Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le vent se lève...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Farok

avatar

Nombre de messages : 432
Localisation : de Takim à Nakim... à Takim à Nakim à nouveau
Date d'inscription : 20/05/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 11:12

Farok avait le coeur lourd devant le bûcher funéraire. Aujourd'hui c'était lui le Plusbosskelézautr’ de la Waaagh, mais il se rendait compte que même si c'était son rêve depuis des années, il aurait payé cher pour Wogard occupe encore sa fonction.

Plus qu'un boss, ou un guerrier, Farok avait perdu un ami; quelqu'un qui avait eu pleine confiance en lui, qui l'avait écouté, l'avait aidé. Ensemble ils avaient élaborés les stratagèmes, dressés les plans de bataille, et même combattu. Wogard n'avait jamais tenté de lui voler l'Oeilkivoatou, et à l'Etat-Majorc il lui avait laissé une place de choix.

Voyant le corps de ce héros, Farok n'oublia pas cependant les autres qui moururent également au combat. Beaucoup de sang versé, voilà qui aurait du le ravir. Pourtant il n'avait plus goût à rien en cet instant. Pas même à ce statut de chef de la nation orque auquel il venait d'accéder, par la force des choses.

Maintenant il devait faire face à certaines responsabilités, alors même qu'il aurait voulu s'isoler. Déjà quelques heures après la mort de son ami, il avait reçu une proposition de cessez-le-feu de la part des ennemis. Il ne savait que faire. La situation était critique pour les orcs, cela ils l'avaient su avant même le débarquement ennemi, quand ensemble ils avaient fait l'état des lieux des forces ennemies. Mais Wogard, comme lui même n'avaient pas pour habitude de se débiner ainsi, alors ils étaient restés et voilà maintenant que le Plusbosskelézautr’ était tombé au champ d'honneur. Signer un armistice serait une injure à sa mémoire! Au contraire, selon la tradition, une telle mort méritait vengeance!

Il se tourna alors vers le reste de l'assistance, et y trouva des têtes familières: celle des boss Backmorda, Kalthor, Bob, Myki, Tonf et bien d'autres. Il songea alors qu'il devait prendre en considération leur avenir. S'il les envoyait au combat au nom de la vengeance, on risquait de voir d'autres boss disparaître... Il y avait donc un dilemme...

Les chamans, qui avaient jusque là entonnés une longue procession, s'arrêtèrent alors. L'un d'eux tendit à Farok une torche. Il la saisit, fit face à la foule et déclara:

"Wogard été gran boss, é un héro! Moa pa avoar bocou choz' à dir tan lé fé parle pour lui!

Alor simpleman, nou zallon akordé la pé à son ame. Kelle aille retrouvé Bigmandall', là-ho dan lé sieux.

Mé avan ceci, moa vouloar témoigné la mark de mon respé à selui ki été mon ami."

Alors il fit face au linceul, et s'inclina un long moment.

Il ne se retourna pas, pourtant il su que dans l'assistance, beaucoup en firent de même.

Puis il se releva, s'avança d'un pas et projeta la torche droit au bûcher et reprit sa place dans l'assistance.

Un orc n'a pas peur, un orc ne pleure pas, pourtant en cet instant Farok sentait ses jambes défaillir, mais il ne pouvait se permettre de montrer une telle faiblesse aux autres. Alors il se remit bien droit et regarda le feu brûler jusqu'à la fin.

Une nouvelle ère s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalthor



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 15:17

Kalthor se tenait sur les ruines de ce qui lui servait de domaine lorsqu'un messager arriva pour lui apprendre le décès de son mentor.

Wogard avait pris Kalthor sous son aile et l'avait accepter parmi la Waaagh dès son accession au statut de boss. Quelle fierté à l'époque.
C'est; ces souvenirs en tête qu'il se rendit au coté des autres boss sur le site du bûché.

Kalthor n'avait jamais été un grand orateur se contentant plutôt d'un hochement de tête par-ci et d'un grognement par là... Bref il avait toujours écouter les ordres de Wogard et de Farok.

Aujourd'hui seulement il réalisait l'ampleur de l'importance d'avoir un chef charismatique. Le départ de cet icône mythique lui semblait irréel. Tout d'un coup c'était l'essence même de la Waaagh qui se trouvait remise en question.
Wogard parti; Farok avait lui aussi avoué vouloir se retirer.. Tikili de son coté était pour ainsi dire parti; ses apparitions se faisant de plus en plus rare.

Si ce n'était Farok qui reprendrait les rênes qui aurait l'étoffe pour le faire.. Mais au fond pouvait-on lui en vouloir; lui qui avait parcouru tant de chemin au côté de notre idole à tous? Comment pouvait-on espérer remplacer une figure aujourd'hui légendaire?

Tout ce qu'on pouvait faire aujourd'hui c'était lui rendre un dernier hommage.. lui dire qu'on ne regrettait pas de s'être lancé dans une guerre pour notre terre ancestrale... guerre qui se terminait tragiquement mais qui nous rappelait l'essence même de la Waaagh. Si c'est risqué; on récoltera plus de gloire... ou plus de victime... on encore la mort...

L'avenir s'annonçait sombre pour la Waaagh.. son âme s'était envolé en même temps que les flammes consumait le corps du PLusBossKeLéAutre...
Un orc n'est pas supposé pleurer.. pourtant en regardant tout autour du bûcher il ne voyait que tristesse et désolation...

C'était un signe... le temps passe... les temps changent... mais une chose ne change pas...



WAAAAGGGGGHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ubris

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 15:33

Ayant appris la triste nouvelle, Ubris se rendit au plus vite sur son cerbère vers les lieux des funérailles. Il n'en revenait toujours pas, Wogard est mort !

Il s'arrêta un peu avant afin que sa monture démoniaque ne dérange pas le silence qui devait régner au sein des Orcs et leur alliés. Il l'a fit d'ailleurs disparaître dans une explosion de souffre.

Ubris arborait une armure de cuir légère et noire comme les ténèbres afin de montrer son deuil mais aussi par respect au guerrier qu'était son allié. A l'emplacement du coeur, le blason des Wersat et au bras gauche une bande de tissu, noire également, où figurait un W rouge écarlate.

Ubris arriva aux funérailles au moment où Farok s'inclinait devant le linceul avant d'y mettre le feu. Il regarda la scène droit et fier comme à son habitude. Farok mit le feu au bûcher et, à cet instant, on put apercevoir une larme couler des yeux du démon.

Il regarda les flammes s'élever dans les airs et se dit intérieurement :

"Repose en paix, grand chef Orc, siège aux côtés de Bigmandall car pour toutes les choses que tu as accomplis tu t'es montré digne d'être son égal. Et si par mégarde les Dieux décident de t'envoyer d'où je viens, tu y règneras, auprès de mes frères et moi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silk

avatar

Nombre de messages : 746
Date d'inscription : 27/05/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 16:53

silk tournait dans le ciel montée sur l'ancien, et accompagné de celui qui n'existe pas..

Il avait préféré survoler les lieux, essayant de ne pas effrayer les montures.
C'est sans doute le vent glacial qui le faisait pleurer, oui sans doute cela..

Lorsque les flammes s'embrasèrent, l'ancien plongea et poussa un long rugissement, qui résonna comme une oraison funèbre sur la plaine.

Le grand dragon battit des ailes. Sous le souffle d'air, les flammes s'élevèrent vers lui, qui ne les craignait pas.
La fumée sembla alors former une ombre, une silhouette, que personne ne pourrait oublier.

Silk lui remplit sa mission, sans faillir!
il lui en coûtait tant et tant..

L'épée brandie vers le ciel...il hurla sa rage, aussi fort qu'il le pouvait...

demain ne serait jamais plus le même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cassisfleur

avatar

Nombre de messages : 482
Localisation : Takim
Date d'inscription : 27/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 17:12

Cassisfleur, toute de noir vêtue, était là, présente devant le bucher. De nombreux Seigneurs étaient venus rendre un dernier hommage au Plusbosskelézautr’.

Elle connaissait le Big Boss de la Waaagh depuis de longs mois. Quelques souvenirs lui revinrent en mémoire.

Il y a longtemps de cela elle avait voulu rejoindre la Waaagh car elle se retrouvait dans cet esprit Orc. Seulement la Waaagh n'acceptait que les Orcs et une petite elfe comme elle n'y avait pas sa place.

Quelques temps plus tard elle rejoignit la guilde des Canards Sauvages. Rapidement elle devint sous chef et diplomate.
Une proposition d'alliance devant être proposée à la Waaagh elle fut mandatée et contacta donc le Seigneur Wogard. Les pourparlers durèrent pas mal de temps, le Seigneur Wogard étant un redoutable négociateur. De nombreuses missives furent échangées et l'alliance fut enfin conclue. Les Orcs Waaagh et les Canards étaient frères de sang.

Au fil du temps Cassisfleur avait apprit à connaitre le Sieur Wogard. Elle le respectait et ce malgré le fait que parfois elle le taquinait gentiment. Elle était son alliée et il avait toute sa loyauté, il le savait.


Le Boss Farok s'avança vers le bucher pour y jeter la torche enflammée. Le crépitement des flammes sortit Cassisfleur de ses pensées. Des larmes coulaient le long des joues de Cassisfleur. Elle, la guerrière, ne pouvait les contenir. Elle venait de perdre un ami.

En voyant les flammes dévorer le bucher elle songea
"Que ton âme repose en paix aux côtés de Bigmandall"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Short

avatar

Nombre de messages : 623
Localisation : Akim, dans la cave de Ténébran sinon 62 - Boulogne sur Mer
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 17:24

La mort du loup


Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçait la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adorait les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.

Alfred De Vigny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jmdaffichage.com
Darkpoet

avatar

Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 19/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 20:42

Darkpoet était lui aussi dans la foule qui rendait hommage à Wogard. Nombre de grands seigneurs étaient à ses côtés... Orcs devant, humains, morts vivant, elfes et autres nains derrière... Tous réunis, pour la première fois depuis longtemps.

Ils siégeaient tels des inconnus, car c'est bien ce qu'ils étaient. Face à l'illustre Orc à la tête verte, bien peu d'entre eux méritaient le nom de Seigneur. Wogard avait été un exemple pour la majorité d'entre eux. Pas un n'oublierait ses qualités de guerriers, ses talents de diplomates, son amour pour sa Guilde, sa fierté...

Darkpoet se souvint de la première fois qu'il s'était retrouvé devant W, et esquissa un léger sourire ... Il avait eu tellement de difficulté à le comprendre, qu'il avait failli se faire décapiter net. Pourtant cette rencontre avait été une révélation pour Dark. Encore tout jeune, il avait conclu la conversation par un "je veux être comme lui". Il le pensait immortel... La Waaagh allait être décidément bien orpheline...

Le vent se levait, comme symbole de cette journée. Wogard, en se sacrifiant, avait réussi à accomplir l'impossible : suspendre la guerre. Nul doute que le grand guerrier qu'il était y avait réfléchi... Il fallait maintenant balayer, ramasser les cadavres, re-constuire, et penser à l'avenir.

L'avenir... Le nom de Wogard devait traverser les âges, que pas un seul être vivant ne sache quel géant il était. Beaucoup d'hommages allaient lui être consacré. Wersat, Darkpoet portait à son poignet le foulard noir brodé d'un W rouge, mais pour lui il n'exprimait pas de la tristesse, il exprimait tout le respect que le guerrier-mage avait pour le Plusbosskelézautr’. Pour lui dire merci, Darkpoet allait, sans doute comme des dizaines d'autres, aider à la construction d'une statue à l'effigie de Wogard. Et pour sa tristesse, Dark avait fait comme les autres, il avait laissé couler quelques larmes... Mais ça il ne le montrerait pas. Wogard, tout orc qu'il était, ne l'aurait pas voulu.

Wogard était un grand, et il le restera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salaha

avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 107
Date d'inscription : 03/12/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 21:28

Salaha, sous sa longue cape noire ne laissa transparaître son visage. Elle resterait dans l'ombre comme toujours, mais même de l'ombre elle tenait à lui rendre hommage.

Leurs chemins ne s'étaient croisés que trop tard, mais les quelques instants qu'elle avait passé en la compagnie de l'Orc resterait jamais en sa mémoire, gravés aux côtés de ce nom.

Comme beaucoup elle baissa la tête devant le buché et l'immensité que représentait le corps qui y brûlait. Qu'importe ce que pourrait dire certains, il était et resterait à jamais une légende de ces terres. Si peu de temps et pourtant, elle l'admirait. Elle admirait son courage, sa sagesse, et sa prose.

Il avait vécu en guerrier d'honneur, il était mort en brave. Le regard emplit de tristesse, elle murmura juste :


"Adieu Seigneur Wogard...
Votre nom restera dans mon esprit à jamais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havresanctuari.alianceforum.com/
Maningrek

avatar

Nombre de messages : 165
Localisation : France
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 22:19

Le seigneur Kriegmann se tenait en retrait derrière les amée orcs il ne souhaitait pas être plus en avant : Wogard était entouré de ses armées et amis comme au plus beau jour.

le big chef était mort, les drapeaux orcs flottaient dans le vent et on sentait presque l'esprit de Wogard les animer.

Farok s'avança alors vers le bucher, le silence s'installait chacun attendait que le big chef se relève d'un seul coup et crie :
Z’êtes tous près à honorer Bigmandall’ aujourd’hui à la baston ?

mais non il était bien mort alors kriegmann salua une dernière fois ce hero et capitaine hors pair qui restera à jamais dans la memoire se ses amis et alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c1secret

avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/08/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 22:36

c1secret regarda bruler le corps de son ami avec gravité. Il ne pensa à rien d'autre qu'aux moments qu'ils avaient passé ensemble. Bien peu en réalité ou plutôt trop peu.

Bien qu'il compris imédiatement que la vie de l'archipel aller à jamais changé, il se dit que les problémes pouvaient attendre et décida de rester les 3 jours entiers à regarder le corps de son ami avec le coeur gros, en priant pour que son âme trouve la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jagdpanther

avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mar 12 Mai - 23:21

Un peu à l'écart de la cérémonie, Jagdpanther observait le bucher.

Il aurait pu faire un discours encensant le guerrier disparu, invoquer les dieux pour qu'il l'accueille en leur sein et bien d'autres choses encore.

Il aurait pu faire tout cela.

Mais aujourd'hui, il se contenterait de pleurer son ami disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Mer 13 Mai - 10:09

A des lieu de là, Amireth buvait une choppe dans une taverne de son royaume.

Qu'Amireth soit ici ou là-bas, Wogard n'étais plus, et c'était ainsi.
Le seigneur liche n'avait pas été un proche de Wogard, mais un grand admirateur.
La dernière fois qu'ils s'étaient parlé ... c'était à la pêche ... Chose assez surprenante pour deux guerriers.

Wogard et Amireth s'étaient déjà retrouvé sue le même champs de bataille. Mais jamais dans le même camps. Dommage. Combattre avec LE meilleur général de Nawakim, selon Amireth, aurait été un honneur.
Le seigneur liche n'avait jamais combattu avec Wogard, sa place n'était donc pas là-bas. Le mort-vivant se contenterais de pleurer l'orc chez lui ...

Adieu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vent se lève...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vent se lève...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Machine à vent
» Les carnets de l'élève Mimile.
» vente d'instruments à vent pour BF
» Les désarrois de l'élève Törless de Volker Schlôndorf.
» Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: