Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vous le croyiez mort? Il l'était!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Traqueur

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Yakim
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Vous le croyiez mort? Il l'était!   Lun 15 Déc - 23:55

Pour Baal, tu combattra!
Pour Baal, tu vaincra!
Marche dos à la mer et les tiens tu retrouvera.


Certains aperçurent une étrange lueur dans le ciel, pendant la nuit de samedi à dimanche. Mais personne ne s'en préoccupa.

Au petit matin, il se réveilla. Il était vêtu d'une simple cape elfique, cela a peut-être une signification.

Et effectivement, comme la voix le lui avait dit, juste devant lui se trouvait la mer. Il y contempla son agréable reflet, mais il y avait quelque chose d'anormale... SA BALAFRE, elle avait disparu, celle qui l'avait contraint si longtemps à se voiler, qui lui avait ôté sa grande beauté. Il restait perplexe, il ne comprenait pas, il se tata le visage. Il était lisse et doux. Mais comment alors, et il était mort en plus. Ainsi, quelle puissance avait donc pu le ramener à la vie et régénérer si parfaitement son corps? Baal, pouvait-il faire ça?

Il s'assit au bord de l'eau et continue à méditer de longue minutes, une légère rafraichissait l'atmosphère, les rayons du soleil caressaient sa douce peau, le bruit paisible des vagues reposait ses longues oreilles. Il était bien, quelle joie de retrouver ce beau monde après avoir erré des jours durant dans la pénombre.

Enfin, il se leva se retourna et commença à marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Traqueur

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Yakim
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Vous le croyiez mort? Il l'était!   Mer 11 Fév - 0:25

Notre héros...., non? Pourquoi non? Suspect Hein, il est méchant! affraid Roo, c'est bon d'accord. No
Ce vilain méchant pas beau de Traqueur finit par retrouver le siens, sur l'ile de Starguildekim, ou il combattit à leur coté, jusqu'à ce que les Dieux, suite aux abus de certains qui n'hésitèrent pas transgresser les règles de la grande guerre dans l'espoir d'y recueillir quelque gloire, jugèrent bon de faire en sorte que cette guerre mythique ne vaille plus rien abandonnant ainsi tous ceux qui s'y étaient sacrifiés. Après cela comme bien d'autres Traqueur et les siens rentrèrent en leur royaume.


- Ainsi donc cette sacrée Iszmar nous a déjà vaincu?


- Il faut croire quoi que oui... D'ailleurs vous savez tout comme moi ce dont elle est capable, elle nous a déjà épatée plus d'une fois.

- Mais ce n'est qu'une question de temps...

- Je n'en suis pas si sur, s'ils ont été capable de laisser certains des leurs se faire massacrer, d'abandonner tout bonnement et simplement un idéal pour lequel ils ont tant donné, de laisser Nawakim seul, ils pourraient bien réussir à se contenir.

- Je doute qu'Iszmar puisse tenir ses molosses bien longtemps, ils ne pourront résister à la provocation, la tentation.

-Nous verrons bien, mais je me pose une autre question, pourquoi Zanarkand?

- Eh bien, je ne sais pas très bien moi même. Il est vrai qu'ils se défenseurs de la paix et que la situation était en notre faveur, mais ce qui me perturbe le plus c'est ce refus de soutenir la Waagh. Elle ne doit pas avoir confiance en eux. Pourtant, je les connait comme de loyaux combattants et Emendil encore mieux que moi, tant de batailles livrées cotes à cotes. D'autant plus que nos objectifs peuvent tout à fait se superposer. et si nos relations vannaient à s'envenimer encore plus, cela pourrait causer la perdre de Baal.

- Pourriez-vous expliquer, je ne comprend pas très bien.

- Eh bien, simplement, une éventuelle guerre contre eux détruiraient à la foie nos armées et les leurs, alors que nous voulons tous les deux le combat, faire trembler Nawakim. A quoi bon s'entre détruire, qui se combattra après?

- Effectivement, ce serait problématique. Il faudrait donc attirer au combat d'autres seigneurs, à défaut de s'en prendre aux Zanarkand, je pense que cette nouvelle guilde, Le Sceau de la Paix pourrait tout à fait servir vos dessins.

- Parfaitement mon cher Voronwë. Je me suis moi aussi intéressé à cette guilde, certains seigneurs que j'ai connu pour le moins assez belliqueux semblent en faire parti. Peut-être sont-ils tellement aveuglés par la volonté de s'opposer à Baal qu'ils entreront en guerre contre lui.


- Possible...

- Sinon, je suis toujours à réfléchir à une autre solution... Les îles, leur gouvernement. Peut-être serait-il plus facile de mettre nos menaces à exécution sur une seul île plutôt qu'une guilde qui peux se repartir comme elle veut.

- Vous verriez quoi? Prise de pouvoir, instauration d'une dictature...

- A peu près, mais pour l'instant, nous manquons encore de puissance pour lancer une telle attaque, néanmoins, ce n'est pas pour cela que nous allons arrêter d'agir totalement. Vous vous rappelez de ce cher Alisson, de votre réjouissance à m'annoncer son replis. Vous avez peut-être pris gout à la guerre en menant ces quelques combats...?

- Pour la guerre, pas vraiment, nous devions protéger notre voisin en qui nous avions garanti la protection, j'ai donc exécuté ma tanche sans broncher, mais je reste plus attiré par l'âme que le corps, je préfère vous soutenir, vous conseiller.


- Bien, si nous revenions à ce chef Alisson, il voulait en finir avec sa vie, se sacrifier en faisant le plus de dégâts d'après ce que vous m'avez dit. Vous lui avez donc proposé de rejoindre les rangs de Baal, mais il a repoussé votre offre sous prétexte que c'était un ami d'Iszmare et ne voulait pas la trahir, mais plutôt raser les domaines de pauvres seigneurs sans défenses... Un pur serviteur de Baal en résumé. Dommage pour lui, il a choisi pour cible l'un de nos clients, au passage, brillante idée que vous avez eu ces échanges de bons procédés avec le voisinage. En résumé il a d'abord accepté le combat, a subit quelques pertes et a pris la fuite n'ayant pas le courage d'aller jusqu'au bout...

- Je ne vous suis plus seigneur.

- Eh bien, ce qui m'intéresse, ce sont les pertes, il doit bien y avoir des survivants et qu'importe si ce seigneur et loin de suivre la parole d'Iszmar, peut-être que de lui en parler et lui donner quelques preuves à l'appui pourrait la faire réfléchir.

- Donc, si je comprend bien, vous refusez de vous attaquer à des seigneurs qui se comportent comme des statues, qui ne veulent riposter, mais vous êtes prêt à sacrifier des prisonniers ennemis pour attiser leur haine.

- Voyez-vous mon cher Voronwë, depuis j'ai développé une autre vision de voir les choses. Je trouve que la vrai guerre, c'est la guerre pour l'honneur, pour la gloire, pour le pouvoir, la guerre volontaire et non contrainte pour défendre les siens. Et je considère ici la mort non pas comme un risque de la guerre, mais comme une sentence pour ceux qui ont échoué. Ceux que nous avons fait prisonniers sont notre, nous avons eu la cruauté de les laisser en vie jusqu'à maintenant et les arracher à leur destin, les laisser en vie alors qu'ils ont perdu toute raison d'être, ils ont échoué, il est donc de leur devoir de mourir et je vais les y aider.

- C'est une façon bien particulière de voir les choses, peut-être les premiers concernés dans cette affaire ne sont pas du même avis que vous, mais malheureusement la chance n'est pas de leur coté... Ils sont dans notre ancien bastion du sud, une demie centaine tout au plus.

- En effet, ils ne sont peut-être pas du même avis que moi, c'est ainsi. Merci pour ces renseignements, le royaume a bien changé depuis et je n'ai pas encore eu le temps de reprendre tous mes repères en une semaine. Et dire que nous aurions déjà du repartir au combat.

- Vous avez bien besoin de repos, quelle folie de vouloir se lancer si vite dans votre quête.

- A vrai dire, si ça ne tenait qu'à moi, nous ne nous serions pas manifestés de ci-tôt. Je ne pensais pas que les orcs étaient si vite partis de Strarguildekim pour s'engager dans une autre conflit. Et mes compagnons, vouloir à tout pris profiter de la situation. Que faire d'autre que suivre.

- Effectivement, dans ce cas. Mais ne pensez-vous pas que vous devriez plus vous engager, prendre les devants, je suis persuadé que vous en avez les capacités.

- Peut-être, peut-être, mais il faut d'abord que nous discutions, que nous nous organisions mieux, que nous nous préparions mieux et pouvoir enfin atteindre nos objectifs.


- Me voila donc bien informé sur vos dessins que je respecte tout à fait.

- Eh bien, sur ce bonne continuation grand conseillé Voronwë, votre conversation m'a été forte agréable, mais voyez-vous il commence à faire fort longtemps que Calmacil ne s'est pas régalée... Une seule fois fois qu'elle a pu se délectée du sang de nos ennemis sur Starguildekim... Elle s'impatiente.

- Dans ce cas, bonne continuation à vous seigneur Terendul, et amusez vous bien.

Voronwë laissa échapper un léger sourire de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vous le croyiez mort? Il l'était!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment avez-vous appris la mort de Michael,qu'avez-vous ressenti ?
» Comment avez-vous appris la mort de M.J.
» Qu'entendez-vous dans Et si vieillir m'était conté
» Du coup, s'il n'est pas mort, que vous apporte le Blues?
» Le saviez vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: