Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Don du Coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le Don du Coeur   Lun 9 Fév - 12:48

Apres les appels de ses freres de Croisades qu'elle renvoya a leur Foi pour s'assurer qu'ils faisaient le bon choix.
Apres les appels a l'aide de la Communaute Zanarkand qu'elle renvoya a ses peches d'Orgueil,
et leur obedience au Generalissime Arkun , Serviteur de Baal irrepenti.
Voila maintenant que les Serviteurs du Faux Dieux annoncaient leur haine pour Zanarkand et narguait la Deesse.
La trahison infligee aux Preux de Zanarkand allait donc jusque la ....

Mais Que savaient-il de Zanarkand , de sa quete interieure , de ses souffrances et de son agonie en ces temps obscurs?
Que savaient-ils des Preux qui ,malgre leurs doutes, continuaient resolument de servir l'Eternelle Cite .
Savaient-ils seulement ou se trouvait l'Eternelle Cite de Zanarkand?

Iszmar se rendit en son chateau de Grikim , appela sa Soeur d'ame a ses cotes et reunit le COnseil des Coleres.

Les capitaines s'agitaient dans la salle d'audience .
Certaines trepignaient de colere et haranguaient leurs soeurs , en appelant a l'Orgie des armes et du sang .
D'autres en transe grelottaient en appelant de leurs prieres la Deesse Iszmagog et se flagellaient avec delectation .
D'autres enfin portaient le voile de la Deesse et se tenaient en silence et en priere dans l'Ombre

Iszmar la troisieme , nee Josepha, lacha la main de sa douce Soeur Akhania qui tentait de la reconforter
et s'avanca devant ses Capitaines .

" Mes Soeurs , la deesse a condamne la lutte des Nations contre les Orcs de l'Orclandish."
Des cris furieux s'eleverent

" Mes Soeurs , comme vous , je n'ai pas compris pourquoi la Deesse me refusait d'acceder aux appels de mes freres
et soeurs de Croisade et de Zanarkand "
Le silence petit a petit s'installa

"Comme vous mon coeur est empli de tristesse et s'est endurci a l'annonce de l'attaque des terres de la belle Valfe"
Des visages anxieux se croiserent

' Comme vous , mon coeur ne s'est pas resigne et la Deesse s'est alors fermee a moi"
Les Coleres furent abasourdies d'apprendre que leur Deesse les avaient abandonnees

"Ne cedez pas a la Tentation ou a la Haine , Les desseins de la Deesse sont plus grands que le Temps des Nations ...
La Deesse est emplie de Sagesse et son Silence me parle de notre Orgueil ...
Les Serviteurs de Baal attendaient que nous agissions dans l'aveuglement de notre coeur
et nous ne l'avons pas fait..."

"Ils viennent donc aujourd'hui nous narguer et mon coeur s'emplit de gratitude pour notre Deesse qui nous a preserve ."

"Je remets mon Coeur entre les mains de la Deesse car ma foi ne peut s'accomoder de sa desapprobation...
Que celles d'entre vous qui doutent partent en prieres et confortent leur foi ."

D'un geste , elle se saisit de la dague au Gecko d'Or, d'un autre arracha sa tunique et decouvrit sa poitrine nue...
Une grande clameur horrifiee emplit la salle mais nulle n'eut le temps d'approcher la Pretresse que deja la dague s'enfoncait dans sa poitrine.
Alors , un eclair tonna dans la salle et petrifia la Pretresse .
La dague s'enfonca lentement dans sa poitrine alors que la Pretresse les bras en croix, devoree par un feu sans flammes, donnait son Coeur a la Deesse. Puis son corps s'illumina et une image transfiguree de lumiere emplit la salle .

Une cite eternelle etait devant les Coleres et ,en son centre, dans un jardin paradisaque , reposait le Gecko d'Or entourees des 3 Soeurs ...
ZANARKAND . 'ZANARKAND!!!!!' s'ecrierent les Coleres ebahies qui voyaient pour la premiere fois la Cite de Legende.

Akhania s'etait agenouille aupres le la Pretresse : son coeur battait. Toutes traces de la dague et de sa blessure avaient disparu,
mais un petit gecko d'or luisait sur le sein gauche de la Pretresse.

Les messageres quiterent en hate le Chateau de la Pretrese pour porter la bonne nouvelle aux quatre coins de Navakim .

Les Nations apprirent que la Grande Pretresse avait ete honnie par la Deesse alors qu'elle preparait les COleres a rejoindre Takim,
Elles apprirent qu'Iszmar eut le pardon de la Deesse en lui donnant librement son coeur , et avait ete transfiguree .
Et un Espoir renouvele appelait les Preux a une mission plus forte que les Guerres des Nations
REBATIR la CITE ETERNELLE de ZANARKAND

Telle etait la Reponse de la Deesse aux Serviteurs du Faux Dieu et son message d'espoir au Preux de Zanarkand et leurs compagnons. Et Iszmar serait aux premiers rangs des Batisseurs sacres.

Et tous surent que la Deesse avait abandonnee les Nations qui n'avait pas entendu son Appel . Que le temps de Baal venait car il apporterait la Chutte des Nations orgueilleuses qui se vautraient dans leurs richesses se croyant epargnees. Ce temsp la etait venu.

Les Baalistes avaient perdu leur combat contre la Cite Eternelle avant meme d'avoir combattu .

Mais le temps de BAAL arrivait ; Les Nations Orgueilleuses devraient payer le tribut de leurs lachetes passees , comme le veau va chercher refuge dans les bras du boucher.

Le Temps du Pardon etait passe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Liberte !!!!   Mer 11 Fév - 4:24

Que Grikim etait douce et bienveillante en cet endroit : de hautes montagnes baignant leurs pieds dans l'Ocean et la riviere dite du 'Pardon' serpentait la vallee de ses paisibles meandres. La, juste au pied du Chateau, le miraculeux etang d'Akhania dont les eaux avaient berce Yakim, puis Vakim et maintenant Grikim , s'etendait lascivement dans l'attente des visiteurs.
Oui , la Deesse avait amene Iszmar ici non pour la preparer a la GUerre mais afin de l'eloigner des affres de Navakim durant les temps d'Horreur qui attendaient les nations ingrates .

Mais Iszmar s'etait a peine remise du toucher de la deesse dans sa chair , que les evenements se precipitaient sur Navakim .

Les Chefs de la Communaute de Zanarkand, dont la Princesse Gizaos qu'elle avait elue Reine en son coeur, tentaient de sauver leurs membres . Le doute et la frustration assaillaient l'esprit et la Foi des Preux ; les missives se faisaient plus pressantes .
Akim risquait elle aussi de verser dans les affres mephitiques de la Guerre.

La Deesse suite a son intervention miraculeuse s'etait pourtant a nouveau retiree du Monde dans le silence de ses Havres paradisiaques ou elles recueillaient les prieres de ses fideles .
Iszmar savait qu'Iszmagog ne ferait plus un geste pour barrer la route au Faux Dieu incante par des Chamans malefiques . Rallier 'par hasard" les Dieux sanguinaires et lubriques de la W. etait une macabre peripetie
qui avait fini de terrifier les Nations encore libres de Navakim.

La Deesse souhaitait la chutte des mercantiles seigneurs et de leurs guerriers serviteurs. Iszmar sentait a chaque instant sa Colere et les forces divines et surnaturelles qu'elle mettait en oeuvre
pour que seuls les Preux puissent trouver la voie du Salut.

Les Nations accuseraient les DIeux des malheurs qui allaient les assaillir , ultime et impardonable mensonge des orgueilleux dans leur frustration . Car si les dieux devaient detourner le regard de leur detresse, c'est
que leur prieres sans ferveur ne les atteignaientt plus depuis longtemps.

Voila ce que sentait Iszmar .

Les pretresses installerent la convalescente sur la terrasse du chateau
ou elle pourrait abandonner ses douleurs aux dernieres caresses du Soleil.

Iszmar s'endormait enfin pour la premiere fois depuis 2 jours quand elle percut dans les volutes divines qui embrumaient son esprit une anxiete .

Iszmar decouvrit que la Deesse telle une colombe regardant son oisillon s'envoler du nid pour son premier vol , lui avait donne sa Liberte en acceptant son coeur.
Iszmar decouvrit qu'en donnant son coeur a la deesse , celui-ci puisait directement aux sources de sa Foi, libre et sauvage, pur et vaillant.

La foi d'Iszmar n'etait plus chimere spirituelle mais incarnation en son coeur et elle ecrivit dans les annales de l'Ordre que pour la premiere fois, elle s'etait sentie ce soir-la Grande Pretresse.

voila pourquoi la Deesse connaissait l'anxiete.
Elle avait liberee sa fille qui pouvait changer le destin qu'elle lui prevoyait

La legende le retint aussi.
Car les jours etaient maintenant compter
avant cette terrible Charge que les troubadours devaient appeler
"l'hommage des Coleres d'Iszmagog"

mais c'est une autre histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La Legende Diane de Grikim commence   Mer 18 Fév - 14:23

Iszmar se remettait petit a petit du contact avec le déesse

Le doux soleil de Grikim sur la Rivière du Pardon grisait ses sens exarcerbés
par cette nouvelle conscience divine .

Les Colères restaient anxieuses de la décision que prendrait Iszmar
sur leur depart ou non pour YAKIM ,
quand l’annonce de la défaite d’Amireth atteint les rivages de Grikim .
Amireth , vaincu , avait rejeté Baal et fait ecarteler ses chamans disait-on .
La rumeur le disait néanmoins plus haineux que jamais .

La première décision de Iszmar fut la démobilisation des Colères ,
afin qu’elles puissent se consacrer aux Prières et à conforter leur foi .

Iszmar ne perdait néanmoins pas le souvenir de la vision douloureuse
qu’elle avait eu de son Lieutenant chargeant l’Ennemi
a la tête des Colères demi-nues striées du Rouge Sang de la Croisade .
Cette bataille là était encore à venir
et la Déesse avait promis à Iszmar -dans sa malédiction-
qu’elle survivrait pour pleurer les Colères disparues
et voir les Nations s’engouffrer dans la torpeur
des souffrances infligées par les Faux Dieux et leurs serviteurs.
Iszmar ne pouvait se résoudre a ce destin
mais savait que la Déesse pleurait aussi en évoquant ces images guerrières .

Iszmar appela Diane de Grikim a ses côtés .
Et la jeune Lieutenant entra dans la Salle d’audience quelques minutes plus tard
avec cette démarche mal dégrossie de femme de terrain .
La présence de sa jeune lieutenant la réconfortait.

Diane avait été recrutée lors de l’installation d’Iszmar sur Grikim
et s’était courageusement illustrée
lorsque les Colères avait capturé le jeune tyran Houroukai, serviteur de Baal .
Refusant de faire verser le sang des Orcs
qu’elles connaissaient dans la région depuis des années ,
Diane s’était opposée aux ordres de la Pretresse
et s’était infiltrée de nuit a la tête d’un groupe de 21 Colères de Grikim dans le camp adverse .
Le Jeune barbare fut ramené devant la Pretresse le soir-meme
et le lendemain , les Orcs livraient au Chateau les Chaman du Veau d’Or enchaines.
Houroukai fut banni , les chamans brûlés vifs apres avoir avoues leurs crimes
et les tribus orcs rendues a leur liberté.
Elles prospéraient et se multipliaient depuis aux abords du Château d’Iszmar
Diane avait été nommée Lieutenant et était devenue le bras droit d’Iszmar
bien qu’elle n’ait pas été ordonnée de l’Ordre du Gecko d’Or .

« Diane , mon enfant , tu es la plus rebelle d’entre nous mais la pureté de ton cœur honore la Déesse .
Je souhaites que tu ailles aupres des tribus Orcs du voisinage , t’assure de leur confort
et que nul ne viennent les soumettre au joug des faux Dieux.
- Maîtresse, je les connais bien ; ils ne vivent que d’Honneur et de Courage et je ne crains rien pour eux
- Diane, les maléfices sont à l’œuvre et nul n’est laissé en Paix en ces périodes troubles ;
céder à la Haine est plus facile que de donner avec Amour . Nul n’est à l’abri.
- Très bien Maîtresse . Rappelons-nous les Vigies de Yakim , de Takim et d’Akim ?
- Non, qu’elles continuent leur mission et nous envoient régulièrement leurs rapports ;
le Mal poursuit son chemin et s’ancre dans nos îles , que ce soit sous les Ordres du démon Wogard,
sous le joug de Baal ou au nom des Seigneurs Marchands.
Ce temps n’est qu’un répit que la Déesse nous accorde pour conforter notre Foi . »

Diane se retira de la salle d’audience de la Pretresse
et , comme a chacune de leur rencontre,
elle se demandait pourquoi Iszmar la regardait si douloureusement .

La légende de Diane ne faisait que commencer .
Celle qui devait un jour porté l’enfant-princesse
qui assurerait la succession de la défunte Princesse
et enterrerait à jamais le desespoir d’Iszmar
pour un sourire qui vaudrait tous les sacrifices a venir.

Diane de Grikim, celle que les annales nommèrent le « Cœur Aimant »
Lieutenant d’Iszmar , 3ème du nom .

Le Soleil n’avait jamais autant brillé sur la Rivère du Pardon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le vent de l'Aube   Mer 22 Avr - 8:47

Et souffla le Vent de l'Aube sur GRIKIM car les Dieux murmuraient
et les Temps Anciens trichaient avec le Temps des Royaumes ...
Les Demons s'appretaient et la Deesse transmis a Iszmar le Signe de la Fin ...

et de grandes dunes commencerent a s'elever sur Grikim ... des Dunes telles des montagnes ... des Dunes pour eteindre l'arrogance des Nations car telle serait la COLERE d'ISZMAGOG quand viendrait les Signes du retour du Mal ... et les Signes etaient la ... farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les Vents de l'Aube   Sam 25 Avr - 13:50

LES VENTS DE L'AUBE

Il est ecrit que du haut des Montagnes de l'Est de Grikim, la Maitresse des Coleres d'Ismagog. la Pretresse Iszmar recut les echos des rugissements du Seigneur Amireth avec les Vents de l'Aube . Troublee par leur violence , elle s'enferma 10 jours dans le temple d'Iszmagog pour partager les vibrations eternelles de la Deesse, car 10 etait le chiffre du Jugement et les paroles d'Amireth ne pouvaient faire oublier a l'instant ses vilenies passees. Iszmar chercha aisni dans le recueillement le Conseil de sa Deesse.

Les Signes de la Fin illuminaient de pales lueurs ecarlates les Dunes
de Grikim et l'Aube rougissante donnait des reflets de sang aux douces
ondes du mythique Etang d'Akhania....
Plusieurs nouvelles grandes dunes s'eleverent encore sur Grikim
apportant avec elles la furie des Sables de la Colere des Vrais Dieux
...

Les Mysteres de Navakim reprenaient leurs droits sur le mercantilisme
et les Faux-Dieux. L'etoile de Zanarkand brillait a nouveau et le
Seigneur Amireth rugissait sa Haine a Baal...

Il est egalement ecrit que 10 jours plus tard ... une Colere de l'Ordre devait se rendre aux portes de la VIeille Garde pour transmettre le message de la Haute Pretresse ... 10 jours... dans 10 jours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le Don du Coeur   Lun 11 Mai - 6:33

Dans la matinee embrumee de ce matin de Mai , une Cavaliere se presenta a la porte de la Vieille Garde . Elle portait une arbalete a son dos et portait le bouclier jaune sable des Coleres d'Iszmar . Elle tendit la missive au capitaine de la Garde et attendit d'avoir confirmation qu'elle avait bien ete remise au Seigneur Amireth . Les hommes tournaient autour de l'Amazone en se donnant des coudes mais la jeune femme restait impertubable .

La missive portait le message suivant
"Seigneur Amireth , le sang de la Princesse abreuve encore la COlere de notre Deesse et c'est sans chaleur que nous avons recu la nouvelle de votre liberation du joug des Serviteurs de Baal, car nul Pardon ne pouvait leur etre accordes .
Neanmoins , nous ne pouvons rejeter ceux qui font amende de leur passe et vous apportons le DON du COEUR sacre de la Deesse Izmagog.

La jeune Colere qui s'est presente a vos portes se nomment Grimma et se met a votre service pour une periode de 10 semaines. Chaque jour qui passera effacera une trace, une blessure, une cicatrice . Chaque jour apportera son lot de consolation a nos coeurs meurtris . Chaque jour sera une revelation . Au terme de ces 10 semaines , lorsque l'Aube se levera sur le temple d'Iszmagog et l'etang sacre d'Akhania, j'attendrai ma Grimma dans le saint des saint du Temple et, si la deesse le veut, consacrerait votre repentir aux yeux dela Deesse .

Dans l'entretemps, c'est le Coeur de notre Ordre que je vous confie en temoignage de notre Espoir. Soyez Beni"


A des lieux de la , sur l'isle de Grikim, les Soeurs de l'Aube avait leve l'etendard des Veilleurs et entraient dans les terres de Lady Silica, maitresse des Pretres maudits qui polluaient les Terres de Grikim et avaient verse le Sang sur les Terres de la Deesse. Iszmar , en priere, regardait poindre le jour rougeatre de l'entree en guerre des COLERES...farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Lun 11 Mai - 20:49

_ Monseigneur !!

Iszmar ... Elle à envoyé une colère ...

_ Va chercher la colère. Mène la à moi.
_ Mais ... Mais comment savez vous, monseigneur ??
_ Cela ne te regarde pas. Pars.
_ Vos désirs sont des ordres ...

Quelques instants plus tard, la colère pénétra dans la salle du trône, et les portes se refermèrent subitement.

_ Bonsoir. C'est Iszmar qui vous envoie.
_ En effet. Tenez.

la colère tendit le message cacheté par le sceau d'Iszmar, et se recula de deux pas.


Seigneur Amireth , le sang de la Princesse
abreuve encore la COlere de notre Deesse et c'est sans chaleur que nous
avons recu la nouvelle de votre liberation du joug des Serviteurs de
Baal, car nul Pardon ne pouvait leur etre accordes .
Neanmoins ,
nous ne pouvons rejeter ceux qui font amende de leur passe et vous
apportons le DON du COEUR sacre de la Deesse Izmagog.

La jeune
Colere qui s'est presente a vos portes se nomment Grimma et se met a
votre service pour une periode de 10 semaines. Chaque jour qui passera
effacera une trace, une blessure, une cicatrice . Chaque jour apportera
son lot de consolation a nos coeurs meurtris . Chaque jour sera une
revelation . Au terme de ces 10 semaines , lorsque l'Aube se levera sur
le temple d'Iszmagog et l'etang sacre d'Akhania, j'attendrai ma Grimma
dans le saint des saint du Temple et, si la deesse le veut,
consacrerait votre repentir aux yeux dela Deesse .

Dans l'entretemps, c'est le Coeur de notre Ordre que je vous confie en temoignage de notre Espoir. Soyez Beni



Amireth sourit. Iszmar venait de se faire un nouvel allié, et c'est ce qu'elle voulait, sans aucun doutes. Et Amireth acceptait cela avec plaisir.

Depuis quelques temps, Amireth avait changé, il n'était plus le même. Autrefois il déchirerais le message, le jetterais aux flammes, cracherais aux pieds de la colère, et ferait écarteler cette dernière, avant de renvoyer les différents morceaux à sa maîtresse.

Aujourd'hui, il était heureux.

_ Grimma, car tel est ton nom, tu es à mon service durant 10 semaines, mais je suppose que tu le sais déjà. Pour prouver mon amitié envers ta maîtresse, je ferais de toi ma plus proche conseillère. Et pour preuve de ma bonne foie, je vais te présenter quelqu'un dont je suis le seul à connaître l'existence.

Aussitôt, un elfe, flottant à 20 centimtres du sol, brillant de mille feu, ressemblant à un véritable dieu, apparut au côté du seigneur liche.

_ Grimma, mon père; Ygrasiil, Grimma ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La mission de Grimma   Mer 13 Mai - 10:14

La belle Grimma avait a peine atteint l'age de 21 ans quand la Haute pretresse Iszmar l'avait consacree Pretresse et lui avait confiee sa mission.

Grimma, nee sur les Terres de Grikim, avait servie sous les Ordres de Diane de Grikim et fit partie de la Defense des Terres du Royaume quand le Pretre du nombre maudit les avait attaque .

Lorsqu'elle fut appelee au Chateau avec Diane de Grikim et recut sa mission, l'Amazone 'Colere' ne comprit tout d'abord pas pourquoi la Deesse avait porte son choix sur elle . Le Seigneur Amireth etait tristement connu de toutes les Coleres comme l'un des leaders des Serviteurs de Baal lors de la Guerre du Pourceau sur Wakim . Son repentir lui glacait le dos et pendant 10 semaines , elle devait servir cet elfe etrange .

Elle tomba a genoux lorqu'apparut le Pere d'Amireth . Tant de magie etait a l'oeuvre dans le pays de La Vieille Garde . Elle savait les Elfes mysterieux mais ne put supporter la vision de Ygrasiil et mit face a terre en murmurant
"Je suis votre humble serviteur et mon coeur est pur de toute ambition . Puisse la Deesse me soutenir a votre service et vous temoigner de son eternelle compassion ."
Une etrange chaleur emplit son corps et elle se sentit irradiee d'une claire lumiere srcutant son ame et son coeur . Elle revit en quelques instants son enfance ... ses jeux d'enfants avec Diane de Grikim ... leur liberation du joug des Serviteurs du Demon par la Haute Pretresse ... ses voeux de Colere , le torse nu peint du rouge sang des Amazones ... et la premiere fois que la Deesse toucha son Esprit , une nuit, dans un profond sommeil , sondant son ame et y deliant les racines enchevetrees de son destin . Oui ... tout cela revint a sa memoire et elle le partagea avec Ygrasiil, pere d'Amireth ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Lettres de Sang   Mar 22 Mar - 12:12

Plus d'un an avait passe et , en quittant Grikim , Iszmar avait perdu la trace du Seigneur Amireth et de la douce Grimma, l'Amazone qu'elle lui avait confie .

Mais aujourd'hui , son coeur chavirait car , au Nord de l'ancienne Cite du Pretre de la Bete , elle voyait desormais flotter l'etendard du Seigneur repenti et cheri , Amireth . Que ces Serviteurs de la Bete ne suivaient son exemple legendaire et n'abandonnaient leur Idole a plumes!!!
Grisee par la joie, elle chevaucha a brides abattues avec l'arriere-garde des Coleres d'Iszmagog vers le Seigneur et la jeune Grimma quand une gigantesque tornade s'abattit a cent pas devant eux.
Devant elle , sortant des brumes , se dressa soudain la Forteresse du Seigneur Rahan , le meme Seigneur qu'elle avait affronte quelques semaines plus tot au Sud . La petite troupe n'eut que le temps de retenir leurs chevaux et de changer la course de leur galop . A la joie, fit place la frustration .

Alors qu'elle s'eloignait vers les dunes de la Deesse dans le domaine du Prince Alucard , l'amertume rogeait son ventre . Non le Seigneur Amireth n'etait pas venu celebrer avec les compagnons de Zanarkand l'accomplissement de la Quete du Paladin des Dieux . Non , il venait au nom de la Vieille Garde , la confrerie du Prince Alucard et du Seigneur Rahan , la confrerie des Heros de Nawakim... et son dessein etait obscur . Et pourtant , elle n'avait pas choisi de se battre contre le Seigneur Rahan ; celui-ci etait venu a elle et , assiege, avait lance ses troupes contre les Coleres dans un affrontement tragique pour les deux bords. La douleur ne provoqua aucune envie de vengeance et n'eloigna pas la Pretresse ni le Prince Maningrek de leur mission sacree . Pourquoi ajouter la Douleur a la Douleur ? La Cite du Prince Alucard -lui aussi de la Vieille Garde- n'avait pas ete souillee !!!

Alors que son groupe gravissait les premieres dunes , Iszmar , secoua les epaules . Le Gecko d'Or sur son sein la brulait et elle en savait la signification : son coeur brulait du desir de s'abandonner aux delices de la vie et de rejeter cette mission qui avait deja valu tant de tragedies parmi les Croises de Zanarkand . Sa Foi etait ebranlee mais , par l'entremise du Gecko, la colere de la Deesse grondait en elle ! Elle se ressaisit .

Les Coleres de la Deesse menait la mission des Vrais Dieux. Saint Pierre lui-meme etait a leurs cotes.
Cette croisade etait tragique mais a l'echelle de la misere a abattre....
Contre ceux qui dans leur avidite avait abattu les Temples des vrais Dieux pour se creer leur propres idoles .
Contre ceux qui plutot que de servir les Dieux de ces Royaumes , preferaient devenir les esclaves de leurs vaniteux desirs .
L'aveuglement de la colere des Seigneurs n'etait rien a l'echelle de celles Dieux . Et la Colere des Dieux etait , elle, grande.

Aujourd'hui , les vains serviteurs de la Bete a Plumes pleuraient l'injustice de la Guerre qu'ils avaient appeler sur eux en narguant les Dieux avec leur Idole a Plumes . Aujourd'hui les Seigneurs repus se plaignaient de l'injustice de la volonte des Dieux, alors que les braises des temples des vrais Dieux etaient encore chaudes en leurs domaines. Aujourd'hui les Serviteurs de Baal tiraient les ficelles d'une tragedie inique et se repaissaient d'un sang qui ne serait pas le leurs , comme d'habitude ! Il n'etait que trop temps de se rebeller et de les demasquer!

Iszmar se mit a genoux dans le sable de la Dune de la Deesse et regarda une nouvelle fois l'etendard du Seigneur Amireth . Elle pleurait des larmes de sable , des larmes de joie, des larmes d'amertume, des larmes de vie , des larmes qui disaient l'Amour pour les Royaumes et leurs Dieux.

Dans la nuit naissante , elle ecrivit une missive au Seigneur Amireth que la Colere Diane de Grikim , l'amie de Grimma, insista pour apporter au Seigneur Amireth .


" Mon Seigneur

Je vous transmets les hommages des Coleres d'Iszmagog . Notre joie est grande a vous savoir en notre voisinage mais nous craignons que les affaires de ce monde ne viennent entacher cette joie des paleurs d'un vain ressentiment a l'egard des compagnons du Paladin des Dieux .
Votre repenti autrefois fut vrai, Seigneur Amireth, et vous aviez abandonne les voies des Serviteurs du Faux Dieu Baal . Mais ceux-ci n'ont pas desarme et dans l'ombre d'une idole de plumes et de fiente ont corrompu les plus nobles des Seigneurs de ces Royaumes et de cette belle Ile.
L'Espoir subsiste neanmoins . L'Espoir subsiste ... aux cotes des compagnons de Zanarkand , de mon frere de foi , le croise Saint Pierre.
Armes du fleau des Dieux et des Deesses bafouees , nous en sommes les temoins et les bras armes .

C'est dans les domaines du Prince Alucard que se jouera la derniere phase de cette Croisade de l'Espoir et je me mets a votre service et au sien pour que jamais ces terres ne soient corrompues par les fausses idoles ni souillees par un sang fraternel . J'implore votre Foi , en appelle a votre clairvoyance sur les enjeux de cette Croisade .

Placer vos etendard aux cotes des Croises de Zanarkand . Mon coeur ne supportera pas que le sang des croises se melangent une nouvelle fois a ceux des Chevaliers de la VIeille Garde dans un combat autre qu'a leur cotes.

Et s'il faut un sang pour apaiser les outrages , que celui que je vous presente temoigne de mon amour

PS : Je vous demande de transmettre mes prieres et mon amour a la douce Grimma qui me manque et qui je l'espere vous aura bien servi jusqu'ici . Quant au Seigneur Rahan qui vous accompagne et avec lequel le sang des armes ont scelle a jamais l'honneur partage de nos deux destins, veuillez je vous prie de lui transmettre ce sablier des Dunes de la Deesse, en temoignage du temps qui passe et efface les blessures ."



Diane de Grikim , surnommee "La Rebelle" sur son ile , accompagnee de 3 fideles Coleres , n'attendit pas le petit matin pour se mettre en route car les troupes des Compagnons de Zanarkand etaient deja en route . Il fallait aller vite pour eviter le pire. Les Serviteurs de Baal se rejouissaient bien trop vite ...

Dans sa besace se trouvait le parchemin de la Haute Pretresse , quelques presents pour sa soeur Grimma, un sablier orne du gecko de l'Ordre pour le Seigneur Rahan et une fiole de cristal ou Iszmar avait verse 18 gouttes de son sang... car le chiffre 18 etait celui de la Justice des Dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Mar 22 Mar - 20:31

La guerre avait frappé Akim. Les Zanarkands, ancien alliés et amis d'Amireth, passaient à l'attaque afin de conquérir les cimetières pour une obscure histoire d'origine. Le seigneur Liche ne voyait à cela aucun inconvénient. Malheureusement, le cimetière nord-est était controlé par son bras droit, le puissant seigneur Alucard. Amireth n'avait pas le choix; il devait partir au secours de son amis, dont le royaume était en péril ! C'est ainsi que la Vieille Garde sortis de sa torpeur, et envoya des troupes en terres Akimiennes. Le seigneur Rahan et Amireth s'installèrent tout deux à l'ouest du royaume d'Alucard. Le mort-vivant ne savait qui il aurait à combattre lors de cette campagne... Il savait juste qu'il se battrait, quel que soit l'ennemi, afin de repousser les assauts dont était victime Alucard.
Amireth réfléchissait... Il réfléchissait aux jours à venir, aux combats qui avaient, et qui ravageraient ces terres, lorsque soudain, un Vampire pénétra dans la tente.

"_ Monseigneur, une jeune fille demande à vous voir. Personne ne sait comment elle est arrivée jusqu'ici sans se faire prendre... Elle prétend être une " Colere ". Elle dit que vous comprendrez !
_ Que dis tu ? Une Colere, en est tu bien sûr ?
_ Oui Monseigneur. Elle arrivait du Sud, là où se sont installés des Zanarkandiens.
_ Introduis la. Immédiatement !
_ Ce sera fais, Monseigneur. "

Le Vampire sortis aussitôt de la tente royale. Quelques instants plus tard, deux Liches soulevèrent l'ouverture de la tente, tandis qu'encadrée par quatre Vampires, une jeune Colere, tête haute, les armoiries de la Bien-aimée Iszmar sur sa tunique.
Amireth resta cois, trop surpris pour parler.
S'agenouillant, la Colere prit la parole :

" _ Seigneur Amireth. Salutations ! C'est ma maîtresse qui m'envoie. J'ai une missive pour vous... "

Retrouvant son aplomb, Amireth réagit en s'adressant aux gardes :

" _ Laissez nous.
_ Monseigneur ...
_ LAISSEZ NOUS ! " rugit le seigneur Liche.

Lorsque les gardes furent sortis, il reprit, à l'attention de la visiteuse:

" _ Ainsi, c'est Iszmar qui t'envoie... Que de souvenirs !
_ Seigneur.
_ J'ai beaucoup de respects pour les Coleres. La nuit tombe. Tu seras nourrie, logée, et tu repartira demain avec ta soeur, Grimma. Car tu es sa soeur n'est ce pas ? Elle m'a très bien servie, je la regretterais.
_ Seigneur... Merci...
_ Et cette missive ? Qu'en est-il ? Parle !
_ La voici Seigneur. Ma maîtresse vous donne également ceci. "

La Colere tendit alors à Amireth un parchemin, et une fiole, contenant du sang.

" _ Ce sang est celui de ma maîtresse. Il contient 18 gouttes de son sang. Vous connaissez la signification de ce nombre...
_ Oui. Pars maintenant. Restaure toi, prend du repos, et pars avec ta soeur. Faites bon chemin, que les vents vous accompagne, Coleres ! "

Dans une dernière courbette, la Colere prit congé. Enfin seul, Amireth prit alors connaissance de ce qu'Iszmar lui avait envoyé.
Tout d'abords, il ouvrit la missive.


" Mon Seigneur

Je vous transmets les hommages des Coleres d'Iszmagog . Notre joie est grande a vous savoir en notre voisinage mais nous craignons que les affaires de ce monde ne viennent entacher cette joie des paleurs d'un vain ressentiment a l'egard des compagnons du Paladin des Dieux .
Votre repenti autrefois fut vrai, Seigneur Amireth, et vous aviez abandonne les voies des Serviteurs du Faux Dieu Baal . Mais ceux-ci n'ont pas desarme et dans l'ombre d'une idole de plumes et de fiente ont corrompu les plus nobles des Seigneurs de ces Royaumes et de cette belle Ile.
L'Espoir subsiste neanmoins . L'Espoir subsiste ... aux cotes des compagnons de Zanarkand , de mon frere de foi , le croise Saint Pierre.
Armes du fleau des Dieux et des Deesses bafouees , nous en sommes les temoins et les bras armes .

C'est dans les domaines du Prince Alucard que se jouera la derniere phase de cette Croisade de l'Espoir et je me mets a votre service et au sien pour que jamais ces terres ne soient corrompues par les fausses idoles ni souillees par un sang fraternel . J'implore votre Foi , en appelle a votre clairvoyance sur les enjeux de cette Croisade .

Placer vos etendard aux cotes des Croises de Zanarkand . Mon coeur ne supportera pas que le sang des croises se melangent une nouvelle fois a ceux des Chevaliers de la VIeille Garde dans un combat autre qu'a leur cotes.

Et s'il faut un sang pour apaiser les outrages , que celui que je vous presente temoigne de mon amour

PS : Je vous demande de transmettre mes prieres et mon amour a la douce Grimma qui me manque et qui je l'espere vous aura bien servi jusqu'ici . Quant au Seigneur Rahan qui vous accompagne et avec lequel le sang des armes ont scelle a jamais l'honneur partage de nos deux destins, veuillez je vous prie de lui transmettre ce sablier des Dunes de la Deesse, en temoignage du temps qui passe et efface les blessures ."


Amireth était pensif. Troublé... Perdu.
Après quelques minutes de silences et de réflexion, il prit une plume :

" Ma Dame,

Je suis heureux de vous savoir encore de ce monde. Il est vrai que j'aurais aimé vous revoir dans d'autres circonstances que celle-ci...
Baal n'est qu'un porc, et sachez que je serais à vos côtés chaque fois que vous m'en ferez la demande, afin de combattre celui qui prétend être le Mal.
Mais pas aujourd'hui... Aujourd'hui, mon fidèle amis Alucard est victime de Zanarkand, et, quelles qu'en soient les motivations, quels que soient les combattants, je ne laisserais pas mon frère sans aide. Les crimes dont il a été victime ne peuvent rester impunis. Cela me fais grand mal, mais c'est ainsi.
Je garderais votre sang en lieu sûr, comme gage de votre amour. Amour qui m'est cher...
Je vous renvoie votre fidèle Grimma. Elle m'a bien servie. Vous pouvez en être fier.
Ma Dame, je suis déchiré entre deux camps, mais les miens ont besoin de moi, et un lien indestructible m'unit à eux.
Abandonnez... Vous vous battez pour une cause inutile. Cessez les combats, mettez fin au massacre. Vous seuls le pouvez...

Mes amitiés,

Amireth. "


Amireth sortis de sa tente, héla un messager, et l'envoya porter cette missive à Iszmar.
Les dés en étaient jetés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Mer 23 Mar - 14:08

Grimma chevauchait en silence aux cotes de sa Soeur Diane . Elle quittait la forteresse du Seigneur Amireth la gorge serre dans la plus extreme des situations.
Les étendards de Zanarkand flottaient partout a l'Horizon, Saint Pierre, Vavitu, Titail, Whis et bien entendu celui de son Ordre , celui de sa Deesse .
Diane de Grikim parvint a éviter les éclaireurs du Seigneur Rahan , bien qu'elle eut l'impression tenace que ceux-ci ne cherchaient pas meme a les arrêter . Grimma la suivait mais n;avait pas ouvert la bouche depuis leurs tendres retrouvailles.
Elles longèrent les terres d'Alucard jusqu'à rencontrer les premières estafettes des COleres de l'ordre qui les escortèrent jusqu'à la Dune de la Haute Pretresse.

Grimma fut la dernière a entrer et s'agenouilla devant la Haute Pretresse

"Releves-toi , mon enfant , mon coeur se rejouit de ton retour auprès de notre Temple . Prends le temps de retrouver tes Soeurs mais va de suite a la rencontre de la Deesse . Nous parlerons a la nuit tombée" lui dit Iszmar

Grimma arrivait a peine a cacher ses larmes . Elle se releva et s'enfuit vers le Temple de la Deesse au milieu des sables .

Diane , très inquiete au sujet de sa Soeur, mit a son tour un genou a terre, fit un bref rapport et tendit a Iszmar le parchemin scelle par le Roi Vampire. Iszmar déroula le parchemin et demanda a être seule .

" Ma Dame,

Je suis heureux de vous savoir encore de ce monde. Il est vrai que j'aurais aimé vous revoir dans d'autres circonstances que celle-ci...
Baal n'est qu'un porc, et sachez que je serais à vos côtés chaque fois que vous m'en ferez la demande, afin de combattre celui qui prétend être le Mal.
Mais pas aujourd'hui... Aujourd'hui, mon fidèle amis Alucard est victime de Zanarkand, et, quelles qu'en soient les motivations, quels que soient les combattants, je ne laisserais pas mon frère sans aide. Les crimes dont il a été victime ne peuvent rester impunis. Cela me fais grand mal, mais c'est ainsi.
Je garderais votre sang en lieu sûr, comme gage de votre amour. Amour qui m'est cher...
Je vous renvoie votre fidèle Grimma. Elle m'a bien servie. Vous pouvez en être fier.
Ma Dame, je suis déchiré entre deux camps, mais les miens ont besoin de moi, et un lien indestructible m'unit à eux.
Abandonnez... Vous vous battez pour une cause inutile. Cessez les combats, mettez fin au massacre. Vous seuls le pouvez...

Mes amitiés,

Amireth. "


Iszmar s'effondra sur son siege et le parchemin lui échappa des mains , tandis qu'elle fondait en larmes. Ainsi donc , elle avait echoue . Une "cause inutile" … Que ne reconnaissait-il pas l'injonction des Dieux aux Preux de Nawakim ! Les adorateurs de la Bete pouvaient se réjouir , leurs sbires poursuivre leur oeuvre contre la vraie Foi! L'espoir de retrouver les fondations de la Cite légendaire de Zanarkand lui semblait tout a coup bien tenu . "Vous seule le pouvez …" . Mais que pouvait-elle faire sans trahir la Deesse ? Dechiree par ses réflexions cornéliennes , elle sécha ses yeux humides pour donner les ordres . Elle ordonna a ses troupes de se retirer des territoires du Prince Alucard , a l'exemption des Pretresse qui s'étaient rassemblées dans le Cimetiere du Nord Est d'Akim. Et puis , elle devait écrire au Seigneur Alucard , non! au Paladin des Dieux , Vavitu ! NON ! a son frère Saint Pierre . Oui Saint Pierre ! lui seul pourrait comprendre la tragédie qui se nouait ici au pied de la noble CIte du Seigneur Alucard . Elle ne savait plus.

D'une main tremblante, alors que sa Garde se réunissait pour l'accompagner jusqu'à son Frere Saint Pierre , elle déroula le parchemin du Seignuer Amireth , le relut une dernière fois et ecrivit sa réponse

"Mon Ami

Mon coeur est dechire a la lecture de votre missive . Faire arrêter le massacre fraternel vers lequel le destin nous entraine est mon voeu le plus cher ; mais je ne peux trahir ma Deesse pour laver l'Honneur d'un prince , ni donner la satisfaction aux Adorateurs de la Bete de trahir la cause de Zanarkand et de mes Freres . Je ne peux néanmoins vous blâmer car vos arguments sont ceux du Juste et de l'honneur .

A l'Honneur bafoue du Prince Alucard , je confie le sort des Coleres de notre Ordre , car elles n'auront de cesse de servir aux destinées de son Royaume, quelle que soit l'issue de cette tragédie. Puisse t-il dans sa grande sagesse y trouver soulagement.

Si le destin doit néanmoins porter la couleur pourpre du sang verses de mes frères , ce sera désormais la couleur qui parera les corps des Coleres :
Afin que les Dieux ne blâment pas les Justes pour leur aveuglement et la vanité de leur colère dans les frustrations accumulées depuis que les Royaumes se sont mis a adorer la Bete inique , l'avatar a peine masque du Faux Dieu Baal.

Les tragédies n'ont qu'une issue . La Vertu seule permet de s'y soustraire. Puissent mes frères de Zanarkand et de la Vieille Garde prendre cette voie de l'Espoir plutôt que de se complaire a la fatalité d'un complot inique."

Iszmar se releva en titubant . Elle appela d'une voie faible . Plusieurs Pretresse se précipitèrent dans la tente tandis que la Haute Pretresse s'effondrait de lassitude . En regardant avec inquiétude les Pretresses s'affairer autour d'Iszmar , Diane de Grikim prit le parchemin a peine scelle du Gecko d'Or et reprit la route de la Forteresse du Seigneur-Vampire.
Et alors que la cavaliere disparassait dans la nuit , c'est une civiere illuminee de cierges tremblotants qui commencait a descendre la dune sacree vers le Palais de Saint Pierre, car Iszmar n'etait pas parvenue a se relever , la Deesse elle-meme ne pouvant la soulager du poids de la tragedie qui allait se jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Mer 23 Mar - 20:49

Amireth avait reçu la réponse de Dame Izsmar dans la journée... Il n'y avais toujours pas répondu. Affronter Izsmar ... Le seigneur Liche ne pouvait s'y résoudre. Et pourtant, il lui fallait défendre les siens, il n'avait pas le choix.
Quel déchirement...
Soudain, il n'y tint plus. C'était décidé. Il irait lui rendre visite.
Amireth sortis en trombe de sa tente, héla un palefrenier, et lui ordonna qu'on lui amenât un cheval.
Dans les minutes qui suivirent, Amireth quitta le camps, escorté de quatre cavaliers Vampires, en direction du campement de Dame Izsmar.
En chemin, Amireth et ses cavaliers ne rencontrèrent personne, que ce soit volontaire ou non, sans pour autant chercher à se cacher.
Au bout de quelques lieues, ils arrivèrent en vue du domaine d'Izsmar. S'arrêtant sur une colline qui surplombait la vallée, Amireth planta dans le sol son étendart rouge sang, orné d'ossements, reconnaissables entre tous.
Il savait qu'Izsmar reconnaitrait son étendart. Elle comprendrait.

Désormais, il ne lui restait plus qu'à attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Jeu 24 Mar - 14:16

Tres peu transpira des echanges entre Iszmar et Saint Pierre ; celui-ci s'inquieta de l'etat de fatigue de la Pretresse et ses soins se revelerent impuissants a la delivrer . Il tenta alors de la raisonner en vain . Le reste de leurs echanges et les solutions qui furent envisagees resterent secretes mais lorsque les deux amis se quitterent ,le visage de Saint Pierre etait serein et celui d'Iszmar... agonisant.
Ils s'embrasserent telle que le voulait la coutume entre humains et Iszmar s'allongea sur la civiere de son palanquin . A mi-chemin , elle fut rejointe par une estafette "Mere! mere ! Le Seigneur Vampire! il est venu!!! Il vous attend !!!" . Iszmar se releva peniblement , descendit du palanquin et se fit parer de son manteau de voyage . Elle ordonna a l'estafette d'immediatement retourner au camp des Coleres et de s'assurer que le Prince ne serait nullement inquiete. Malgre les protestations de ses pretresses , elle fit ensuite scellee son cheval , ordonna a deux coleres de prendre les etendards de l'Ordre (un gecko d'Or sur fond jaune sable) et ceux de Zanarkand ( a l'image de la Cite Eternelle) et se fit attacher a la selle de sa monture pour ne pas en tomber . Une demie heure plus tard , le groupe des trois cavalieres partait en trombe laissant en plan la suite de la Haute Pretresse .

Elles ne ralentirent qu'a l'approche de l'étendard rouge sang, orné d'ossements du Prince des Vampires . Iszmar se fit detache et les cavalieres s'approcherent au pas du campement en deployant leurs propres etandards. Repondant aux ordres transmis par l'estafette zelee, Iszmar fut rassuree de voir plusieurs escouades de Coleres descendre les dunes et se mettre a patrouiller les alentours du campement ou aurait lieu la rencontre .

Les quatre cavaliers vampires qui gardaient le camp ne broncherent pas a leur arrivee quoique la vue des patrouilles dans les alentours les alarmat quelque peu . Le Seigneur Amireth lui ne sourcillait pas et, le regard sombre , suivait l'avancee du groupe de la Haute Pretresse. Arrivee a sa hauteur , celle-ci tenta un pale sourire , puis son regard s'embua et elle glissa de son cheval pour s'evanouir aux pieds du Vampire . Les longs coutelas effiles des deux coleres jaillirent de sous leurs tuniques , immediatement suivies des lames etincelantes des quatres vampires . D'un geste imperieux et sans un mot, le Seigneur Amireth
stoppa net la confrontation . Il s'accroupit aupres de la Pretresse et la redressa doucement dans le creux de ses bras glaces.

Le lieu de cette rencontre devait entrer dans la legende et la Deesse elle-meme leva des vents de sable pour ecarter les patrouilles et proteger les deux seigneurs qui se rencontraient pour la premiere fois . Diane de Grikim qui regardait la scene du haut des Dunes perdit de vue le camp duSeigneur dans ces nuages de sable , au centre desquels tel dans l'oeil du cyclone, les destins de la Pretresse Humaine et du Vampire se croisaient enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierre

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Jeu 24 Mar - 18:39





Ismar, vielle amie du prêtre, était venu trouver Saint Pierre dans son royaume.

Celui-ci était venu au cimetière nord est lorsqu'il eut vent d'une menace potentiel émanent du vampire Amireth.
Cela faisait longtemps que leurs chemins ne c'étaient pas croisés et Saint Pierre savait qu'il fallait prendre le vampire au sérieux, pour appuyer ses compagnons il s'empressa donc de déménager.

La prêtresse était donc venue trouver du soutien auprès de son frère de foi, complètement dépité par la situation qui se présentait à elle.
Son apparence physique en avait pris un coup et les meilleures volontés de Saint Pierre ne purent arranger quoi que ce soit à la souffrance éprouvé. Ne pouvant résonner son amie il ce hâta donc de s'occuper d'elle au mieux avant qu'elle ne reparte continuer son dessein.

La quête de Zanarkande était reconnu par les dieux, les armées sainte du prête avaient été requise par les divinités pour œuvrer au bon déroulement des recherches.
Il n’était donc pas envisageable d'abandonner si prés du but.
Mais il n'était pas envisageable pour Saint Pierre de laisser son amie dans de telle souffrance.

Il évoqua donc brièvement quelques actions avenirs à Iszmar tout en s'apercevant que son esprit était bien trop troublé pour être apaisé.
A ce moment précis, l'homme de foi décida de prendre les choses en main et de s'en remettre aux dieux.
De la sorte il était donc certain de pouvoir porter secours à sa consœur.

Avant son départ Saint Pierre regarda alors tendrement Iszmar et s'adressant a elle d'un ton protecteur:


Va en paix noble prêtresse, je m'engage à m'occuper de cette réalité et donc à calmer tes tourments.
Dans les jours qui viennent sache que tu n'auras ni à craindre l'avancer du seigneur liche ni à délaisser la quête sainte dans laquelle nous nous sommes engagée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Ven 25 Mar - 12:00

Sous les dunes , la chape de sable qui tournoyait et protegeait le camp du Seigneur Amireth n'en finissait pas de tournoyer .

La nouvelle de l'intervention de la Deesse pour proteger le camp du Vampire avait entraine la desorganisation des Coleres . Les rumeurs les plus folles couraient sur la Haute Pretresse et avaient pris des proportions chaotiques avec les heures : Ismar etait prisonniere des Serviteurs de la Bete ; elle avait ete ecorchee vive sur les creneaux de la forteresse d'Amireth ; trahie , elle avait ete arretee et decapitee par le Paladin des Dieux lui-meme; pire , maudite par Saint Pierre lui-meme , elle brulait vive sur un bucher au Palais du Pretre ... chacune y allait de son histoire . Diane savait que seule la vue de leur Haute Pretresse et de son etendard mettrait un terme au chaos, et, c'est extenuee qu'elle etait revenue au camp des Dunes, ayant depeche ses plus proches lieutenants au commandement des differents escadrons eparpilles qui sillonaient le Nord-Est d'Akim . La situation etait sauve mais pour combien de temps ?

C'est alors que la chape de sable commenca a se disperser ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Ven 25 Mar - 21:05

A peine Amireth eut-il prix le corps inerte d'Izsmar dans ses bras glacés, qu'une chape de sable enveloppa les deux seigneurs, les soustrayant aux yeux de tous.
Ne s'attardant pas sur ce phénomène inexpliqué, le seigneur Liche reporta son attention sur la pretresse d'Izmagog.
Elle était d'une rare beauté...
Mais elle se mourrais. Et Amireth n'y pouvait rien.
Il avais le pouvoir de prendre la vie, pas de la rendre...
C'est impuissant qu'il la vit mourir dans ses bras, la seule personne a avoir suscité des sentiments heureux chez lui...
Alors que la vie d'Izsmar l'avait quitté depuis de longues et interminables secondes, une goute, une seule, coula le long du visage d'Amireth.
Une goute glaciale... et pourtant remplis d'un espoir qui s'envolait à tout jamais.
Puis, sans réfléchir, le seigneur Vampire sortis la fiole que lui avait envoyé Izsmar quelques temps plus tôt.
Cette fiole contenait 18 gouttes de sang de la prêtresse...
Instinctivement, Amireth s'entailla la main avec son coutela, et fis tomber dans la fiole 18 gouttes de son propre sang.
Il versa ensuite le contenus de la fiole dans la gorge de la défunte...
Sa respiration n'était pas revenue.
Son poul était toujours inexistant.
Son coeur ne battait toujours pas.
Et pourtant, elle ouvrit les yeux.

C'est alors que la chape de sable commenca a se disperser ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Sam 26 Mar - 11:04

Et elle ouvrit les yeux ….

Dans le camp des Dunes , le calme semblât revenir avec la dissipation du miracle de la Deesse . Diane ne jugea pas utile d'envoyer la Garde protéger le camp du Vampire ; ils étaient surement toujours sous la protection de la Deesse . L'etendard de l'Ordre et celui de Zanarkand flottaient aux cotes de ceux du Seigneur Liche et de la Vieille Garde . Diane en conclut que les débats étaient toujours en cours . Elle envoya des messages réconfortants aux compagnons de Zanarkand les implorant de laisser le temps aux deux Seigneurs des parlementations . D'ailleurs , avec l'arrivée du Serviteur de la Bete a Plumes , le denomme LOB (piètre anagramme pour BAAL … selon elle), la situation allait vraisemblablement prendre une autre tournure . Le Gros de l'Armée des Coleres dont Diane avait confie le commandement au Paladin se rassembla sur ce front.

Mais , c'est dans les sphères éternelles ou évoluait la Deesse que la réalité était scrutée pour y influer les arcanes du futur . La Deesse avait depuis longtemps vu la Mort de son enfant déchirée par la tragédie qui se tramait . Si elle n'y pouvait rien , elle devait s'en remettre a l'affection de ces deux êtres qui se rencontraient pour la première fois et les protéger . Perdant soudain le contact avec son enfant , elle s'apprêta a accueillir son âme auprès d'elle mais les effluves spectrales familières restaient diffuses . Elle dissipa la tempete de sable et se 'pencha' sur le campement . Genee par l'inquiétude des 2 Coleres qui accompagnait Iszmar , elle souffla légèrement sur leurs esprits pour les conforter . Puis elle chercha Iszmar et comprit enfin que la Liche avait manifeste son pouvoir et l'avait soustraite a son destin auprès d'elle. Les arcanes s'etaient deplace, se deplacaient et la divine Iszmagog en perdait le fil . Craignant qu'elles ne convergent au profit des Serviteurs du Faux Dieux Baal , elle se lança a la recherche d'Iszmar , son enfant, dans les limbes éternelles . La Deesse ne connaissait pas ces voies et c'est dans l'inconnu qu'elle avançait , nargue par quelques frères démoniaques. contrainte aux détours par des Forces supérieures .Elle finit enfin par toucher les essences de son enfant entremelees a celle de la Liche… elles les reconnaissait a peine et elle ne parvenait pas a retablir le lien qui les unissait , la "foi" comme disait Iszmar . Alors , elle comprit que les arcanes s'etaient deplacees dans des spheres superieures , qui lui etaient totalement inconnues ; elle n'eut pas d'autre choix que de s'abandonner a cet enfant transfiguree pour l'accompagner dans son periple.

Et Iszmar ouvrit les yeux …. L'esprit embrumé , elle ne retrouvait pas la voie familière qui la menait a la Deesse mais elle savait qu'elle etait la . Plus aucun de ses sens ne semblaient communiquer avec son esprit mais elle brulait d'une nouvelle conscience dans lesquelles elle retrouvaient maladroitement des perceptions familieres . Allonge sur un lit de campement , une ombre lugubre glissa a cote d'elle , une ombre qui se saisit de son esprit trop tatonnant pour pouvoir de lui-meme reprendre le controle de ses sens . Amireth !


Dernière édition par iszmar le Sam 26 Mar - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Sam 26 Mar - 12:41

Amireth, penché sur Izsmar, vit cette dernière ouvrir péniblement les yeux.

La sachant incapable de répondre pour le moment, il murmura à l'oreille de la prêtresse :
" Je suis désolé... "
Le seigneur Liche avait agis instinctivement. Il avait fais la seule chose qu'il pouvait faire pour sauver Izsmar.
Il avais fais d'elle une de ses semblables... Une mort-vivante.
La transformation n'avais pas encore commencée, mais cela ne saurais tardé.
Bientôt, son corps perdra de sa chaleur, il deviendra glacial, insensible. Mort !
Sa peau gagnera en rigidité, son teint deviendra pâle comme la mort, ses pupilles se dilateront, ses ongles pousserons jusqu'à devenir des griffes.
Et la belle Izsmar deviendra aussi ignominieuse que lui...
Une paria !
Amireth ne pouvait imaginer que sa Déesse et que les Coleres ne la rejette pas.
Izsmar devra apprendre à contrôler son nouveau corps. Et en cela, Amireth ne pouvait lui être d'aucun secours.
Cet apprentissage devrait se faire dans la solitude...
La faim. Izsmar ne connaîtra plus jamais ce plaisir incroyable ... Comme la soif.
La douleur _ du moins physique _ n'existera plus dans sa future vie. Ou plutôt dans sa future... mort.

" _ Ma Dame... Je dois vous dire quelque chose. C'est... important. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Sam 26 Mar - 15:09

" _ Ma Dame... Je dois vous dire quelque chose. C'est... important. "

Iszmar essayait, essayait mais son corps restait insensible . Elle croyait entendre mais c'etait comme si les mots lui parvenaient d'ailleurs , de l'au-dela . Elle etait sourde et entendait ! Elle ne sentait plus son corps mais sa main se tendait vers l'ombre au-dessus d'elle . Elle etait aveugle mais elle voyait . Elle etait muette mais ... elle parvint a emettre un son guttural d'une voix qu'elle decouvrait avec effroi " mon seigneur ! que m'arrives-t'il?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rahan

avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Dim 27 Mar - 2:27

le seigneur Amireth etait venu apporter un present de la part d'IZMAR. un sablier. après lui en avoir expiquer la signification et le positionnement de son amie mais néanmoins ennemi pour l'occasion ...

le seigneur Rahan fut toucher de cette attention, il est vrai que les combats qu'on mener les soldats du seigneur rahan avec les troupes commandées par Izmar fut sanglant et ont provoquer pas loin de 900 000 morts pour la cause.

après quelques heures de reflexion il se decida et pris un parchemin, une plume et ecrit ses quelques mots :


Citation :
Cher Izmar,

j'ai été très touché par votre présent, et je tenais à vous en remercier. je reconnais en vous une dame d'honneur. malheureusement les combats que nous avons mené ont été nécessaire de notre point de vue comme du votre.

les blessures ne seront que passagère et n'entamerons pas le respect que j'ai pour vous soyer en convaincue

je ne puis esperer seulement que vous comprendrez que mes intentions n'etait pas contre vous mais simplement pour une cause.

au plaisir de vous rencontrez dans d'autre occasion moins sanglante

rahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Dim 27 Mar - 21:20

Amireth lut la détresse dans les yeux de la prêtresse. Il l'a compris mieux que quiconque... Lui même n'avais toujours été ... Mort.
"_ Dame Izsmar.. Parfois, les images parlent mieux que les mots. "
Le seigneur Vampire posa alors sa main glacé sur le front de la ressuscité.

Un elfe. Mort.
Puis un elfe. Le même.
Vivant !
Perdu...
Mort.
Vivant.
Mort et vivant à la fois...
Il hurle.
Il hurle de douleur.
Il hurle à l'injustice.
Il aimerait mourir.
Mais il l'est déjà...
Le temps passe.
Il apprend à vivre avec ses tares.
Il ne mange pas, ne bois pas.
Il est rejeté par toutes les races, autres que la sienne.
Puis il s'habitue...
Plus le temps passe, plus il manie son corps avec efficacité.
Plus le temps passe, plus il supporte sa nouvelle forme.
Plus le temps passe, plus il entretient une véritable haine à l'égard des autres.
Puis un Dieu se présente à lui.
Baal.
Le nouveau mort s'accroche à sa cause comme à une bouée de sauvetage.
Il suit Baal, et devient son premier lieutenant.
Le dernier à céder face aux armées de Lost Jiko, lors de la guerre qui opposa Baal au bien.
Puis, il se rebella contre Baal, et fut soutenue par une prêtresse d'Izmagog.
Izsmar.
Il ressentis une étrange sensation à l'égard de cette prêtresse.
Une sensation inconnue.
Puis un jour, à l'occasion d'une guerre qui devait les opposer, ils se rencontrèrent enfin.
Izsmar mourut.
Le mort-vivant la ressuscita.
Désormais, elle était comme lui.
Mort.
Mais vivante.
Elle avait été la seule lui démontrer de l'affection.
Et pour sa, elle était devenue son égale.
Ce mort-vivant.
Il s'appelait Amireth.


Amireth se pencha au dessus d'Izsmar, et lui murmura à l'oreille :
" _ Vous savez tous... Vous savez aussi ce que je ressens pour vous. Apprenez de mes erreurs. Baal essaiera de vous soustraire à son culte. Vous saurez résister, je le sais. Vous êtes forte... Je le sais. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Lun 28 Mar - 5:09

"Ce mort-vivant.
Il s'appelait Amireth."


Dernière édition par iszmar le Lun 28 Mar - 5:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Lun 28 Mar - 5:34

"Ce mort-vivant.
Il s'appelait Amireth."


Et cette morte-vivante
s'appelait ...

La Prêtresse jeta ses mains autour du cou du Seigneur Amireth en hurlant d'effroi. Le Seigneur n'essaya pas de l'arrêter et ébaucha un pale sourire tandis qu'une faible pression tentait de lui broyer le cou . Puis la Prêtresse poussa un râle de dépit et ses mains s'abandonnèrent au Seigneur . Elle se soutint ainsi pour se relever . Les jambes encore convalescentes , elle garda ses yeux plonges dans ceux d'Amireth essayant de comprendre . De longues minutes s'écoulèrent , des minutes qui ne se comptaient désormais plus. Le dépit fit place au dégoût, le dégoût au déni, le déni a la révélation… La révélation a l'Enfer.

Oui elle était seule . La déesse ne lui répondait plus . Elle avait échoué d'un bout a l'autre et , pire encore , Amireth lui promettait la confrontation avec le Faux-Dieu . Et c'est dans cette pensée que son corps se durcit , ses muscles se tendirent, sa vue s'éclaircit et ses cordes vocales se délièrent . Elle avait toujours su que c;est en elle-même qu'aurait lieu l'épreuve de vérité ... l'affrontement stérile des Serviteurs infâmes de Baal n'avait ete qu'une etape initiatique . Et c'est par cette Mort "vivante" que se dénouait en elle la tragédie que vivaient ses freres de Zanarkand et les Preux de la Vieille Garde. Elle ne les craignait plus ces souffrances, ne tremblaient plus pour eux et partagea enfin avec la Liche cette aversion viscérale de ces vies si fragiles , si inutiles . Un autre destin l'attendait et , dans l'eveil de ses sens a la Mort, elle vit Baal se déchaîner sur la Cité Eternelle de Zanarkand arrachant les âmes de ses compagnons une a une . La bête infâme tourna ses miasmes méphitiques vers Iszmar . En un instant , elle comprit la Quête du PAladin des Dieux , comprit sa propre quête .

Iszmar demanda les deux colères qui attendaient au dehors . Celles-ci entrèrent et un genou au sol s'inclinèrent devant les 2 Seigneurs . Trop épouvantées de la présence de la Liche pour se rendre compte de la métamorphose de leur Maitresse, les deux colères attendaient les ordres . Iszmar fit quérir les Etendards a l'une et dicta un parchemin a l'autre. Puis , d'un geste dédaigneux leur ordonna de quitter sa vue ; elle ne pouvait plus supporter la vue de ces corps souilles de vie.

Des qu'elles furent partie , epuisee , elle s'allongea et tourna son regard perdu vers le Seigneur qui n'avait pas cille. Le Seigneur Amireth ecarta doucement les cheveux de son visage , ce visage qu'il avait une seule fois vu s'endormir ... dans la Mort .

Diane de Grikim , incredule, avait observe de loin les Coleres quiitter seules sans la Haute Pretresse le Camp du Seigneur Amireth et lorsque les étendards rejoignirent le Camp des Dunes , elle ne pouvait cacher son impatience. Elle arracha le parchemin de la main de la Colère et l'ouvrit.

" Par la présente, Diane de Grikim, je vous ordonne au commandement de l'Ordre de la Déesse et vous nomme Iszmar . Ces deux Colères sont mes témoins . Faites broder vos insignes aux étendards . La Déesse m'a abandonne et je dois retrouver sa voie car l'Horreur est a notre seuil et nul ne pourra s'y soustraire. Ne cherchez pas a me retrouver . Prier que le Déesse vous accorde les mêmes grâces qu'elle m'accorda et fortifiez votre Foi car l'heure arrive ou vous devrez affronter la Vérité. Allez, choisissez votre destin! "

Les deux Colères s'étaient agenouillée , les mains jointes et les tetes baissees respectueusement devant Diane . Les prêtresses presentes comprirent et parerent Diane des emblemes de l'Ordre du Gecko d'Or . Diane porterait désormais le nom des Hautes Prêtresse de l'Ordre et nul ne devait plus la nommer sous le nom de la jeune rebelle de Grikim. C'est ainsi que Josepha , 3eme Iszmar du nom, ceda la place a Diane de Grikim au Camp des Dunes , dans le domaine du Prince Alucard.




(Josepha , 3eme Iszmar du nom)



(Diane de Grikim
4eme Iszmar du nom)


Dans d'autres dimensions, dans les limbes proches des Enfers , la Deesse Iszmagog tentait de suivre les essences disloquées de son enfant morte . Elle fut appelée en arrière par les prieres de ses fideles; Les affaires terrestres la rappelaient . Elle vit le visage de Diane et se tendit vers elle . Ecartelee entre ses deux enfants , elle lâcha prise et , gardant le souvenir de son périple dans les limbes , tenta de renouer les fils du destin , en abandonnant l'ame d'Iszmar a son destin . Elle poussa alors un Hurlement car au dessus du champ de bataille planait une ombre infâme . Baal ! les Serviteurs étaient parvenu a leur fins ! le Faux Dieu se pavanait attendant sa pitence et , des temples de la Bête, s'élevaient des incantations iniques qui assourdissait Iszmagog . Il était trop tard ! La Déesse partagea alors la PEUR avec ses frères et soeurs . L'Espoir ne tenait plus qu'a un fil ! Elle s'y accrocha desesperement car Justes et Preux etaient sur le point de s'affronter.




(HRP - pour la petite histoire - Josepha etaient devenue ISZMAR a la mort de LADY DUHANA , 2eme Iszmar de l'Ordre , lors de la croisade contre le Chaman de Vakim ou les COleres affronterent le Seigneur Amireth alors non-repenti - c'est dire si le destin de Josepha est lie a AMIRETH .... : http://nawakim.forum-motion.com/t1536-le-pourceau-de-vakim-2eme-croisade#16516 - La 1ere ISZMAR n'est autre que la Deesse ISZMAGOG elle meme mais son histoire et sa divinifaction restent enfouies dans les annales de l'Ordre)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amireth

avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Ven 1 Avr - 17:41

Izsmar, à la plus grande surprise d'Amireth, venait d'abdiquer en faveur de la jeune Diane.

"_ Dame ... Dame Josepha, Pourquoi renoncer ? Vous êtes fortes, vous saurez faire face ! En un sens je vous comprend mieux que quiconque, mais je peut vous promettre que si vous voulez survivre, il vous faudra du courage... N'abandonnez pas je vous en conjure. Peut-être parviendrons nous à trouver une solution. Faites moi confiance, je vous en prie... "


Amireth était déchiré. Il avait fais de celle qu'il aimais _ du moins le pensait-il, ce sentiments était nouveau pour lui _ l'une de ses semblables, et l'avait comdamné à une existence cauchemardesque, à l'écard des autres.

" _ Laissez moi vous aidez... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iszmar

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 56
Localisation : Guangzhou China
Date d'inscription : 11/06/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   Sam 9 Avr - 12:54

Iszmar se sentait vide , incapable du moindre sentiment sauf la certitude que le faux-Dieu Baal se repaissait a quelques lieues d'elle des ames des combattants d'Akim et bientot ... se mettrait a sa recherche . "Monseigneur , je dois retrouver l'Ame que je perdis en revenant a cette vie sans nom . Menez-moi aux Portes de l'Enfer car c'est des limbes que me vient son dernier souvenir ". Iszmar alla en trebuchant aux creneaux de la forteresse d'Amireth ou elle put observer les combats entre les compagnons de Zanarkand et ceux de la Vieille Garde . "Ce sang verse , ces vies sans utilite qui tombe sous les masses , les epees , les fleches , les carreaux , c'est autant de temps que me donne les Dieux pour me preparer mais c'est aussi autant de victoires de Baal sur ceux qui pourraient s'opposer a lui . " Iszmar regarda pensivement les corps qui s'effondraient sous une nouvelle volee de carreaux d'arbaletes. "Car Baal est un ventre insatiable et ne se repait jamais tant qu'il peut se nourrir aux puits des souffrances des etres vivants . Il y puise sa force et grandit en puissance pour chaque vie qui s'eteint ." Elle se tourna vivement vers le Seigneur Amireth qui reflechissait a ses paroles . "Menez-moi aux Portes de l'Enfer , Monseigneur . Pour autant que le temps ne soit plus mien , je ne peux laisser Baal aneantir les forces qui s'opposeraient a lui demain, en s'entredechirant aujourd'hui ." Iszmar la Liche observa son Seigneur et ami qui etait pensif taraude par des enjeux qu'elle ne maitrisait pas ; elle s'approcha du Seigneur Amireth " Il est temps , mon Frere, l'heure des choix approche et elle viendra pour vous aussi " . Et elle eut une grimace desagreable alors qu'elle voyait dans la masse des combattant apparaitre l'etendard des Coleres de Diane de Grikim, la nouvelle Iszmar . "Oui ... il est temps . " murmura-t'elle en cherchant une derniere fois en vain le contact autrefois si familier de sa Deesse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Don du Coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Don du Coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [INFO] 08/12/10 * 00h30 * "Durch Die Nacht mit...(Au coeur de la nuit) Bill Kaulitz"
» A LIRE SI LE COEUR VOUS EN DIT
» A votre bon coeur, m'sieurs dames....
» L'Album : Votre Chanson Coup de Coeur ?
» Les Vendanges du coeur 2008 à Ouveillan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: