aventures de Paul Nature
» Les aventures de Tintin
» Les dernières aventures de Martine ...
» Les aventures d'Olivier
» Les aventures de de Ronald McDonald: L'île au McTrésor (1989)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: