Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La campagne du Mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
giliam

avatar

Nombre de messages : 1273
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La campagne du Mal   Mar 1 Sep - 23:56

Gilïam se tenait assis sur sa chaise, sous sa tente, au milieu du camp. Autour de lui retentissaient des bruits d'armes, de voix et des hennissements de chevaux, témoignant de l'activité qui y régnait.
Dehors, des milliers d'hommes se préparaient à la guerre, fourbissant leurs armes, sellant leurs chevaux et rassemblant des vivres.
Déjà des attaques avaient été lancées sur le seigneur voisin, le sieur carambar afin de se faire la main.
Les Tamers l'avaient défié depuis trop longtemps, ils allaient payer maintenant.



Il bloqua la tenture de sa tente avec un sort et s'avança dans le fond de sa tente. Là se trouvait un petit autel devant lequel reposait une épée d'Oniralith. Gilïam la souleva, la soupesa. La meilleure épée qu'il n'avait jamais eu et déjà, il l'achetait à peine et déjà, il décidait de la vendre. Elle serait bien avec le seigneur LostJiko, ce mort-vivant restait tout de même noble et loyal.

Derrière l'épée reposaient deux boucliers mythiques. Le premier, il l'avait eu par chance, en bataillant avec des coutoreux, après maintes efforts. Le second appartenait à un de ses défunts amis, qui lui avait légué avant de disparaître. Il hésitait quant à celui qu'il vendrait à LostJiko. Quoique ce ne serait pas une vente, un don plutôt, pour la justesse de ses propos et de ses actes par le passé. Il choisit le plus ancien, celui qui avait le plus de valeur à ses yeux, celui des coutoreux.



Il choisit un de ses meilleurs guerriers et lui dit d'aller déposer ces deux présents chez le seigneur mort-vivant. Celui-ci saurait comme effectuer le paiement. Tous ces granulats qui s'accumulaient lui avaient permis de cacher sa véritable puissance. Derrière ces murs de pierre, il avait construit laborieusement un camp d'entraînement qui maintenant entraînait de nombreux hommes chaque semaine.

Enfin, sa grande campagne débutait !

Cela faisait déjà plusieurs semaines qu'il hésitait. Il ne savait où frapper en premier, ni où aller pour vaincre. Rien. Le mur blanc et ses visions ne venaient plus. Les dieux l'avaient encore, une fois de plus, abandonné. Mais cette fois, sa tristesse s'était muée en rage. Il défiait maintenant les dieux et leurs serviteurs !

Ce qui l'avait décidé, c'était cette guilde. Ces elfes qui se proclamaient justiciers et qui allaient attaquer n'importe où, à tout va. Non, il fallait cibler et frapper vite mais fort, puis repartir et réapparaître autre part, encore frapper.
Quel gâchis. Tout ce monde courrait à sa perte. Déjà, depuis des mois et des mois, le monde sombrait peu à peu dans la douleur, l'obscurité et la tristesse, le questionnement et l'espérance, la déception et l'insécurité.
Les prêtres étaient débordés, les morts se succédaient, certains seigneurs disparaissant de la surface de la terre.

Une lourde mélancolie fit courber les épaules de l'elfe. Et tous ces hommes, dehors, qui courraient au massacre, qui le savaient et qui pourtant se battraient vaillamment jusqu'au bout. Lui aussi irait jusqu'au bout et il savait très bien qu'il mourrait, foudroyé par la colère des dieux ou tué par une épée, au beau milieu d'un champ de bataille.
Déjà, la doucereuse froideur de la mort l'envahissait. Mais il n'était pas encore mort !



Il se releva et sortit de sa tente. Dehors, ses généraux l'attendaient, prêts à partir pour de grandes conquêtes. Seul, il serait le Mal en personne qui viendrait punir ceux qu'il croyait justes, les avilir et les détruire jusqu'à la dernière cendre. Bientôt, le monde crierait en le voyant arriver. Seule une personne pourrait l'arrêter. Mais avant qu'il n'arrive, il serait loin.

Gilïam s'avança vers ses généraux et commença à exposer son plan à ses généraux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carambar



Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: La campagne du Mal   Mer 2 Sep - 1:27

carambar pêchait. relax, il ne faisait plus que cela. Un messager arriva.

Seigneur, nous sommes la cible du mal.

AAAAAAAAAh, et qui nous veut du bien alors? répondit-il.

Le Seigneur Gilliam, apparement il pense que vous faîtes encore partie des Tamers et veut vous réduire en cendres.

Ho bien. Qu'il ne se gène pas alors. Si il avait pris la peine de se renseigner, il aurait su qu'il se déplaçait pour rien et que toute ses troupes ne rencontreront aucune résistance digne de ce nom et qu'il ne détruirait pas un Tamers. Simplement un pauvre vieux Seigneur vivant seul comme un ermitte. Mais laissons tout ces croyants du bien et du mal s'affronter et si il leur plait de me détruire qu'il le fasse.

Dommage qu'il n'aie pas pris la peine de me missiver ni avant ni après son attaque. Malheureux.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
giliam

avatar

Nombre de messages : 1273
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La campagne du Mal   Mer 2 Sep - 13:30

Gilïam lança le déménagement de ses installations. Ils partaient pour la lointaine île d'Akim aider la guilde des canards sauvages qui lui avait rendu service par le passé et à qui il devait beaucoup. Il observait la situation sur cette île depuis quelques temps déjà et il sentait qu'une aide serait la bienvenue.
Boblo avait en plus une armée conséquente et ce serait une bonne entrée en guerre. Une semaine qu'il attendait ce moment et son bref passage chez carambar lui avait permis de déménager rapidement. Il s'était installé juste au-dessus de son nouvel ennemi, prêt à en découdre avec lui.

Gilïam ne connaissait pas la puissance d'attaque de l'elfe mais il avait envoyé des messagers aux canards sauvages pour avoir quelques informations ainsi que des éclaireurs pour sonder son armée. La guerre avait commencé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gizaos

avatar

Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La campagne du Mal   Mer 2 Sep - 18:05

Gizaos, souriante dès le début de la matinée, se levait à peine lorsqu'un messager pénétra en trombe dans son domaine.

-Ma dame, Ma dame, une information urgente....

-Ha bon mais qu'est ce donc encore, je n'ai même pas fini de négocier avec nos assaillants sur Takim. La guerre y fait rage qui me dérange encore?
Et bien vas y transmet ton message qu'attends tu?

-Giliam a attaqué le Seigneur Carambar, il déclare la guerre aux Tamers!

-Voyons serait ce une blague encore? A peine deux jours que je dirige la guilde j'en suis à ma seconde déclaration de guerre je n'ose imaginer ce qui m'attend demain...

Bon les choses étaient claires et sans appel, il fallait trouver au plus vite un terrain d'entente.
Pourquoi ce seigneur s'en prendrait il à nous? Nos offrandes au temple n'ont pas été suffisantes?

La magicienne, abasourdie par une telle démarche, se demandait pourquoi sa déesse lui infligeait encore de telles épreuves. Pourquoi sacrifier tant de vies, pourquoi de telles infamies frappaient encore le royaume?
Gizaos devrait elle encore mobiliser ses soldats? Faudrait il une nouvelle fois partir en campagne, envoyer tant de monde loin de chez lui?

La diplomatie n'avait donc jamais aucune place sur ces terres? Fallait il toujours croiser le fer?

Elle s'assit a son secrétaire et une fois de plus en sortit sa plume fétiche, celle qui avait vu signer le traité de paix de l'orclandish, si cette plume avait réussi a faire cesser la guerre en Takim peut être alors qu'avec Giliam cela irait également. L'encre indigo se posât doucement sur le parchemin.


Spoiler:
 

Puis cachetant l'enveloppe, elle la remis au messager qui devait fondre au plus vite vers l'elfe.


La journée promettait d'être rude encore une fois, il lui fallait encore correspondre avec quelques autres seigneurs...

Mais son salut passait avant toute chose, elle se devait de rencontrer Luminae. Aussi, sa robe de pénitente passée, elle filait déjà vers le temple s'astreindre à un journée de prière pour tous les soldats qu'elle tentait de protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
giliam

avatar

Nombre de messages : 1273
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La campagne du Mal   Mer 2 Sep - 19:12

Dame Gizaos, écrivit Gilïam dans un court message, j'accepte volontiers de ne pas lancer mes armées contre votre guilde entière qu'il y a de nombreuses personnes que j'estime et respecte.
Cependant, par l'intermédiaire d'un de vos membres, vous m'avez lancé un défi et je sens qu'il ne me reste que peu de temps à vivre. C'est pourquoi je ne peux vous garantir de rester impassible. Je suis parti aider des amis. Nous verrons ce que nous réserve l'avenir.
Salutations,
Gilïam.


Dehors, les bruits continuaient inlassables. Le triste sire Boblo avait caché ses armées dans les bosquets qui entouraient le territoire du seigneur Ténébran, grande figure des canards sauvages et les armées de Gilïam battaient les forêts alentours sans grand espoir.
Il espérait que son alliance avec la vieille mage lui rendrait service. Il osait à peine lui faire confiance et se doutait qu'un coup fourré l'attendait au prochain détour de chemin.

De toute façon, le rituel était déjà trop engagé pour pouvoir être annulé, bientôt, il serait tout autre, sa vie aurait changé. Il lui manquait un mot, un nom encore et ce serait terminé. L'elfe s'assit dans sa tente, sur sa chaise de chêne. Derrière-lui luisait le seul bouclier mythique qu'il lui restait. Et le seigneur LostJiko ? Avait-il vraiment abandonné tout royaume ?
Ses amis tombaient les uns après les autres autour de lui, il serait bientôt seul à lutter. Mais lutter contre quoi ? Contre qui ? Contre des dieux en colère ?

Bah, peste soit de cette alliance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gizaos

avatar

Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La campagne du Mal   Ven 4 Sep - 20:23

La missive ne se fit pas attendre... Pas exactement ce qu'elle espérait.

Aussitôt elle se mit en quête des verbes pour sa réponse...

Ainsi l'un des nôtres l'avait défié? L'elfe avait peut être mal interprété certains propos? Si tel était le cas alors la magicienne assumerait les paroles qui avaient été prononcées. Mais peut être simplement était ce une tentative pour montrer la lumière au guerrier mage.
Giliam n'avait pas été touché par la grâce divine? N'avait il pas reçu le don divin de comprendre et de rallier nos motivations? Devrons nous nous charger nous même de l'illuminer de nos préceptes?

Mais elle pensait plus simplement qu'il souhaitait en découdre avec l'un des nôtres!

Impossible!

Si un de nous était en difficulté alors le groupe entier répondrait, et à la guerre tous les coups étaient permis, même les plus perfides, Gizaos le savait bien... Mais Giliam aussi. Quoi qu'il arriverait, Les Tamers se verraient dicter leurs actes par la puissance de la déesse. Ils n'étaient rien de plus que le bras armé de Luminae.

Ses réflexions posées, elle prit à nouveau sa plume dans un dernier espoir de négociations sans lequel une issue moins pacifique verrait le jour sous peu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
giliam

avatar

Nombre de messages : 1273
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La campagne du Mal   Lun 7 Sep - 0:00

Le seigneur Boblo venait de tomber. Ses armées étaient restées cachées, parties en campagne ou autre part, cela lui importait peu. Gilïam restait de plus en plus souvent auprès de ses hommes, à les encourager, à leur prodiguer des conseils, du soutien et moult choses qu'il n'avait jamais fait auparavant. Il sentait que sa vie tirait à sa fin.

Chaque soir, depuis quelques temps, il allait dans l'arène.
Chaque soir, il s'agenouillait et regardait le soleil qui se couchait. Là, il écoutait le fracas des combats.
Chaque soir, le seigneur Alumess, sans pitié, venait le décapiter, le blessant de tous côtés avant de l'achever.
Chaque soir, il était mort pour mieux revivre.

Il ne lui en restait que deux. Plus que deux fois cette douleur indicible qui le ravageait et il serait libre.

Une vague de douleur lui traversa le corps. Il s'avança en titubant vers sa chaise, au fond de sa tente et s'écroula, haletant. Ses longs cheveux blancs resplendissaient dans la lumière de la lune. Il se releva et marcha, en se maîtrisant douloureusement, vers la sortie de sa tente. Pas tout de suite. Encore quelques jours et ce sera terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La campagne du Mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
La campagne du Mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne de Pub pour Port aventura
» Urgent - campagne internationale, lettres, pétitions. Corridas : STOP
» Campagne Amnesty International
» Métier d'autrefois
» Lectures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: