Nawakim - Forum Officiel

Forum Officiel des archipels de Nawakim
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Heure du Sang approche...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Karstark

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: L'Heure du Sang approche...   Dim 18 Déc - 2:44

Karstark finissait de tracer le pentagramme sur le sol. Il avait placé tout autour les symboles des Puissances démoniaques et se tenait lui-même dans un triangle, au centre de la figure géométrique. Une jeune femme était immobile, devant lui, nue et effrayée, le Livre Noir posé sur sa poitrine. Le Vampire n'avait eu nul besoin d'attacher la pauvre humaine: un simple sort d'immobilisation avait suffi. Il lisait néanmoins la terreur dans ses yeux. Compréhensible: pas plus tard que la nuit précédente, elle dormait paisiblement dans la chaumière de ses parents, et elle s'était réveillée dans ce donjon, entravée sur un autel de pierre froide.
Lorsque ses yeux se posèrent sur le vampire qui se tenait devant elle, une lame à la main, elle aurait volontiers hurlé, si le sort ne l'en empêchait.

Karstark entonna un chant contenant les noms des plus sombres divinités, invoquant leur présence, comme le rituel le demandait. La fille commença à se débattre malgré la magie qui l'entravait. Le buveur de sang fut pris d'un doute: les liens psychiques seraient-ils assez forts? Aurait-il dû la ligoter solidement? Il repoussa vite ces interrogations: toute perte de concentration à ce moment-là du rituel pourrait lui être fatale.
L'énergie noire s'accumula autour de lui. Il inspira à fond. La magie noire traversa tout son être, réveillant sa soif de sang. Une intense envie de meurtre commença à naître en lui, mais il s'efforça à ne pas céder à la tentation. Il ne pouvait pas se permettre de perdre le contrôle de lui-même. Pas maintenant, si près du but.

Soudain, sa captive parvint à se redresser. L'instant était critique: si elle brisait le pentagramme, l'énergie emmagasinée par le vampire deviendrait vite incontrôlable. Pire, les démons attirés par le rituel pourrait profiter d'une faille dans cette dimension pour investir les lieux. Karstark savait qu'il ne pourrait les repousser. Pas avant que le Livre Noir soit sous son entier contrôle. Il devait vite reprendre le contrôle de la situation.
Dans ce but, il combla les deux pas qui le séparaient de la jeune femme et, sans cesser de chanter, l'attrapa par la gorge. Il la leva sans peine d'une seule main, aucunement gêné par les coups de pieds et de poings que lui décochait la fille, puis l'assomma de la force de son regard. Sa proie gémit quelque chose avant de se désarticuler comme une vulgaire poupée de chiffon. Il la reposa ensuite calmement sur l'autel et déposa le Livre à son côté.

Karstark éprouvait de plus en plus de difficultés à maintenir le rituel. Celui-ci attirait de plus en plus d'entités démoniaques au seuil de ce monde, et les courants de magie noire devenaient de plus en plus instables. S'il n'agissait pas assez vite, le Vampire serait balayé par les forces des Enfers. Il lutta contre la panique et fit appel à toute sa volonté afin de poursuivre l'incantation qu'il avait mémorisé il y avait bien longtemps.
Il fit danser la lame de sa dague selon des gestes précis, la pointant vers chaque branche du pentagramme avant de la lever bien haut au-dessus du corps inerte de la jeune fille. Puis il lui plongea l'arme dans le coeur.

La femme hurla alors que son âme était aspirée hors de son corps et que son sang éclaboussait l'autel. Le vampire ressentit de nouveau la Soif. il aurait voulu lécher tout ce sang, mais il résista et laissa le fluide vital se répandre sur la pierre et s'écouler vers le Livre. Lorsqu'il entra en contact avec celui-ci, Karstark ressentit le pouvoir du Livre Noir se déverser en lui: il lui appartenait enfin.
Puis tout se calma enfin: la magie noire reflua et les démons, privés de leur lien avec le monde réel, s'évaporèrent dans l'éther, hurlant leur frustration. Karstark se retrouva bientôt seul avec son bien.

Le Livre Noir était maintenant à lui, et à lui seul, et il allait l'utiliser pour faire triompher sa cause. L'Heure était proche. Il se tourna vers l'autel, et vit que le cadavre de la jeune fille le fixait de ses yeux vides. Il tendit un doigt, le trempa dans le sang encore chaud et le porta à ses lèvres.

Il avait un goût exquis.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diabloca

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Dim 18 Déc - 9:54

Elle devait se l'avouer, elle avait complètement oublié qu'elle avait en sa possession un de ces dangereux livres jusqu'à temps qu'un Seigneur récemment arrivé sur les Iles en parle à la taverne. Enfin, c'était plus une expression qu'autre chose, mais ça avait immédiatement allumer un signal d'alarme dans son cerveau.

Diabloca n'avait pas pu interroger ce seigneur à ce moment là, vu qu'il y avait d'autres personnes en train de boire dans l'établissement et que c'était un sujet trop dangereux pour que ça tombe malencontreusement dans une oreille indiscrète. Un autre jour, qu'ils étaient juste tous les deux comme consommateur, elle avait abordé le sujet. Il avait joué les innocents jusqu'à temps qu'elle lui chuchote à l'oreille qu'elle en possédait un. Il devait réfléchir, lui avait il dit...

Ces livres maudits! La demi diablesse savait qu'ils contenaient un grand pouvoir maléfique. Elle avait mis la main sur celui qu'elle avait scellé dans une cachette secrète et sure un peu par hasard et dans des circonstances plus que houleuse. Elle l'avait parcouru, une fois les choses calmées, mais avait failli tomber complètement du coté obscure de sa personnalité. Le livre était puissant, et tentant. Il promettait bien des pouvoirs. Déjà un seul..., mais en plus, il permettait, si on le lisait de partir à la recherche des autres.

Celui qu'elle avait était en langue démoniaque et parlait donc des démons. Forces, faiblesse, comment en invoquer, comment s'en rendre maître, et toutes sortes d'autres choses. La partie Ange de Diabloca avait évité qu'elle ne sombre dans l'ombre, cette fois là, mais ça avait été tout juste. Surtout que son coté ange était ''plus faible'' que son coté démoniaque...Alors avec un tel livre... Elle n'osait pas imaginé la puissance disponible pour qui pourrait posséder les sept...

Ce seigneur! Etait il possible qu'il eut lui aussi un de ces livres? Elle le connaissait depuis peu, et ne savait pas du tout quelle était sa véritable puissance. Elle avait fait l'erreur, au début, de le ''confondre'' avec les pales créatures vampiriques qui la servaient dans son armée. Elle s'était vite rendu compte qu'elle était victime de ce préjugé, mais n'avait pas du tout envie de consulter le livre pour en savoir plus, en supposant qu'il y figure bien en tant que créature démoniaque.

Par ailleurs, une tempête semblait vouloir se lever sur les archipels. Les temps étaient troublés. Il fallait absolument qu'elle parle avec ce mort vivant. Elle se mit alors en route, vers le domaine du seigneur Karstark. C'était la première fois qu'elle mettait les pieds sur l’île de Jakim, mais ce ne fut pas trop dur de trouver son domaine. Il suffisait de demander, même si la populace la renseignait avec un air effrayé. Le soir de son arrivée, elle frappait à la porte de son château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shelton

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Sam 17 Mar - 3:40

Grany est morte...

Shelton a beau se répéter ces trois mots dans un ordre ou un autre;
la vérité des faits reste la même: Grany est morte.

Partie pour un monde meilleur. C'est ce qu'on dit en ces cas là.

Ce n'était pas une nouvelle énigme comme il en a moult fois connu.
Il n'y avait pas de piège à éviter... de trésor à découvrir pour récompense...
Pas d'ignobles Trolls ou d'affreux monstres à abattre pour s'en sortir!

C'est juste.. qu'il est maintenant sans famille...
"Ma mamie? Ma Grany?
Tu me laisse seul descendant de notre lignée? Comme ça? T'as pas le droit!"
La colère se mêlait au chagrin de ses larmes amères...

Et pour tout héritage sauvé des flammes... juste ça: un mystérieux opuscule
rédigé d'une plume maladroite... Un livre quoi! Avec tout un tas de lettres
incompréhensibles! Même pas une image pour illustrer le tout, comme
dans les bouquins dénommés "mangas" qu'il aime tant parcourir! Pfff...

Durant les mois qui suivent il cherche à découvrir le sens des termes inscrits
sur chaque page, apprend à lire. C'est un devoir! Pour sa grand mère! Grany.

Les prêtres locaux l'éveillent au noble art de la lecture et plus encore...
Dorénavant il vouera sa voie à défendre la veuve et l'orphelin. (Vaste programme).

Cependant moult passages restent intraduisibles... en langue païenne.. impie.

Malgré ses questions auprès de trolls et autres "créatures du mal" à grand renfort
d'interrogation à coup de masse d'arme... les réponses apportent plus de questions
que de réponses: il existerait sept livres de la même sorte de part le monde...

Il est question de changer le destin... de grande menace... de malédiction concernant
les "porteurs" de tels ouvrages... rien de bien clair... C'est variable et confus en fonction
de l'interlocuteur (surtout quand il ne lui reste plus de dents pour articuler...)

En tout cas une certaine "grblllDiab...grumpf...bloca... bleeerk" en posséderait également un.
Une créature mi-ange mi-démon... parait il?!? Surement une légende ridicule de plus...
Comme le "triangle des îles Short" ou "les statues de l’île de l'oeuf en chocolat!"
Vous savez bien? Des superstitions idiotes qui perdurent dans la conscience collective...

Réelle ou non... il va dorénavant lui falloir la retrouver. Ainsi que tout autre personne
en possession d'un tel manuscrit. Ne serait ce que pour connaitre le fin mot de ce mystère.




Partie, envolée, passée, dans un monde meilleur... peu importe.
Le termes ne manquent pas pour qualifier un décès... une perte.

Quand le clerc de notaire est apparu à sa porte il a feint
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diabloca

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mer 21 Mar - 23:02

Quand Diabloca vit pour la première fois le paladin, elle eut un léger mouvement de recul. Il était plein de poussière, son cheval épuisé était plein de sueur collante et marron du chemin parcouru. De plus, l'elfe semblait hagard, surement de fatigue. Les yeux exorbités, il la dévisageait comme s'il ne pouvait pas y croire. Il resta un moment à la regarder, jusqu'à ce que, agacée, elle lui tourne le dos et se prépare à partir.

C'est alors qu'il sembla retrouver l'usage de la parole et lui demanda si elle était bien Dame Diabloca. Elle confirma par un hochement de texte. Il insista en lui demandant si elle était bien demi ange, demi diablesse. Elle haussa les épaules devant son insistance. S'il ne le voyait pas...

Il descendit de cheval, et s'approcha d'elle, et sorti de sa besace un livre. Il n'avait encore rien demandé, mais elle fut prise d'un mauvais pressentiment. Quand il lui tendit l'ouvrage en lui demandant si elle savait traduire certains passages, elle recula vraiment.

Elle sentait le pouvoir maléfique du livre jusque dans ses os, et sa peau était comme électrisée. Comment avait il pu avoir un tel ouvrage? Et pourquoi, surtout lui montrait il? De façon aussi inocente, en plus. Ne savait il pas que l'ouvrage portait avec lui nombres de malheurs? Ne le sentait il pas? Elle le regarda avec attention, le dévisagea, même. Elle ne sentait aucun mal. Rien dans le paladin ne lui indiquait que son âme pourrait être corrompue. Elle en était d'ailleurs fort surprise. Non, plutôt une grande inoncence, dans le bon sens du terme.

Elle ne put cependant pas s'empêcher de s'énerver après lui. Lui reprochant de lui mettre un livre maudit sous le nez et de lui faire subir le suplice de la tentation du pouvoir.

Mais, réflexions faites, elle se demanda aussi pourquoi il venait la voir elle. Quand elle sut qu'il avait été renseigné par ouie dire, elle s'inquiéta. Pas pour elle, ni pour son livre à elle, il était en sécurité, totalement. Mais plutôt pour lui et pour ce livre ci. Il ne fallait pas qu'il tombe entre de mauvaises mains, absolument pas.

Elle refusa donc de lui traduire et lui recommanda longuement de cacher l'ouvrage dans un lieu secret et sur, et de ne plus y toucher. Puis, elle se prépara à reprendre ce qu'elle faisait avant d'être interrompue, c'est à dire, chasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shelton

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Sam 24 Mar - 1:34

Enfin, après des semaines d'efforts, il avait enfin retrouvé la célèbre Diabloca. Saisi par sa beauté et impressionné par sa sévère prestance le paladin n'avait fait que s'embrouiller dans ses tentatives d'explications et posé des questions irritant son interlocutrice. Elle avait refusé de traduire quoi que ce soit, crié vertement après lui et repartait visiblement très énervée.

"Ah ça c'est un peu fort! Je n'ai pas parcouru tant de lieues en tous sens pour être ainsi éconduit!
Et puis... c'est ma seule piste pour démêler le fin mot de tout ceci!"

Il la rattrapa au triple galop afin d'essayer une nouvelle fois de la convaincre: "Si j'ai pu parvenir jusqu'à vous c'est que d'autres vous cherchent aussi! D'après ce que j'ai compris quelqu'un souhaite réunir tous les ouvrages à des fins peu
reluisantes et des mercenaires traquent tous les possesseurs d'un exemplaire.
Je pense qu'il faut prévenir chacun d'eux du péril... et nous devrions unir nos efforts pour empêcher ce sombre complot."

Diabloca poussa un soupir en haussant les épaules.
"J'ai cherché à détruire mon opuscule" reprit le paladin "s'il en manque un... nul ne parviendra à les collecter! Mais il résiste à toute forme de dégradation. Le feu, la hache, rien n'y fait! Je l'ai même jeté dans l'océan lors d'un voyage nocturne en bateau... pour le retrouver intact sur la table de chevet de ma cabine au matin! Il faut que vous m'aidiez!"

La barbare sembla hésiter un instant puis reprit sa chasse en s'enfonçant dans les fourrés. "Grmbl... Elle a du charme mais alors quel caractère de cochon!" grommela Shelton dans sa barbe inexistante.

"Puisque c'est comme ça je vais lui prouver que le contenu de ce maudit bouquin est dangereux! Je vais lancer une des rares incantations que j'ai
réussi à déchiffrer et elle sera bien obligée d'admettre que j'ai raison!"

En entendant l'elfe psalmodier à quelques mètres de là Diabloca se figea."Quel imbécile! Il ne va tout de même pas..." Trop tard! Un immense flash lumineux embrasa la forêt suivi d'un cri d'effroi de Shelton.

Elle fit demi tour en saisissant son fouet pour courir à son secours.
La formule utilisée ne lui était pas inconnue:
le benet d'elfe venait de matérialiser son pire cauchemar!

En effet... elle le retrouva tétanisé devant le terrible monstre qu'il avait magiquement créé et qui s'avançait vers sa proie...

...une petite araignée des champs!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diabloca

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Lun 26 Mar - 16:45

Alors que Diabloca pensait avoir mis fin de façon définitive à la conversation, elle entendit le galot d'un cheval. Non! Ce n'était pas possible. Ce satané elfe la poursuivait. N'avait il pas comprit qu'elle ne voulait rien avoir à faire avec le livre qui semblait lui tenait tant à cœur.

Il insitait, argant le fait que le livre était maléfique et que des individus étaient très certainement en train de chercher à les réunir. Comme si elle ne savait pas tout ça. La seule information interessante qu'il livra était qu'il avait essayé de détruire et de se débarasser du livre. Sans y parvenir. Il voulait aussi de l'aide pour ça.

Elle hésita un instant. Cette démarche était interessante. Cependant, il avait échoué. Pourtant, le livre devait le considérer comme son propriétaire légitime, vu qu'il était revenu. Sinon, il aurait disparu à tout jamais, cherchant un autre possesseur. Apparement, de puissant sorts protégaient le livre. Devait elle risquer la tentation juste pour ça? Elle réfléchit et décida que non. De toute façon au moins le sien resterait introuvable, alors.... Si le paladin daignait l'écouter et cacher le sien, tout irait bien. Elle tourna définitivement le dos et alla chasser dans une clairière proche. Elle était concentrée sur quelques lezarus à tuer pour le repas de sa monture carnivore, quand elle entendit l'elfe lui parler à travers les fourrés, comme s'il pouvait la faire changer d'avis. Elle le savait parfaitement que ces livres étaient dangereux.

C'est alors qu'il fit une chose à laquelle elle ne s'attendait pas du tout. Peut être pensait il qu'elle le ne croyait pas. Pourtant si. Elle ne le croyait que trop bien. Mais c'était trop tard, la formule magique qu'il psalmodiait était finie. Elle entendit son hurlement de terreur. Elle gromela pour elle même. Non de non! Il avait utilisé une formule de matérialisation du Pire Cauchemar. Elle hésita un moment, en se demandant si elle devait le laisser se débrouiller tout seul. Après tout, c'est lui qui avait voulu réciter la formule. Mais bon, au bout d'une seconde ou deux, sa moitié angélique l'emporta et elle couru pour lui porter secours.

Elle arriva rapidement à l'endroit où elle l'avait laissé tout à l'heure. Sur le moment, elle ne vit rien et s'arrêta , perplexe. Il tendit le doigt, lui montrant un endroit devant lui. Elle regarda, et ne vit toujours rien. Elle scruta l'étendu sauvage, cherchant une forme spectrale ou autre. Toujours rien. Elle suivit le doigt tendu et tremblant du paladin, et vit.......

Une araignée!........

Certe, elle n'aimait pas tellement ces créatures, elle se souvenait que trop bien hélas de combats contre des arachnes géantes dans certains recoins des enfers... Mais là....

Cette créature était minuscule. Elle ne savait pas si elle devait en rire. Elle remarqua le teint pale de l'elfe et décida d'avoir pitié de lui, malgré l'illarité qui la menaçait. Elle écrasa la coupable d'un pied miséricordieux.
Puis, un peu énervé malgré tout, elle se retourna vers l'elfe, continuant à brandir son fouet de manière menaçante.

«Bon, tu veux quoi à la fin? T'es pas un peu fou de lire des formules à voix haute, comme ça?
Je t'ai dit de dissimuler ton livre. Le mien est introuvable, donc inutile de chercher à détruire celui ci.
Alors, qu'à tu as dire pour ta défence, avant que je te punisse?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shelton

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Lun 26 Mar - 21:10

Shelton prit un instant pour retrouver son souffle et ses esprits. Il avait déjà combattu moult trolls, orcs,
zombis et même un dragon une fois mais possédait une sainte horreur de ces maudites araignées des champs
depuis l'enfance. A la période des moissons elles fuyaient leur logis pour investir celui de Granny. Pouah...

En voyant Diabloca furieuse s'adresser à lui l'arme au poing il se demanda un instant
s'il n'aurait pas préféré combattre l'arachnide finalement.

Il lui tendit son livre sous le nez en prenant le ton le plus assuré qu'il pu:
"Parce que tu crois vraiment pouvoir dissimuler ce genre de chose?
Pour les initiés un tel objet transpire la sorcellerie à des lieues à la ronde! Et ceux qui courent après disposent de plus d'un moyen pour le récupérer: divination, boule de cristal, cartomancie, euh...
lecture des lignes du pied et que sais je encore!
"

Diabloca poussa un soupir de dépit devant l'obstination du paladin.

"Aussi bien caché et protégé soit il ton exemplaire finira entre de mauvaises mains si tu ne fais rien!
Tu ne réalises pas les moyens dont ils disposent! Dans la dernière auberge où j'ai fais étape j'ai du
pourfendre deux assassins qui s'étaient magiquement télépétés dans ma chambre!

- On dit "téléportés". Pouffa la barbare.
- Ah bon? Pourtant, à l'odeur de souffre lors de leur apparition on aurait dit...
Bref, de toute façon si tu refuses de m'aider je continue d'incanter tout ce que je peux! Na!
"
dit l'elfe en feuilletant son opuscule.
"Alors... gnah-gnah-gnah... là je ne comprend pas... gnah-gnah tiens! Ce sort là: Apocalypse totale!
Ou bien... gnah-gnah cet autre: l'heure du sang! Ou encore...

- Mais en quoi veux tu que je t'aide à la fin?" l'interrompit son interlocutrice agacée.

Shelton sourit benoîtement. Peut être allait elle enfin accepter? Il plongea la main dans les fontes
de sa monture pour en ressortir une carte qu'il déplia maladroitement.

"Ben j’espérais que tu puisses détruire mon exemplaire. Ce n'est visiblement pas le cas sinon
tu l'aurais déjà fait rien que pour avoir la paix et que je déguerpisse! Mais ce n'est pas grave;
j'ai un plan B !
" Il retourna sa carte trois fois avant de trouver le nord et pointa du doigt un lieu
en arborant un air tout fier de lui.

"Là! Juste derrière ces marais se trouve le temple des Milles Souffrances. La légende prétend
qu'il contiens un puits de flammes éternelles capables de forger ou détruire n'importe quel artéfact!
"

Diabloca commençait à saisir où il souhaitait en venir et afficha une moue dubitative.

"Seulement... c'est un site démoniaque et je suis un paladin, serviteur du bien et tout ça tu vois?
Je ne pourrais même pas en franchir le seuil de part ma confession et la foi qui m'anime.
Alors que... Si j'en crois les rumeurs à ton sujet tu es demi-démone, non? Alors écoute: tu m'accompagnes
là bas, tu y jettes le bouquin ni vue ni connue et hop le tour est joué! Je t'aurais bien confié l'ouvrage
mais si c'est pour le voir réapparaître demain matin aux pieds de mon lit non merci! Et puis... malgré ton
adorable aspect j'ai une confiance limitée envers les démones, sans vouloir te froisser.
Alors? Ce sera facile! Tu rentres, tu sors et voilou!
"

La barbare examina le parcours a effectuer en cogitant.

D'un coté, toute cette histoire ne l'emballait guère mais de l'autre si elle ne faisait rien ce benêt d'elfe
serait bien capable de provoquer des catastrophes, involontairement ou non. Et puis... la région qu'il
souhaitait rejoindre regorgeait de Chupons, proies qu'elle affectionnait tout particulièrement lors de ses
parties de chasse. Elle pouvait toujours l'escorter jusque là et puis...

L'apparition soudaine d'un halo translucide interrompit ses pensées.
Deux formes humanoïdes s'en extirpèrent en silence, l'air menaçant.

"Encore eux ? Ce sont les deux meurtriers de l'auberge!" s'écria Shelton en tirant son épée hors du fourreau.
- Je croyais que tu les avais tués?" gronda Diabloca
- C'est le cas!"

En effet... le teint cadavérique et les multiples plaies purulentes des deux sicaires ne laissaient aucun
doute quand à leur condition actuelle. Malgré l'excellente célérité dont ils faisaient preuve pour
préparer leur assaut ils n'étaient plus que... des morts vivants. Lors de son précédent combat, Shelton
avait bénéficié de leur mésentente et leur dispute concernant celui qui allait percevoir la prime
sur sa tète pour les vaincre sans coups férir. Dorénavant... toute lueur d'humanité les avait quitté et
ce n'étaient plus que deux froides machines à tuer qui s’apprêtaient à accomplir leur basse besogne.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diabloca

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Lun 2 Avr - 20:18

Bon, d'accord son histoire de détruire son livre n'enchentait guère Diabloca. Surtout que quelque soit les moyens et l'intelligence du ou des chercheurs, ils ne pouvaient pas chercher son exemplaire en Enfer, surtout dans le cercle où elle l'avait caché. A moins qu'ils ne fussent des démons eux même...

Mais bon, Shelton semblait décider à détruire son livre, et deplus, il risquait de faire des bètises si elle ne collaborait pas. Elle se demandait si elle le détruirait vraiment, si elle en avait envie ou si elle en était capable.

Elle fut grossièrement interrompu dans sa réflexion par l'apparition d'un halo de magie. Il se discipa peu à peu laissant place à deux individus patibulaires que Shelton reconnu pour être les gens qui avaient tenté de le tuer à l'auberge. Sauf que.... Après un léger examen, il s'avéra que ce n'était plus que deux morts vivants. Diabloca savait quoi faire, elle s'y connaissait en mort vivant et pour cause. Elle rangea son fouet à sa place sur sa ceinture et dégaina dans le même temps son épée. Sans un regard à Shelton, elle fonça au devant de l'ennemi. Elle espérait que le paladin serait apte à se défendre, tout au moins retarder son adversaire si elle était trop lente à tuer le premier.

Diabloca se rua donc sur les deux adversaires qui venaient de se présenter à eux, de façon rapide et silencieuse. Oui, évidemment, pas besoin de cri de guerre contre des morts vivant. Elle visa le cou, espérant le toucher mortellement en une seule attaque. Malheureusement, l'assassin avait gardé quelques réflexes de combat et il para son attaque. Pas complètement, vu la force de la barbare, mais suffisamment pour laisser le temps à son complice de marcher sur Shelton. La demi diablesse jura. Il fallait absolument qu'elle abatte celui ci le plus vite possible, elle ne savait pas trop comment se débrouillait le paladin en combat rapproché, mais elle ne voulait pas se déconcentrer en regardant.

Un nouveau coup paré, puis un autre. Mais il ne faisait pas le poids face à sa force, donc elle eu une idée. Elle frappa son arme pour qu'il l'abaisser, puis, d'une remonté rapide, lui trancha le cou. Privé de sa tête, le zombie ne faisait plus que des gestes désordonnés et elle eu tôt fait de lui couper les autre membres. Il faudrait ensuite bruler tout ça, mais ça pouvait attendre, il était suffisemment inoffensif ainsi. Elle se retourna et se précipita vers Shelton. Celui ci se défendait bien mais il ne faisait que des coups normalement mortels, au lieu de trancher dans le vif. Elle vint à son secours en faisant subir le même sort au second assaillant, qui n'eut pas le temps de se défendre, vu qu'il était occupé avec l'elfe.

Elle réunit les morceaux, les surveillant pendant que le paladin allait chercher du bois. Puis, ils firent bruler les restes qui bougeaient encore, de leur non vie, dans un grand feu à l'odeur nauséabonde.

Diabloca soupira. Elle était un peu lasse de tout ça et se serait bien reposée. De plus, elle avait récolté quelques écorchures durant son combat. Elle avait déjà remarqué que, si son corps de barbare était terriblement efficace pour l'attaque, il était médiocre, voir mauvais quand il s'agissait de se défendre. Elle essayait de palier autant que possible à cet état mais souvent, ce n'était que pour limiter les dégats.

Ils séloignèrent lentement du lieu de l'attaque, autant pour l'odeur que pour ne pas rester au même endroit si quelqu'un aurait voulu leur renvoyer des assaillants. Tous les deux cherchaient à souffler après la bataille qui avait été tout de même enlevé, malgré le faible nombre d'adversaire. Peu a peu, la puanteur s'atténuait et ils s'arrêtèrent enfin. Shelton se remit à fouiller pour retrouver sa carte. Il ne la trouvait pas, et s'énervant en fouillant ses affaires. Diabloca leva les yeux au ciel. Et si, c'était arrivé. Shelton l'avait sans doute perdu lors de la bagare ou bien quand ils s'étaient éloignés. Soupirant, pestant, elle fit demit tour pour refaire le chemin inverse. Soudain, les buissons sur leur droite bougèrent. Sur le qui vive depuis l'attaque, elle tira son arme et bondit dans la brouissaille, le plus silenceusement possible. Une ombre bougeait, mais elle était à contre jour et cela l'empêchait de bien voir. L'épée au clair, elle comptait bien sur l'effet de surprise pour occire cet ennemi avant qu'il ne l'aperçoive ou ne l'entende. Et d'un seul coup, elle freina des quatre fers, faisant gigler la terre sèche sous ses bottes. Elle connaissait cette personne, et même très bien. Aerynsun.

«Bonjour, chère amie, quel plaisir de vous retrouver à l'improviste, mais que fais donc tu là?»


Dernière édition par diabloca le Mer 4 Avr - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aërynsun

avatar

Nombre de messages : 95
Localisation : Ile de Yakim
Date d'inscription : 04/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mar 3 Avr - 20:18

Spoiler:
 
...Quinze minutes avant...

La guerriere mage Aërynsun remontait la piste de la horde de "Memosuraho bleu" sorte de gros champigons bleus. Ils se déplacaient en horde de 6 individus, en perpetuelle mouvement. Leur mine facétieuse cachait une retoutable agressivitée. Cette race de monstres, à l'allure champignonesque, pouvait être utilisés comme composant pour certaines potions. L'elfe aux cheveux de feu s'en servait surtout comme ingrédients secrets pour ses omelettes .

Cela faisait une heure qu'elle avait pisté leurs traces, jusque derrière un bosquet, mais toujours aucun "Memosuraho bleu". Seules leurs faibles traces de pas laissaient imaginer que ces champignons bleus moqueurs avaient fait une pause avant de redisparaitre dans la nature.

Aërysun laissa échapper un juron Orcien, décidément, ce n'était pas son jour pour chasser ces créatures...

Elle continua son chemin tranquillement sans siffler cette fois, l'agacement suivi d'un mal de crâne émergèrent en même temps. Elle se retrouva nez à nez avec un tas de membres à moitié calcinés empilés les uns sur les autres...

" ?!? Au moins, il y en a qui s'amuse par ici, ce n'est pas comme certaine..." lâcha-t-elle dépitée...

Un objet étrange attira son attention, un parchemin. Elle le fixa un moment avant de ce décider le prendre ou pas. Elle observa autour d'elle rapidement, peut être n'était elle pas seule ? Personne, aucun bruit à part ce "papillon fou" qui virvoltait dans toutes les directions.

Elle ramassa l'objet qui s'averait être une carte. Elle la retourna dans tous les sens, sans comprendre l'orientation indiquée...

Ne savait elle pas lire cette carte ? Des mots inscrits incompréhensibles, ou était ce un dialecte qu'elle ne connaissait pas ?...

" Blmsnklchswl... Blmsnklchwlpumm... Humm ça manque de voyelles..." finit elle par lire avec beacoup de difficultés

La carte s'illumina pour dessiner des traces de pas, comme pour indiquer la direction à prendre

"?!? Et bien en voilà une surprise, une carte bien intéressante... " dit elle en souriant " ...Humm voyons voir et cette croix à la fin ?!?... On dirait une montagne... Non ce n'est pas ça... On dirait..." elle fut interrompue par un gloussement moqueur

Un "Memosuraho bleu" regardant l'elfe essayer de déchiffer un bout de papier chiffonné, il riait en tirant sa longue langue rosâtre baveuse.
En un temps trois mouvements, Aërynsun plia grossièrement la carte et la fit glisser à sa ceinture, sortit sa dague de son foureau et se dirigea furieusement vers le champignon bleu hilare.

" Saleté de bestiole, tu vas crever foi d'Aëryn !!! #@*$¤£$§~%** " suivi d'un chapelet d'injures orciennes qui ferait palir de honte n'importe quel mâle orc nawakimien...

Elle poursuivit le "Memosuraho bleu" dans le buisson en face d'elle, une lutte sans pitié commença. Des gloussements de rire ainsi que des cris étranges... Elle finit par assommer le monstre qui riait toujours même inconscient. Elle se releva rapidement, vérifiant autour d'elle, il était hors de question pour elle qu'on puisse la surprendre dans cet état...

Il fallait maintenant couper cette langue immonde qui avait osée toucher ses mains et ses jambes



... Maintenant...

Tout à coup, une masse sombre surgit sans bruit devant elle. Ayant la lumière dans les yeux, elle ne vit pas ou ne reconnut pas la silhouette de la Barbare Morte-vivante à moitié ange et démon

Aërynsun surprise dans un premier temps, avait fait un mouvement en arrière par pur réflexe. Pas de téléportation, étrange, n'était ce pas ce qu'elle faisait spontanément face au danger ?
Son attention se porta, une seconde, sur la motte de terre séche giclant sur des cuissardes d'un rouge sanglant, puis levant les yeux vers son adversaire non-agressif

Elle n'avait pas laché le "Memosuraho bleu", ni coupé sa langue baveuse...

" ?!? Diabloca ?!? " s'écria-t-elle

«Bonjour, chère amie, quel plaisir de vous retrouver à l'improviste, mais que fais donc tu là ?»

" Salutations Démonange !!! " lui répondit-elle avec le sourire tout en faisant une certaine révérence que reconnaissait trop bien la Barbare " Eh bien... " avec une rapidité coupa la langue du champignon bleu

La langue atterrit au pied de Dame Diabloca, éclaboussant au passage ses belles cuissardes rouge sang de sombres tâches bleuâtres

"Oups...!!! Gomen'... Désolée... hi hi hi hi " gloussa-t-elle, fixant la morte-Vivante, sans vraiment répondre à sa question

Dame Diabloca fusilla de son regard froid Aërynsun, comme si elle voulait imprimer ce moment dans un coin de sa mémoire, elle savait parfaitement quelle punition lui infliger ultérieurement... "Maudite elfe effrontée, osé ainsi maltraiter mes cuissardes neuves toutes droits sorties de..." pensa-t-elle dans un sourire machiavélique à peine perceptible,

" Ce n'est rien, de vieilles cuissardes... " lui déclara-t-elle souriante, "Viens donc m'embrasser au lieu de jouer avec ce "Memosuraho bleu" mort "

Elle fit une grande accolade à son amie...

Dame Diabloca et l'elfe aux cheveux flambloyants sortirent enfin du buisson côte à côte


Dernière édition par aërynsun le Ven 27 Avr - 18:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorkas

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mer 4 Avr - 14:44

C’était vraiment insensé. Dorkas posa les rames, et la barcasse fila silencieusement jusqu’à la rive vaseuse et envahie de palétuviers, dans la brume de l’aube on voyait à peine au delà de la maigre mangrove qui survivait dans ces eaux saumâtres.
Le nain poussa l’embarcation vers quelques racines tordues, la coinça bien solidement, car il espérait revenir avant la fin de la prochaine marée, s’échapper vite de cette terre hostile.
Il entendit comme un ricanement ; quelque chose de lucide, loin dans sa conscience se manifestait, de plus en plus souvent, et il failli céder cette fois en se disant qu’effectivement il avait peu de chance de revoir jamais cette barque.
Il s’était avancé bien loin, au delà de limites tolérables. Au bord du monde….
Bientôt, il arriverait au Temple des Mille Souffrances....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shelton

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Ven 6 Avr - 14:06

Ignorant tout de la progression actuelle du mystérieux Dorkas notre barbare
poursuis les présentations entre ses deux amis qui sympathisent. Shelton explique
les raisons qui les ont amenés jusqu'ici et parachève son récit en relatant amèrement
la perte de leur carte. Lorsque Aërynsun la lui présente en souriant il exulte de joie.

"Tu l'as retrouvé? Formidable! C'est la chance qui t'envoie! Que dirais tu de
la conserver par devers toi afin que je ne l'égare plus et de nous prêter main
forte face aux forces du Temple?

- Pardon? "intervient la demi démone. "Quelles forces du temple? Je croyais
qu'une fois là bas ce serait un jeu d'enfant? Que je n'avais qu'à brûler ton
livre et ressortir?!?

- En fait" Bredouille le paladin "J'ai peut être omis de spécifier qu'il y aurait
surement quelques gardes... et des prêtres satanistes aussi... mais rien de bien
méchant hein! Rassure toi!

Les deux compères commencent à se quereller sous l'oeil amusé d'Aërynsun
qui finit par les interrompre en riant:
"On jurerais voir un vieux couple! Ne vous chamaillez pas les amoureux,
c'est avec plaisir que j'irai de conserve à l'aventure avec vous!
"
Shelton se mit à rougir.
"Mais avant de repartir nous devrions nous restaurer et nous laver aussi.
Je suis couverte du sang poisseux d'un Memosuharo Bleu quand à vous...
on croirait que vous avez dansés avec un cadavre! Pouah!

- En fait, il y en avait deux!" rectifia Shelton ingénument.

Le petit groupe se dirige alors vers un rivière située non loin de là et sitôt
pied à terre le paladin commence a se dévêtir lorsque Diabloca l'interrompt
vertement: "Shelton! Laisse nous un peu d'intimité voyons!"

Suspendant ses gestes, une botte à la main, il la dévisage en se demandant
ce qu'il a encore bien pu faire de mal.

"Emmène donc les chevaux s'abreuver plus loin en aval. Et profites en pour
te nettoyer, ça ne te fera pas de mal. Allez zou! File!
"

Tenant les rennes de notre petit trio en main, il longe la rive en maugréant.
"Raah les filles, faut toujours que ça fasse des manières! De toute façon
j'ai jamais compris cette obsession de la propreté. Un bain une fois par an
c'est amplement suffisant!
"

Par dépit, il shoote alors dans un petit cailloux afin de le projeter
dans les flots... de son pied nu. Et reprend sa route en claudiquant
après avoir poussé un cri de douleur.

"Et pourquoi Dame Aërynsun s'est elle esclaffée en parlant d'amoureux?
C'est stupide! Depuis que nous arpentons la contrée sauvage ensemble
j'ai juste appris à mieux la connaitre et l'apprécie un peu plus chaque jour
mais...
" Ses joues s'empourprent une fois encore contre son gré.
Ce qui l'agace au plus haut point et ne fait qu'en accentuer l'effet.

"Je sais quoi faire!" pense-t-il en sursautant soudainement, comme
à chaque fois qu'une idée lumineuse lui traverse l'esprit.
"Pendant que nos montures se désaltèrent je vais monter le campement
et partir chasser quelque gibier que je ferais rôtir pour le repas du soir!
Voilà qui devrait leur faire plaisir à toutes deux!
"

Sortant de leurs ablutions dans le plus simple appareil, les deux amies
rejoignent la grève afin de se revêtir. A leur grande surprise, les armes
sont toujours là mais leurs vêtements ont disparus... si ce n'est quelques
lambeaux épars.

Courroucée, Diabloca se saisit de son fouet et le fait claquer en hurlant:
"SHELTON! Arrête immédiatement tes blagues idiotes! Les plus courtes
sont les meilleures! Restitue nous immédiatement nos vêtements ou sinon...

- Attends! Regarde les traces au sol. " l’interrompt Aërynsun.
"visiblement ce n'est pas..."

Sa phrase est alors interrompue par le passage de Shelton, en pleine course
éperdue... agitant les bras en l'air, tout affolé. "C'est pas moiii! J'ai rien fait!"
s'égosille-t-il en continuant sa route comme une flèche sans même leur porter
un regard.

"Qu'est ce qu'il lui arrive là? Il ne va vraiment pas bien ton pote!"
interroge la guerrière-mage toute interloquée.

Avant même que son interlocutrice ait pu répondre, elles voient
toutes deux surgir un sanglier sauvage à la poursuite de l'elfe affolé.
Puis deux, trois... un bonne vingtaine en tout! Chargeant obstinément
avec l'écume aux babines.

Diabloca reconnait alors sa culotte qui pend aux défenses d'un
des animaux et Aërysun une de ses cuissardes qui s'achève d’être
mâchouillée dans la gueule d'un autre.

"Ne me dis pas qu'il a attiré une harde de razorbacks enragés sur nous?"
s'exclame Aërynsun en se frappant le front. "Il n'en rate pas une ton copain!
- Oh... ça c'est rien". soupire Diabloca en réponse. " C'est même très en deçà
de ses âneries habituelles. Il ne doit pas être en forme aujourd'hui.
"

Shelton repasse alors dans l'autre sens... se tenant les fesses cette fois ci.
"Dites? Au lieu de discuter, aidez moOoi! Au secoOours!"
Il semble à bout de souffle et a manifestement raté son virage pour repasser
par ici, comme en attestent les multiples cabossages en formes de cornes
situés sur la partie postérieure de son armure.

"Au secoOours!"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shullia

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 19
Localisation : près de la lune...
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Sam 7 Avr - 19:52

d'un coup, les sangliers s’arrêtèrent et regardèrent tous d'un bloc vers une direction. vers une silhouette, plutôt. qui puait le gland (nourriture préféré des sangliers, et comme les razorbacks sont de la même famille...).
ils foncèrent tous, et la silouhette s'encourut.
dix minutes plus tard, Shulia -car c'était bien lui (elle fait cliché, ma phrase? noooooooooooon) -revint sans les razorbacks.

- bonjour, Diabloca, Shelton. Bonjour, belle dame inconnue.
"remarque leur air entre la gène et la colère"

- ho! Sont-ce ces fieffés coquins qui vous ont dévêtu ou est-ce Shelton? En tout cas, ne vous inquiétez pas, je n'ai nullement tué ces pauvres bêtes, je les ai seulement semé.
ignorant le regard noir de Shelton qui, apparemment, n'a pas apprécié sa façon de nommer les razorbacks "ces pauvres bêtes", il demanda

- j'ai ouïe votre discussion, non pas que je vous espionnais, mais je me baladai dans le coin et mes oreilles très fines entendirent vos propos. Il se trouve que j'ai, moi aussi, possession d'un de ces fameux livre. Cela vous étonnera, mais je l'ai trouvé dans un buisson, il y a longtemps de cela.
voyant leur yeux s'agrandir, il ajouta

- je l'ai jeté, ne lui trouvant aucun intérêt.
leur yeux ressemblaient maintenant à deux pleines lunes.

- mais il m'est revenu, alors je l'ai avalé pour ne pas l'avoir dans les pattes. Seulement, il est ressortit indemne. Je l'ai donc enterré dans un lieu muni d'une barrière anti-magie. Bref, tout ça pour dire que mon livre à peu de chance d'être trouvé, et que je vous rejoindrai bien dans votre quête. A part ça, voulez-vous que j'aille vous cherchez des vêtements, chères amies?



Dernière édition par Shullia le Mer 11 Avr - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorkas

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Dim 8 Avr - 13:56

L’air était doux, chargé de senteurs d’humus, de sels , des nappes de joncs , il respira à plein poumon. Il remontait le sentier sableux qui serpentait le long de la plage, encombré de branches mortes, bois flottants charriés là par les vents hurleurs des automnes, par les grandes marées des hivers, certains s’amoncelaient en pyramides infranchissables, et il peinait pour avancer, pour rejoindre la plaine plus haut.

Des courlis cendrés, des hérons verts, des aigrettes, des échasses nichaient la, et une colonie de sternes ; à peine se dérangeaient elles à son passage. Mais comme il atteignait la lisière d’un bosquet, une centaine d’entre elles s’envolèrent dans un long cri strident affolé, en même temps qu’on entendit un grondement, un galop plutôt, et les fourrés tremblèrent puis s’écrasèrent au passage d’une horde de sangliers.
Un décantonnement ? songea Dorkas ? Ici ?
Puis il distingua un humain, non, un elfe, qui courait, courait en hurlant, bientôt la horde le rattrapait, se jetait presque sur lui, allait le piétiner, l’écraser menu, quand un humain surgit à la suite, dévia la furie animale puis tous disparurent dans les frondaisons du bois. Dorkas rit, le plus silencieusement possible.
Mais comme il lui fallait éviter cette piétaille en perdition, ça allait lui rallonger le chemin, il soupira….

Quelques escalades plus tard, il arrivait à une bâtisse en ruine, pierres et poutres noircies, envahies de végétation piquante et lacérante , il passa une fenêtre étroite même pour lui, et se retrouva en équilibre sur des gravats, il connaissait l’endroit, et eut vite fait de longer les restes d’un comptoir, en évitant des sièges et tables borgnes,pour arriver à l’entrée d’un couloir à meme la roche que ne dissimilait plus une toile de lin en lambeaux.
Il continua, dans l’obscurité totale maintenant, la main sur le mur à sa droite, avec précaution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diabloca

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Lun 9 Avr - 10:59

Trop, c'était trop. Diabloca commençait à avoir la moutarde qui lui montait au nez de façon incontrôlable. D'abord les sangliers qui mâchonnent leurs affaires en ne laissant que les armes, et ensuite, Shelton et cet inconnu qui se plantaient là devant. Ne voyaient ils pas qu'elles étaient deux femmes encore nues? N'avaient ils aucune convenance? D'un geste furieux, elle récupéra son épée, sans lâcher son fouet, une lueur de meurtre brillant dans ses yeux.

- "Shulia, Shelton, je vous donne trente seconde pour vous tourner et disparaître dans les buissons pendant que je récupère des affaires descentes pour nous vêtir, Aerynsun et moi."

Et elle ajouté, d'un ton froid et dangereusement bas.

- "A moins que vous ne souhaitiez goûter à la colère de mon fouet..."

Sans demander leur restes, les deux malotrus filèrent dans la direction demandée pendant que Diabloca leur criait.

- "Et ne revenez pas avant que je vous le dise!"

Puis grommelant moitié pour elle même, moitié pour l'elfe guerrière mage, elle se mit en devoir de faire un petit pentacle simple, en le dessinant sur le sol sec à l'aide d'une branche solide. Quand la figure magique fut fini, elle dit quelques mots en langue démoniaque et un serviteur infernal fit son apparition dans le cercle. Elle lui donna quelques instructions, et celui ci disparu ce qui parut quelques instants. A son retour, il avait deux tenues démoniaque entière que les femmes s'empressèrent de revêtir.
Diabloca choisit la tenue entièrement métallique, avec jambière couvrant l'intégralité de la jambe, et possédant des têtes de morts en guise de genouillère et un plastron possédant des cranes de démons en épaulette. Son amie prit l'autre tenue, identique.

Une fois de nouveau descentes et la colère un peu oubliée, les deux "hommes" revinrent et ils purent enfin se détendre en dégustant quelques aliments grillés au feu de bois, allumés pour l'occasion. Mais déjà, ils trouvèrent qu'il était temps de repartir. L'après midi avait bien avancé, et la chaleur devenait de plus en plus accablantes. La progression dans la forêt qui se transformait de plus en plus en jungle impénétrable était par ailleurs de plus en plus difficile.

La demi démone commençait à s'agacer, surtout qu'elle était en proie à une attaque de moustique, presque aussi gros que des frelons, en règle. En fait, les autres n'étaient guère plus épargné, à part Shulia, curieusement. Sans doute leur présence était due au cloaque nauséabond qui se trouvait à leur droite. D'ailleurs, elle avait aussi de la boue sur sa nouvelle tenue. Elle commençait à en avoir sérieusement assez quand la végétation s'éclaircit enfin de façon brutale. Ils étaient arrivés dans une large clairière dans laquelle se tenait un temple. Il n'était pas vraiment en bon état, et Diabloca se demanda s'il était prudent de pénétrer là dedans.

Elle regarda Aerynsun, levant les yeux au ciel. Puis le Paladin, d'un air relativement fâché.

- "Non mais, c'est une blague?????....."




*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaila



Nombre de messages : 5
Localisation : ile d'oléron
Date d'inscription : 10/04/2012

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mar 10 Avr - 20:58

Elle tournait ..Elle dansait... Cela il n'y avait pourtant pas fort longtemps... Cependant... Maintenant... Il lui semblait que cela faisait des siècles...

Trahi par les siens elle avait du fuir... Pourtant n'était-elle pas la dernière descendante ... Alors pourquoi ELLE...

Avoir écoper d'une tache aussi ingrate... Encore aurait-il fallut que plus d'information lui soit fourni...

Pars a la recherche des elus et rejoins leur quete et emporte avec toi ton livre !!! Tu a oser le retrouver a toi maintenant de le détruire !!!


"Mais comment je dois les retrouver hein ... Je suis une elfe pas un chien truffier !!! "

Elle se leva, remercia l'arbre qui lui avait permis de dormir dans ses racines bien a l'abri, ramassa des fruits sauvage... Et regarda le livre...

" Le destin en a décider tu dois partir ou nous te tuerons... Et après ca dit être un clan matriarcal... La famille la plus noble... ET VOUS ME LAISSER TOUTE SEULE !!!"

Elle marcha ... marcha... Et tomba de tout son long dans une rivière...

"Ah non mais c'est pas vrai ... Heureusement qu'il fait beau ma robe va secher..."

Elle partie prestement se cacher dans les rochers... Elle... Elle les avait retrouver...

Se cachant elle décida de les suivre... Après tout on ne sais jamais... Peut-être étaient-ils dangereux...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shullia

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 19
Localisation : près de la lune...
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mer 11 Avr - 16:35

- bonjour !

Voyant la pauvre elfe sursauter, Shulia s'excusa
- Désolé. Je ne voulais point vous surprendre, mais juste vous demander pourquoi vous restiez ainsi à nous espionner, si le terme ne vous vexe pas. Venez plutôt avec nous, nous ne sommes pas dangereux... quoi que, Shelton l'est par sa maladresse, Diabloca par son côté diabolique et Aërynsun par ses ires dévastatrice. Et moi par façon de penser singulière. Mais peut importe. Shelton répare volontiers ses bêtises, le côté angélique de Diabloca modère son rival et Aërynsun ne se mettra sûrement pas en colère contre une elfe à l'allure si sympathique. Et moi, ben... va falloir faire avec!

Jaugeant les vêtement de prêtre, il ajouta
- et puis, avec vous, ça fera trois soigneur, ce qui n'est pas de trop.


Il appela ses compagnons, qui se désintéressèrent du temple pour venir, et en attendant qu'ils soient là, Shulia les présenta :

- celle qui a une partie angélique et une partie démoniaque s'appelle Diabloca ; sa nature diabolique à tendance à l'emporter, mais est toujours tempéré par son côté angélique, qui parfois l'emporte à son tour sur les décisions de la démone. L'autre fille, tu l'auras remarqué, est une elfe. Comme je l'ai déjà dit, ses colères sont d'une grande ampleur, mais sinon, elle est une bonne amie. Enfin, pour ce que j'en ai entendu, du moins. Je ne la connais autrement que de nom seulement depuis quelques minutes. Et le troisième, Shelton, est aussi un elfe , et a enchaîné son cœur à celui de Diabloca, et inversement, heureusement. Il est très amical, mais parfois un peu... bizarre.


Il termina sa phrase en chuchotant, car les trois intéressé étaient arrivé.

- ho, mais je me rend compte que je n'ai pas demandé votre nom. Quel est-i
l ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaila



Nombre de messages : 5
Localisation : ile d'oléron
Date d'inscription : 10/04/2012

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mer 11 Avr - 18:00

Mon nom ? Euh je.. je...

Surprise d'avoir été trouver malgré ses efforts pour passer inaperçue Kaïla s'évanouie brusquement et tombe au sol... Pour se réveiller entourée de tout ce petit monde...

Mais euh non ... Euh laissez mais pourquoi vous êtes là a me regarder d'abord vous me faites peur laissez moi

A peine sa phrase finie que voilà la jeune elfe grimpée sur ce qu'elle prenait pour un chêne mais qui était en réalité un tréant ... et se retrouvant projetée sur Diabloca ...

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

La voilà déjà partie se cacher dans le temple.

Oh non ciel c'est pas possible...Des araignées... Non A l'aide a moi au secours venez m'aider !!!

Apeurée Kaïla se cache dans un coin de la pièce ou elle se trouve en attendant les secours qui elle l'espère viendront...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shelton

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Dim 15 Avr - 1:56

Blottie contre une paroi de l'entrée du temple, Kaila s’accoutume peu à peu à l'obscurité
ambiante et finit par apercevoir une lourde porte de pierre couverte de runes anciennes.

Alors qu'elle s'en approche pour en distinguer les écritures l'huis s'ouvre violemment en
laissant apparaître une douzaine de créatures encapuchonnées. Leurs robes rouge sang
semblent revêtir des ombres de jais opaque, uniquement percées de braises ardentes
en guise d'orbites.

Prise d'une légitime panique, Kaila sors en courant afin de rejoindre ses nouveaux amis
à l'extérieur pour ne pas succomber à l'odeur de souffre qui a investit la pièce.

Aërynsun la noble guerrière-mage; Diabloca la mi-démone; Shulia le fils de la lune et
Shelton le naïf paladin se sont rassemblés dos à dos, arme en main, en un petit cercle
compact où ils l’accueillent de bonne grâce, soulagés de la retrouver saine et sauve.
Elle réalise alors la raison de leur actuelle formation tactique et de la tension latente.

Un à un les grands arbres locaux s'approchent lentement. Les racines craquent bruyamment,
les branches bruissent, le bois grince et le sol tremble sous leur présence séculaire qui
se resserre comme un étau autour du petit groupe désemparé.

"Des Tréants" soliloque Aërynsun "Il se passe quelque chose d'anormal. Ce peuple taciturne
est réputé pour son stoïcisme hors norme. Quels que soient les périls qui menacent le monde
ils n'interviennent jamais en général. S'ils sont aussi déterminés aujourd'hui c'est
qu'il se trame des évènements qui nous dépassent. Et ils éradiqueront tout sur leur passage
sans distinction... nous ne sommes que d'insignifiantes fourmis pour eux.
Je me demande bien ce qui peu...
"

Sa phrase est alors interrompue par l'émergence d'une centaine de halos translucides
identiques à ceux déjà croisés par Diabloca et Shelton. Une horde de mercenaires de toute
race s'en extirpe avec une visible envie d'en découdre enfin. Surplombant le temple d'une
bonne dizaine de mètres, l'ultime aura téléporteuse explose en lueurs kaléidoscopiques
pour marquer l’avènement de l'instigateur et maître de cette inique "chasse à l'homme".

Toisant ses proies depuis les cieux, un homme en armure d'ébène lévite au sein des nues,
la cape flottant au vent. Il émane de lui tant d'énergie maléfique que sa seule présence
impromptue suffit à embraser la foret environnante. Nimbé des flammes crépitantes de ce
décor apocalyptique il s'adresse alors à notre quintette d'une voix sépulcrale:
"Pitoyables mortels! Pensiez vous réellement pouvoir contrecarrer mes plans? Avez vous
réellement cru que la rencontre en ces lieux de quatre porteurs du Grand Livre était totalement
fortuite? Je vous ai guidé... suggéré au sein de vos rêves, de vos intuitions les plus profondes
l'impossible désir de vous réunir ici! Vous êtes mes pantins!
"

Il s'arête un temps dans sa diatribe comme pour mieux goûter l'écho de ses propres paroles
et s'en délecte en faisant surgir une loOongue langue qui pourlèche les parois de son heaume.
Il entonne alors une curieuse mélopée gutturale, une incantation qui résonne en chacun comme
un chant hypnotique. Chaque intonation présage une fin néfaste mais possède un charme
irrésistible apte à rompre toute barrière et ne laisse personne indifférent.

Diabloca voit son exemplaire du "Livre" se matérialiser entre ses mains. Elle sent sa puissance
maléfique qui cherche à s'insinuer en elle contre son gré et le rejette violemment sur le sol.
Kaila voit également son opuscule apparaître au sein de ses paumes, ce maudit objet qui lui
a valu le bannissement des siens, et le lance au loin en vitupérant.
Le sac de Shelton s'embrase pour ne laisser que son propre tome au sein de cendres éparses.
Shulia est le premier a réagir. Abandonnant son exemplaire soudainement apparu il bondit comme un félin
et virevolte avec grâce. Rebondit à pieds joints sur le simple support d'une feuille d'arbre,
virevolte en tous sens et parachève sa danse aérienne en se fondant dans le feuillage épargné
des flammes. Accroupi sur une une branche, à l'abri de tout regard, Shulia observe la situation
tandis que deux dagues de vent prennent consistance dans ses mains, comme de létales
prolongations naturelles de tout son être. Il va falloir combattre et... il reste aux aguets pour
secourir au mieux ses compagnons.

L'archimage en armure noire ricane: "Je dispose dores et déjà de deux volumes. Grace à vous
en voilà quatre de plus à ma disposition; c'est trop aimable! Il ne me manquera plus que celui
de Karstark mais peu importe... la perfection n'est pas de ce monde! Votre misérable
imagination stérile peut elle seulement concevoir une infime partie de ce que je saurais faire
avec six portions de cet infini savoir? Inclinez vous devant votre nouveau seigneur planétaire
omnipotent... et peut être aurez vous droit à une mort clémente sans trop de souffrances!
"


Spoiler:
 

Shelton sourit benoîtement: "Z'avez vu comme il semble voler? J'ai déjà vu ça là dans
un cabaret! Faut surtout pas être impressionné, y a un truc! C'est juste des ficelles invisibles!
Je vais vous montrer...
" Il prend alors la pose d'un discobole, paré a projeter son épée pour
trancher d'hypothétiques fils lorsque Diabloca le retiens par l'épaule.
- C'est un effet de sorcellerie! Dis moi sincèrement... au niveau des âneries tu ne fais jamais
de pause toi, hein?

- Ah bon? T'es sure? Bon alors je récapitule..." répond Shelton en comptant laborieusement
sur ses doigts "Il y a une tripotée de tréants mécontents qui souhaitent nous écraser...
une douzaine de sorciers mystiques qui cherchent à défendre leur temple... une centaine
de truands divers et variés qui rêvent de voir nos tètes sur un plateau pour alourdir leurs
bourses et... un super méchant sorcier bourré de pouvoirs néfastes en face.
"

Il cogite un instant, hésitant à se déchausser pour poursuivre son recensement des factions
en présence avec l'aide de ses orteils. "J'ai déjà connu pire" reprend-t-il gaiement.
"En rejoignant subrepticement la couche de Dame Blanche une nuit par les toits, suite à son
invitation, j'ai été attaqué par sept nains incompréhensiblement furieux et...

- Shelton! "coupe abruptement Aërynsun tout en invoquant quelques formules mystiques
par devers elle, prête à l'assaut.
- Il n’empêche que j'ai failli y laisser la vie et que j'ai fini en caleçon! Et actuellement...
ça risque de se conclure pareil non? Nul ne s'en sortira indemne visiblement...
"

Le quator reste en rang serré... prêt à vendre chèrement sa peau.
"En faisant une estimation à la louche ils sont environ entre 300 et 500 approximativement.
Et nous sommes cinq: Shulia dans les arbres, Kaila, Diabloca, Aërynsun et votre humble
serviteur. Ils sont vraiment en sous-nombre pour s'affronter à nous hein?
" plaisante
Shelton pour se donner du courage.

Un infime souffle porté par la brise leur parvient alors à tous comme un chuchotis:
"Nous sommes six mes amis. Je pressens la venue toute
proche d'un autre intervenant. Un nain... dénommé Dorkas. Il avance masqué en
des terres intérieures obscures mais saura tenir son rôle... déterminant ou non.
"
Chacun a reconnu la voix de Shulia comme s'il était juste à ses cotés.

A bout de nerfs, Kaila laisse alors sa peur et sa colère larvée s'exprimer: "Mais c'est quoi
cette histoire de fous? Pourquoi je suis là à la fin? C'est à cause de qui?
"
Silencieusement, tous les regards se reportent sur le modeste paladin.
"Hey! J'y suis pour rien moi!"ronchonne-t-il " Pourquoi ça me retombe toujours dessus
quoi que je fasse? C'est pô juste! Et puis...
" Il n'a pas le temps de finir sa phrase.
Les troupes hostiles disparates qui les encerclent fondent sur eux.

Spoiler:
 

Si jamais un jour vous entendez au sein d'une auberge de passage "La complainte des
Grands livres maudits", glorifiée par la verve d'un ménestrel ou d'un troubadour, donnez
lui quelques piecettes.

Car ce qui va suivre tiens désormais de la légende!




Dernière édition par shelton le Lun 16 Avr - 4:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diabloca

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Dim 15 Avr - 19:47

Décidément, il y avait foule pour un temple à l'abandon. Le bouquet final fut donner par se sorcier. Qui était il? Là était la question! Ce qu'il voulait, c'était tout à fait prévisible, d'ailleurs, il l'avait annoncé lui même. Prise par surprise par l'arrivé des sbires que le magicien noir avait appelé, Diabloca avait paniqué à l'apparition de son livre. Chargé d'énergie noir, elle n'avait pu que le repousser, et il gisait là, à terre, pendant que le foule d'ennemis achevait de les encercler.

Que faire? Elle essayait de réfléchir le plus vite possible, mais rien ne venait. Elle connaissait bien un sort qui aurait mis fin à l’existence de se fou qui se prétendait, encore un, maître du monde. L’inconvénient de ce sortilège, c'est qu'il prenait du temps à être préparer, et elle aurait dû être plus proche de son ennemi ... De plus, après cela, si elle était encore de se monde, car cette magie puissante n'était pas sans risque, c'est qu'elle serait totalement incapable de faire quoi que ce soit d'autre pendant un bon moment.

Mauvais, très mauvais. Il y avait surement une autre solution, mais quoi? Diabloca avisa son livre à terre. Et si..... C'était risqué, mais si elle invoquait de puissant démons et s'en rendait maîtresse grâce à l'ouvrage, ils seraient vainqueurs. Après, elle ne savait pas, peut être tuerait elle ses nouveaux amis, ou bien saurait ils la faire redevenir comme avant. Un instant, son coeur balança, mais il y avait urgence. Elle se pencha pour s'en saisir, et l'ouvrit.

Et fut pris d'un fou rire totalement incontrôlable. Elle hurlait de rire, se tenant les côtes. Il y eu un mouvement de flottement dans le rang des ennemis. Même le sorcier tout là haut à un mouvement de doute et l'interroge.

- "Quoi? Qu'est ce qu'il y a? Pourquoi ris tu ainsi?"

Mais la demi démone hausse les épaules dans un geste désinvolte. Elle vient de comprendre ce qui c'est passé, et apparemment, le sorcier n'est pas au courant, pas la peine donc, de lui dire.

De lui dire que le livre est faux! C'était un vieux livre de cuisine dont elle avait changer les recettes par magie en pseudo latin pour faire croire à des formules magies. Et elle l'avait chargé de magie négative au cas où quelqu'un chercherait son ouvrage. Cela avait marché. Il lui avait fait presque peur, ce mage noir! Avec l'apparition de son pseudo livre, elle avait cru avoir à faire à un démon majeur. C'était donc juste un sorcier "ordinaire", pas que la situation ne soit pas désespérée, mais il ne maîtrisait pas tout. Et il les avait sous estimé.

Enfin, il lui fallait trouver des renforts, car ce coup ci, l'assaut des troupes de l'encapé est imminent. Ils ont besoin de têtes supplémentaires, mais elle ne sait plus trop où en trouver.... Enfin si, elle peut au moins appeler un allié de poids, faute de démons. Elle siffle d'une certaine manière. Et, jaillissant des flammes de l'enfer, un Cerbère apparaît.

Spoiler:
 

L'animal gigantesque, aussi grand qu'un homme de bonne taille rugit. Au commandement de sa maîtresse, il se porte sur un coté du carré défensif. La cohorte des prêtres du temple du mal recule, mal à l'aise, devant ce serviteur des enfers. Ils servent le diable et voilà qu'un de ses serviteurs vient défendre les soit disant profanateur du temple. Voilà de quoi faire hésiter. Ils se regardent entre eux et palabrent au lieu de frapper, pendant que le reste des serviteurs appelés pour l'occasion portent les premiers coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaila



Nombre de messages : 5
Localisation : ile d'oléron
Date d'inscription : 10/04/2012

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mar 17 Avr - 9:05

Regarde émerveillée le démon invoqué pas Diabloca et sourit...

Oh qu'il est mignon on peut le caresser ?

Devant la mine de la demi-démone notre elfe décide de s'abstenir de tenter cette expérience... Puis se concentre ... Encore... Encore.. Son corps s'illumine et une douce mélopée apaisante s'échappe de ses lèvres... Les tréants vibre... Puis se détendent ... Et s'en retourne dans la forêt...

Contente Kaila se retourne regarde le sorcier et lui cris...

Désolé mais... Tu sais que le look SM ca te va pas du tout .. Non moi si je dis ca c'est pour toi hein sérieux ca te va pas tu ressemble ... A rien...

Kaila attrape discrètement son fouet a diamant et regarde l'ennemi vitupérer et perdre sa concentration...

Je sais pas qui c'est shulia ton ami qui doit venir mais si il n'arrive pas il va rien lui rester...

Soudain devant les yeux de tous ses compagnon le corps de Kaila devient bleu et ses yeux d'un noir de jade... C'est ce qu'il se passe quand on l'a énervée... Et cela ne présage malheureusement rien de bon pour les ennemis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shullia

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 19
Localisation : près de la lune...
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Ven 20 Avr - 23:39

Spoiler:
 

De mon arbre, je réfléchis. Hors de question de se jeter stupidement dans la mêlée.
je dois rester vivant pour protéger le livre de Karsack (qui, sans doute pactisera avec l'ennemi...).

De toute façon, la seul façon de sauver ses compagnons, si ils se font faire prisonniers, est de rester libre pour les libérer. Sinon, ils se sauvent maintenant soit en gagnant le combat, soit en s’enfuient, mais peu de chance que je serve à quelque chose dans les deux cas. Et comme je suis très fort en infiltration, pour les libérer...

Bref, la décision était prise, je ne prendrai aucun risque. Mais je peux quand même faire quelque chose.

Je sautais de branche en branche, sauta à terre, et me dirigea vers le groupe de mercenaire.

- qui t'es ? Me demanda l'un deux.

- bha chuis un mercenaire, comme toi. J'ai juste été pisser !

- T'es fous, si tu pisse sur un tréant par erreur, tu morfles, crétin !

- Et, chuis pas stupide, moi. Je sais reconnaître un arbre d'un tréant !

Le mercenaire haussa les épaules et se remit à contempler la scène d'un air inquiet.

- bha quoi, t'as les boules ?

- Fais-toi shooter par un tréant, et on en reparle, répliquas-t-il, agacé.

- Hum, oui. Il y a plus agréable. D'ailleurs, j'ai une info intéressante.

Il leva un sourcil, curieux malgré lui.

- Du genre ?

- Je ne sais pas si je peux le dire... c'est très important...

- tu m'auras pas, je suis sur qu'elle vaut rien ton info.

- Bon, très bien, mais ne regrette pas après d'avoir raté un tel spectacle... c'est qu'elle a de ces courbes... fis-je avec un geste ne laissant pas place au doute.

- de qui tu parles ?

- Je ne sais plus

l'homme, râlant, sortit une bourse et déposa quelques pièces dans ma main. Ne pas faire payer mon info aurait été louche.
Je marmonnai quelque chose d'intelligible

- comment ?

- JE DIS QUE BARBIE A PERDU UN PARI ET SERT NUE AUJOURD'HUI.

Tous les mercenaires se tournèrent vers moi.

- crétin, pourquoi tu l'as crié ? J'ai payé ton info, elle était à moi !

Le mercenaire était furieux.

- Désolé, je t'avais cru sourd...

les mercenaires étaient hésitant

- mais, si on ne les tues pas, le boss nous tueras sûrement, dit l'un d'eux

- Voyons, il y a des tréants, des mages obscure et un monstre flottant ! Comment veux-tu qu'ils survivent ? De toute façon, c'est nous qui allons crever si on reste. Et puis... pense à barbie... ses courbes... et la bière...

- et pourquoi tu n'y vas pas, toi, alors ? me demanda le premier larron, toujours en colère.

- Hum... les femmes ne m'intéresse pas. Par contre, on peut se voir ce soir, si tu n'as rien de prévu.

L'homme blêmit, puis courut avec la foule vers la taverne, sauf quatre mercenaires, plus intelligents, qui me regardaient d'un air soupçonneux.

- il me semble que tu étais avec eux, non ?

Ni une, ni deux, je fonçais vers eux, matérialisant mes dagues empoisonnées.

J'en griffai deux près du cœur avant qu'ils ne réagissent. Ils n'eurent pas le temps de toucher le sol que les deux derniers étaient aussi touché.
Ils s'écroulèrent pour ne plus bouger.

- ce n'est qu'un paralysant, mais ces vingt-quatre heures dehors, sans défense et à la portée de n'importe qui vous feront regretter d'avoir attaqué les Dragons des Ténèbres.
Quand aux autres, si vous les voyez, dites-leur le même message.


Hé oui !
Une telle déception vaut tout les châtiments.
Et, aussi stupides soient-ils, pas besoin de les tuer...

Je jetai les pièces qui m'alourdissaient inutilement.

Bon, ça, c'était fait. Pus je vis la jeune elfe (dont je ne connais toujours pas le nom) entrer en transe, les yeux bleus.
Hum, mieux valait ne pas s'approcher. La dernière impression que je lui ai donné était sans doute mauvaise, et elle avait l'air un peu trop vive.

Rien ne pressais, je restai donc pour voir si je ne pouvais plus rien faire pour les aider, bien que me tenant à l'écart, tout en méditant sur les paroles du mage.

Vu l'éclat de rire de Diabloca, il avait fait une erreur, et à propos du livre. Il suffisait de voir son air soulagé en ouvrant celui-ci.

Un mage qui fait une telle erreur ne peut me manipuler, et, de toute façon, quand j'ai rencontré mes compagnons dans les bois, j'avais déjà une destination précise et sûr, je ne me baladais pas au petit bonheur la chance. Donc, impossible pour lui de dévier subtilement mes pas, vu que je suivais le chemin.

De plus, un mage noir aurait plutôt instaurer la haine en Shelton vis-à-vis de Diabloca plutôt que l'amour, qui les avaient réunis. Il n'avait donc pas non plus organisé la rencontre entre Shelton et Diabloca. Il ne restait qu'Aërynsun, et là, il était possible que le mage ait guidé le monstre que Aër poursuivait vers Diabloca. Mais ça ne faisait qu'un livre.

Quand à Dorkas et Kaila, Kaila a été envoyé par un conseil, si j'ai bien compris, et un mage qui se trompe de livre n'a pas pu influencer tout un conseil, surtout que ceux-ci sont entraîner à penser juste et a ne pas se laisser influencer, bref, rester maître d'eux-mêmes.
et Dorkas, lui, n'a pas de livre, vu qu'en calculant, tous sont déjà pris. sauf si quelqu'un avait menti...


Et puis, pourquoi nous laisser nous rassembler, au lieu de nous tuer un par un ? Non, ça ne tenait pas la route. Ou alors, il ne pouvais matérialisé les livres que près du temple.

Sauf que Kaila gisait il n'y a pas longtemps, épuisée, pas loin du temple, avec son livre. Pourtant, il ne l'avais pas attaquée, ce qui aurait été facile. Ça cachait quelque chose. Peut-être... peut-être le mage était-il lié au temple, et avait besoin des livres pour se libérer. C'était le plus probable.

Dans ce cas, si mes compagnons reculaient loin du temple, ça ferait un problème de moins. Or, le manque de mercenaires avait fait un trou. Mais hurler demande trop de force, et de force, je n'en ai pas, et n'en ai jamais eu. Je courus donc jusqu'à Diabloca ; Shelton ne connait pas Aër et vice-versa ; ils ne se font pas autant confiance qu'à Diabloca. Et aussi, Diabloca me fera plus facilement confiance

- Le mage est lié au temple. Dit aux autres de reculer par la brèche laissé par les mercenaires, si tu tiens à leur vies. Et fait-le aussi !

Je ramassai les livres qui traînaient par terre, et, rassemblant mes dernières forces pour les porter, je courus le plus loin possible, échappant à la magie de Kaila et au danger, puis m'écroulai, exténué. Je me couché, les livres sous moi, et me reposa sans fermer les yeux. Autant récupérer mes forces tant qu'il n'y a pas de danger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aërynsun

avatar

Nombre de messages : 95
Localisation : Ile de Yakim
Date d'inscription : 04/02/2009

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Sam 21 Avr - 19:56


...

Tout alla trés vite, celui que Diabloca avait nommé Shullia fit une danse virevoltante entre les arbres puis s'était refugié au mileu des mercenaires. Il semblait à l'aise avec eux...

Diabloca, qui riait aux éclats, avait matérialisé un chien des enfers. Aërynsun fit une grimace en le voyant, bien sùr il était beaucoup plus petit que celui d'un certain orcasse démoniaque dont elle se refusait de prononcer le nom...

Shelton resserait les rangs tout en plaisantant comme il le faisait depuis leur rencontre...

La petite elfe vêtue comme un prêtre avait fui devant Shullia et Diabloca, puis revint au point de départ. Elle avait sans doute trouvé plus terrrifant qu'eux. Elle s'illumina et les tréants disparurent dans la forêt... Puis un fouet à la main se transforma en quelque chose de bleue aux yeux noirs de jade sous le regard fasciné d'Aërynsun

"?!? Quelle étrange petite créature ?!?" pensa t-elle

Tout d'un coup Shullia hurla au mileu des mercenaires :" - JE DIS QUE BARBIE A PERDU UN PARI ET SERT NUE AUJOURD'HUI !".

Certains mercenaires se mirent à courir dans la direction opposée, aller savoir où. Il en restait plus que quatre non aucun, ils s'écroulèrent aprés une rixe avec celui qui quelques minutes plutôt était parmi eux...

Il courrut en direction de Diabloca en lui criant ;"- Le mage est lié au temple. Dis aux autres de reculer par la brèche laissés par les mercenaires, si tu tiens à leurs vies. Et fais-le aussi ! ", et disparut ramassant au passage les livres qui trainaient sur le sol...

Aërysun resta sans voix, fronça les sourcils, laissant échapper ; " ?!? Quelle est cette ineptie... Il se passe quoi ici... ?!? ", puis terminant dans une indifférence totale ; "... Il est temps pour moi... ".

Elle fut soudainement interrrompue. Elle sentit une main ferme sur son épaule. Elle tourna la tête pour voir une demi-démone furieuse, la fixant d'un regard noir qui en disant long si elle avait eu l'audace de poursuivre sa phrase.

L'effrontée, aux cheveux flamboyants, leva les yeux en l'air, lâcha dépitée ; " Très bien pfff !".

Elle reprit sa respiration pour émettre un long sifflement trident...

Ses camarades protégèrent leurs tympans, curieusement leurs ennemis surpris par un tel son perçant firent de même. Les trois têtes du cerbére se mirent à aboyer avant de prendre une posture de soumission devant les yeux horrifés de Diabloca

" Aërynsuuun ! Arrête ça tout de suite ! "

" ?!? Qu'est qu'il y a encore ?!? " demanda l'elfe énervée

"Comment ça ..? As-tu un problème dans ta tête d'elfe de princesse ou quoi ? " répliqua Diabloca hors d'elle, " En voilà assez que diable... Tu nous fais quoi là... tu veux détruire nos tympans ? Et mon cerbere ? As-tu vu dans quel état tu nous le mets, dans un moment aussi important ?..."

"?!?" surprise part la réaction de Diabloca, la mage-guerrrière regarda l'assemblée une seconde, haussa les épaules. Elle leva les yeux en l'air, tout en jurant en orc, reprit son sifflement stident

Une sorte de fumée étrange sortie de la tête de la demi-démone, la coupe était pleine. Elle aimait bien son amie mais, celle-ci avait dépasser la limite dans son délire de sifflement débile. "Que voulait-elle faire ou qu'allait-elle encore inventer ?!?" s'interrogea t-elle "Avait-elle perdu ses esprits ?!? L'armure avait peut-être pris posséssion de son hôte, cela pouvait arriver si l'occupant avait en lui de la noirceur dans l'âme... Non impossible, pas elle...", pensa t-elle.

Il fallait agir au plus vite. Elle parla à la siffleuse sur un ton neutre ; " ... Ecoute-moi Aëryn... Je dois te retirer ton armure pour ton bien....". Puis s'adressant à Shelton, sans perdre de vue la mage-guerrière ; "Shelton ! Donne moi ta chemise... Vite ! "

" ?!? Hein comment ça ?!? Rien du tout ! Le premier qui s'approche je l'embroche !..." L'elfe aux cheveux de feu s'était déja évaporée tel un fantôme stupéfiant ses compagnons qui ne comprenaient rien à ce qui se passait tout d'un coup.

Dans le même temps, l'archimage, en armure noire, lança une incantation pour se protéger les oreilles, riait de son triomphe. Il invoqua l'esprit-roi des Tréants. Dans un grondement, un vieux Tréant aux feuillages dégarnis vint se présenter devant le sorcier ultime. Il lui donna l'ordre de rappeler ses sujets auprès de lui. Dans un chant perceptible uniquement par ses subordonnés, une horde de tréants arrivèrent enragés...

Les prêtres sataniques ramassèrent à la va-vite de la mousse pour leur oreilles fragiles et envoyèrent un sort sur les vauriens qui avaient quittés la scène de combat sans leurs permissions. On vit revenir, dans un nuage de fumée formé part leurs pas rapides, les mercenaires furibonds qui avaient été dupés par Shullia...

"Aërynsun tu as 3 secondes pour ramener ton derrière princier ici ! Crois-moi tu risques de le regretter amèrement...". Sans perdre de temps, Diabloca claqua des doigts et Aërynsun apparut devant elle surprise...

" Tu ne t'imaginais tout de même pas que tu pouvais disparaitre sans ma permission avec MON amure sur ton dos sans que je ne réagisse n'est ce pas ? C'est bien mal me connaitre petite..."

Celle-ci lui coupa la parole ; " Et toi alors... Décider de me dessaper et quoi encore !!! De quel droit ?!? T'ai-je mis à nue lorsque tu as siffler ton cerbere... Non alors..."

"N'empêche que mainenant les autres sont encores plus nombreux que tout à l'heure et tu as soumis MON CERBERE devant les cretins qui vont prendre mon ANIMAL DES ENFERS POUR UN SIMPLE CORNIAUD ! "

"J'suis pas sourde PAS BESOIN DE CRIER..." lâcha t-elle

"JE NE CRIE PAS C'EST TOI QUI CRIE ! IL SUFFIT MAINTENANT OU JE TE COUD TA BOUCHE D'ELFE MAL EDUQUEE..."

"
Pfff... gnagnagna... n'importenawak... Si maintenant je ne peux même pas siffler mon Draco... Où on va... " marmonna t-elle boudeuse

" ? comment ? Qu'entends je ? C'est une blague ? Tu vas trop loin Aëryn... Comment as tu osé l'appeler alors que mon..."

Shelton se rapprocha de la demi-démone irritée. Il était trés inquiet de la voir dans cet état d'éréthisme.
Qui etait cette elfe à la chevelure flamboyante qui vociférait ainsi contre sa diabloca sans aucune retenue ?
Plus celle-ci s'invectivait, plus ses cheveux semblaint brûler de mille feux. Jamais il n'avait vu une chose pareille.

Dans la dispute, il lui avait semblé entendre des mots comme "son derrière princier" ou "ta tête d'elfe de princesse"...
Pour quelle raison Diabloca avait-elle crié cela. ?
Il observa l'elfe de plus près ; dans sa gestuelle, ses paroles, son comportement...
Non, rien indiquait qu'elle fusse de haute castre.
Pourtant diabloca avait prononcé ses mots, pourquoi ?
Et surtout pourquoi cette dispute soudaine ?
Elles semblaient être des amies, et maintenant qu'allait-il se passé ?
Trop que questions sans réponses...

Il se demanda s'il était prudent d'oter sa si belle chemise toute neuve et de l'offrir à sa chère amie comme elle le lui avait si gentiement demandé.

Tout à coup le ciel s'assombrit, enfin quelque chose cachait le soleil et ce n'était pas un nuage. La petite elfe prêtesse toute bleue cria de joie, elle semblait ravie de voir quelque chose d'immense au dessus d'eux...

Le cerbère se redressa sur ses pattes et grogna contre la chose immense qui s'approchait d'eux.

Draco, le dragon d'Aërynsun avait entendu l'appel de sa maîtresse adorée, vint vers elle. Lorsqu'il aperçut le cerbère prés d'elle, il ne retint pas sa jalousie. Il ouvrit sa gueule en grand pour lancer ses flammes contre l'ennemi...



Spoiler:
 


Dernière édition par aërynsun le Mar 18 Sep - 12:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karstark

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Ven 27 Avr - 5:23

La terreur s'éveille


Les nuages s'amoncelaient dans le ciel nocturne. Seule la lueur pâle et froide de la lune brillait au dessus du domaine du vampire. La terre était baignée de magie noire.

Un brasero s'alluma sur les remparts du château Drakenhof, répandant une lueur verdâtre et une fumée toxique. Les tours de la bâtisse renvoyèrent les lueurs dansantes de ce feu magique. C'est alors qu'une silhouette imposante se découpa dans la brume environnante. Les volutes de fumée se refermaient derrière Karstark en tourbillonnant et semblaient caresser son visage sévère tandis qu'il se dressait au bord des créneaux. Les yeux du vampire flamboyaient littéralement sous l'effet d'un pouvoir immense tandis qu'il contemplait ses terres, puis son regard se porta au-delà, vers les noires forêts encerclant son territoire. Aucun doute possible: au moins deux autres Livres Noirs se trouvaient là-bas.

Il les avait sentis, aussi sûrement que s'il les tenait entre ses propres mains. Quel idiot il avait été. Plusieurs jours auparavant, une certaine Diabloca, dont il avait fait connaissance dans une taverne locale, était venue frapper à sa porte. Épuisé par son rituel d'Éveil, il n'avait pas pris la peine de lui ouvrir, d'autant plus qu'elle ne présentait aucun intérêt à ses yeux. Certes, le pouvoir de cette créature était pour le moins troublant, comme si deux puissances contraires luttaient pour la possession de son esprit. Mais la nature de cette femme, quelle qu'elle soit, n'était rien comparée à l'importance que revêtaient les Livres Noirs.

Mais désormais, un doute horrible rongeait Karstark: et si Diabloca était justement venue lui faire part de connaissances sur les oeuvres du Grand Nécromancien? Les évènements suivants le poussèrent à penser que cette hypothèse était la bonne: un pouvoir immense s'éveillait. Son propre Livre avait décuplé ses capacités magiques, et il percevait désormais les moindres fluctuations de la magie. L'intensité de cette dernière ne pouvait signifier qu'une chose: Diabloca possédait un des Livres, et visiblement, au moins un autre se trouvait près d'elle.
Deux Livres Noirs! Il avait fallut 27 ans à Karstark pour trouver un seul des Septs Livres, et voilà qu'il en avait deux à sa portée! Il ne devait plus laisser passer une telle occasion!

Et il ne la laisserait pas passer...

Von Drakenhof saisit le grand codex relié en peau humaine qu'il portait sous le bras. Sa couverture se tordait entre ses mains tandis que l'ouvrage essayait d'échapper à la poigne de fer du vampire. Lorsque Karstark l'ouvrit, l'écriture cunéiforme ondula sur le papyrus, comme pour cacher ses secrets au comte. Celui-ci força les symboles de sang à se figer par un effort de volonté, puis il se concentra plus intensément en rassemblant les forces surnaturelles qui parcouraient son corps. Ses veines bouillonnaient et sa peau se craquelait, mais il lutta contre la douleur et entonna le rituel.
Les mots sortaient difficilement de sa bouche. C'était une langue antique, connue des seuls adeptes de la magie la plus noire. Chaque mot pouvait arracher la chair des os de simples mortels, si ceux-ci étaient assez fous pour lire à haute voix. Karstark lui-même, qui était pourtant un vampire et, par conséquent, un réceptacle naturel de sorcellerie, peinait à garder le contrôle. Sa volonté toute accaparée par le sortilège, sa véritable apparence commença à surgir, désormais libérée de toute contrainte. Sa peau se mit à peler, ses crocs à dépasser de sa bouche et ses ongles à se transformer en serres jaunies. Dans un effort, il haussa le ton et prononça les horribles incantations. Il leva ses griffes en tremblant de douleur puis, comme un coup de tonnerre, sa voix s'éleva dans les airs, propageant sur les terres environnantes la magie nécromantique et le pouvoir de la non-vie.

Dans le cimetière en contrebas, les morts commencèrent à gratter leurs cercueils. Les dalles des tombes s'ouvrirent et la terre meuble s'affaissa tandis que les cadavres remontaient à la surface. Dans les marécages, des créatures à moitié décomposées émergèrent de la fange dans un bruit de succion. Au nord, sur le lieu d'anciennes batailles, des doigts osseux se refermèrent sur les poignées d'épées rouillées et sur des hampes de lances poussiéreuses. A l'est, les runes gravées sur des tumuli préhistoriques luisirent intensément avant de s'éteindre, tandis que les corps de souverains oubliés s'extirpaient de leurs tombeaux. Des cris irréels résonnèrent depuis les fondations du château: les âmes d'anciennes victimes réclamaient vengeance.

A travers toute l'île, les chuchotements des âmes tourmentées venaient arracher les morts à leur long sommeil.

Le Livre Noir se referma brusquement avant de tomber au pied de Karstark. Des arabesques de vapeur rougeâtre s'en élevaient en sifflant. Le vampire pouvait sentir la magie qui baignait son royaume, et la vigueur des légions qui marchaient à nouveau pour moissonner la vie. Une fois encore, il porta son regard vers l'ouest, vers les forêts lugubres... Vers Diabloca et son Livre Noir.

"Gorok", grogna Karstark en appelant du geste une silhouette imposante, protégée par une armure de bronze terne rehaussée d'or, une épée luisante dans sa main squelettique. Gorok était un ancien roi Jakimien, qui eu la malchance de voir son tombeau découvert par le vampire. Ce dernier avait sans tarder lancé un sort sur les restes du roi, faisant de celui-ci le premier membre de sa légion de morts.

Les pensées du revenant résonnèrent dans la tête de Karstark avec des échos semblables à ceux d'une crypte.

Quelle est votre volonté, Maître ?

"Rassemble tes guerriers. Trouvez Diabloca et ses éventuels compagnons. Tuez-les, tous, et récupérez tout ce que vous trouverez sur eux.

A vos ordres, Maître. Votre volonté sera faite.

Le Vampire ramassa le Livre et resta un instant là, songeur. Il finit par lâcher, avant que son serviteur squelettique n'ait disparu:

"Oh et... Ramenez-moi leurs dépouilles. Pas de gaspillage."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaila



Nombre de messages : 5
Localisation : ile d'oléron
Date d'inscription : 10/04/2012

Feuille de personnage
Level RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Sam 28 Avr - 14:34

Oh qu'il est mignon ce dragon !!!

Le dragon stop son assaut et s'étrangle presque avec sa flamme... Lui mignon.. Elle l'a pris pour un vulgaire lézard ou quoi ?

Bon c'est pas tout ca mais là toi tu m'a énervée.. !

D'un coup de fouet elle attrape le sorcier le projette au sol s'assoie dessus et l'assomme avec une pierre.

Espèce de sale pervers tu ne sais pas avec quelles force tu fait mumuse.. Et puis le SM c'est pas super sur toi.. Essaye la bure violette il paré que le violet c'est sacré...

Se relève et chante une douce mélopée endormant sur le chant les tréants...

Je vous prévient que si vous me les réveillés encore je vous laisse vous débrouiller avec...

Cherche Shulia du regard et lance haut et fort

Je sais que tu m'enteds .. Rends moi ce qui m'appartiens et ne m'oblige pas a venir te chercher car plus longue la poursuite durera plus longue sera ta souffrance...

S'en retourne vers cerbère et lui fait un câlin...Ne t'inquiète pas ca va aller elle ne sifflera plus .. Son petit compagnon est arrivé.. Mais fais attention a ne pas te faire manger surtout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shullia

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 19
Localisation : près de la lune...
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   Mar 1 Mai - 15:02

J'entendis la voix de Kaila au loin, toujours coché sur les livres.
bien sur que j'allais lui rendre!
soudain, cette certitude fut grignoté petit à petit par autre chose.
Si je suis plus nuit qu'humain, ma nature humaine influence parfois mes décisions.
j'avais cinq livres sous moi... cinq livres qui me permettraient tous ce que je veux...

mais j'avais déjà tout ce que je voulais; l'amour de la nuit.

par contre, un tel pouvoir pourrait me faciliter la tâche, celle de combattre le mal pour rétablir l'équilibre.

mais une telle puissance sur Terre est à l'encontre directe de l'équilibre!

Ces pensées n'étaient pas les miennes. C'était celle d'un être qui voulait m'influencer. un être dans les livres?
mais le savoir ne résolvaient pas le problème. c'est comme devoir se lever le matin quand on en a pas envie; il suffit de se redresser, deux secondes, et c'est fait.
Mais on ne le fait pas (il faut bien, finalement, mais...).
Pour les livres, je devais me lever et les rapporter à leurs propriétaires, mais...
je restai couché ainsi, en pleine guerre intérieur. Puis un grognement mit fin à mon tourment. je tournai la tête vers la source, qui était un monstre de deux mètres de hauteur.

j'avais compté sur les ondes maléfiques des livres pour faire fuir les monstres, mais apparemment, ça avait provoqué l'inverse.
Je me levai, les bras encore douloureux de tout le poids que j'avais du porter (cinq livres, c'est lourd pour moi!), et compris que je ne pourrai pas lui échapper en portant les cinq livres.
soit je le combattait, soit je laissais les livres.

l’identité maléfique me poussa à la première solution, ce qui me donna à réfléchir.
mais pas tout de suite, car le monstre s'approchait.
encore un problème; si je combattait le monstre, je serais affaibli et ne pourrai peut-être plus résisté au poison qui envahissait mon esprit.
et, bien entendu, hors de question d'utiliser un des livre.

triste situation!

finalement, le problème fut réglé quand le monstre arracha une grosse touffe d'herbe et la mâchonna.

une explication prit soudain forme dans ma tête.
le temple, les livres, l’identité dans les livres,...

le lien se fit soudain, mais je bloquai mes pensées.
si l'identité n'avait pas lu dans mes pensées, j'avais un avantage sur elle...

je revins jusque au temple avec les livres, croisa une armée d'ents endormi, arriva au groupe, et m'écroulai, reclus de fatigue.
j'avais couru en portant des livres, combattu un esprit maléfique et revenu en portant des livres.
ç'aurait été trop pour moi si, couché à terre, je n'avais vu les yeux rouges du mage noir, le visage ensanglanté, en train de boire une fiole...

Il devint immatériel, se plaça sur moi, et se rematiéralisa, une boule rouge en main.

- laissez-moi prendre les livres et partir, et pas de bêtises, sinon...

je lançai un regard à chacun de mes compagnons tour à tour, un message qui voulais dire
" tant pis pour moi" et dit à haute voix
- j'aurais fait la même chose pour vous, soyez-en certain.

je priai pour qu'ils comprennent, et, pour gagner du temps, fis semblant d'être pris de peur.
- pitié, grand mage! laissez-moi en vie!
le tout arrosé de quelques larmes.

Le mage éclata de rire et, au même moment, l'identitée revint à l'assaut de mon esprit.

Mais Diabloca, elle, marmonnait quelques incantations, inaudible pour la mage, sur de sa victoire.

mais elle n'était pas la seul à incanter.
les mages aussi préparaient quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Heure du Sang approche...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Heure du Sang approche...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» j'avais une heure à perdre ...
» Coffret promo Sang pour Sang
» Groupe NUIT SANG OMBRe recherche :
» 2010-02-14 - CATALANOTTI S. - Heure d'orgue, Cannes - 14 FEV - 16h30
» Portes ouvertes jusqu'a quelle heure ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nawakim - Forum Officiel :: Role Play :: Contes et légendes :: Aventure épique-
Sauter vers: